Certina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Certina Kurth Frères SA

Création 1888 par Adolf & Alfred Kurth, à Grenchen
Forme juridique SA
Siège social Drapeau de Suisse Le Locle après Granges et Bienne (Suisse)
Activité Montres / Horlogerie
Produits Montres
Société mère Swatch Group
Sociétés sœurs sous groupe d'activité Certina / Mido / Tissot
Certina DS Podium

Certina Kurth Frères SA est une entreprise horlogère suisse, fondée en 1888 par Adolf et Alfred Kurth, actuellement affiliée au Swatch Group.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1888, les frères Adolf et Alfred Kurth ouvrirent leur premier comptoir de mouvement et composants horlogers.

Par la suite, Certina put développer, en activité connexe, le remontage de mouvements complets, sous-traitant pour des confrères fabricants. Le nom Certina fut employé pour la première fois en 1906, Adolf et Alfred nommant leur premier modèle "Grana", une abréviation de "Granatus", Grenchen en latin.

En 1938, à la célébration de son 50e anniversaire, la compagnie comptait déjà deux cent cinquante employés et était reconnue comme pionnière de l'horlogerie.

En 1955, la compagnie employait cinq cents personnes, et manufacturait mille montres chaque jour. Certina établit alors un plan d’expansion et de modernisation.

En 1972, la manufacture Certina employait neuf cents personnes et produisait six cent mille montres annuellement. Elle obtint des premiers prix dans la plupart des expositions horlogères internationales, comme l’ "International Diamonds Awards" et le "Golden Rose Award". En ce temps, Certina produisait 375 000 pièces, dont 53 000 rubis, journellement.

Affiliation à General Watch Co, ASUAG[modifier | modifier le code]

En 1971, la famille propriétaire avait judicieusement décidé de joindre la sous-holding d’ASUAG, afin d’établir une collaboration devenue nécessaire. En effet, l’assaut commercial (voir stratégie d'entreprise) de l’industrie horlogère japonaise, qui produisait des montres automatiques de qualité, à prix très bas, suivies de montres à quartz bon marché, développement négligé par les industriels horlogers suisses, causa une importante régression du volume des affaires. Une restructuration impliqua l’abandon de la manufacture des mouvements de calibres Certina.

À la fin des années 1978, l’ensemble de la société fut transféré à Bienne, et se joignit au regroupement des marques Edox & Technos. Sous la nouvelle direction, Certina réussit à préserver des parts de marché dans les pays où elle était particulièrement bien introduite, essentiellement dans les pays scandinaves. Après la fusion, avec toutes leurs sociétés affiliées, des deux grands groupes horlogers SSIH et ASUAG, Certina devint membre d’une nouvelle entité directionnelle avec Mido et Tissot, actuellement établie à Le Locle, nouveau site suisse du patrimoine mondial de l'Unesco.

Montres-bracelets et nouveautés[modifier | modifier le code]

  • Les deux frères produisirent en premier lieu des montres-bracelets pour dames, les hommes préféraient encore les montres de poches, et obtinrent une médaille d’or à la Foire de Milan pour la “performance exceptionnelle" de leurs modèles. Certina fut, en 1936, la première marque horlogère à fabriquer une montre digitale: au lieu des aiguilles traditionnelles, un mouvement mécanique activait des disques, dont la rotation donnait l'indication de l'heure.
  • Concept DS (Double Sécurité)

En 1959, Hans et Edwin Kurth décidèrent de développer une niche du marché basée sur une haute qualité, sur une technologie de pointe, et mettant l'accent sur le style technique. Ils inventèrent le concept de suspendre le mouvement à l’intérieur d’un boîtier renforcé, qu’ils nommèrent DS, soit “Double Sécurité”. Les montres de cette ligne furent les premières à atteindre un degré d’étanchéité et de résistance aux chocs de six mètres, comparativement au standard de ce temps de 2.2 mètres. Une équipe d'alpinistes utilisa la montre Certina DS au Dhaulagiri, dans l’Himalaya, et elle résista à toutes les modifications de pression atmosphérique et aux hasards de cette expédition en haute altitude.

  • Concept Biorythme

En 1971, Certina introduisit la première montre indiquant les rythmes biologiques humains: la Biostar.

  • Autres concepts en première mondiale

Certina développa et lança bien des modèles en première mondiale, dont la première montre “inrayable”, la DS-DiaMaster en carbure de tungstène.

Dans les années 2000, la marque se lança avec succès dans maints partenariats avec des sociétés de course automobiles, dont Colin McRae, Sete Gibernau, et finalement l'équipe de Formule 1 Sauber, devenue BMW Sauber F1 Team, et dont Certina est toujours partenaire.

La marque Certina[modifier | modifier le code]

En 1938, "Certina", (du Latin "certus": assuré, certain), fut sélectionnée comme nom de l'entreprise, pour représenter dans le monde la réputation de fiabilité de ses montres.

La ligne DS est la plus notable, avec les modèles actuels: DS Podium, DS First ou DS Action, et sa collaboration de commandite de l’équipe de F1 BMW Sauber F1 Team.

La collection actuelle intègre les matériaux et systèmes les plus performants: titane, acier inoxydable 316L, verres en saphir, le concept exclusif DS, ainsi que les mouvements Swiss Made ETA répartie en segments de collection: Automatic, SPORT Classic, SPORT Elegant et SPORT Xtreme, dont quelques modèles indiquent une performance d’étanchéité jusqu’à 100 m.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] Site officiel, avec toutes les indications sur les modèles de la collection
  • [2] (E) "history of the Swatch Group SA and the various re-organisation"
  • [3] (E) "Vintage Certina Time-Line and various info"
  • [4] Historique officiel du Swatch Group et de son organisation
  • [5] Alliance Horlogère: liste des calibres de manufacture Certina (E)