Certification professionnelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Certification.

Une certification professionnelle est la reconnaissance par une autorité identifiable d'une qualification ou d'un savoir faire dans un domaine professionnel défini. Une certification professionnelle a une visée à la fois plus précise et plus pratique qu'un diplôme. On peut distinguer en France deux types de certification :

  • les titres professionnels, homologués par l'état, au travers du RNCP;
  • les certifications privés, promues et reconnues par des instances privées (des entreprises en général), dans le but de valoriser leurs produits ou leurs filières.

L'offre de certification[modifier | modifier le code]

Les titres professionnels et le RNCP[modifier | modifier le code]

Un titre professionnel est une certification professionnelle délivrée, au nom de l'État, par le ministère chargé de l'Emploi. Cette certification professionnelle est accessible par formation ou par validation des acquis de l'expérience (VAE).

Il existe, en France, 300 titres professionnels couvrant l'ensemble des secteurs d'activité et environ 2500 agréments mis en œuvre par environ 800 organismes[1]. Ces organismes sont essentiellement financés par les conseils régionaux ou par les partenaires sociaux (Pôle emploi, OPCA).

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) enregistre et met à disposition l'information fournie sur les diplômes, titres à finalité professionnelle et certificats de qualification.

Toute création, renouvellement, modification ou suppression de titre fait en l’objet d’un arrêté publié au Journal Officiel.

La délivrance d'une certification professionnelle se fait via une autorité ou un organisme validateur (ministères, chambres consulaires, branches professionnelles). Une certification professionnelle peut également être délivrée par un centre de formation qui aura, préalablement, reçu l'agrément de la part de l'État.

Les certifications privées[modifier | modifier le code]

De nombreuses entreprises, dans le but de valoriser leurs produits, ont mis en place des processus de certification. C'est une pratique courante en informatique où nombres d'éditeurs cherchent à valoriser et promouvoir leur offre commerciale en créant un éco-systèmes d'experts qualifiés : certifications MCP (Microsoft), Java (Oracle) ou SAP.

Validité d'une certification professionnelle[modifier | modifier le code]

Par définition, une certification professionnelle hérite de la valeur de celui qui l'attribue. Selon les secteurs et les domaines d'activités, les certifications peuvent avoir une importance variable. Dans les domaines où la sécurité est une préoccupation particulière, comme l'électricité par exemple, elles sont incontournables. Dans d'autres, elles permettent de valoriser des compétences non validées par des diplômes, soit parce qu'elles sont trop récentes, soit parce qu'elles sont trop spécifiques.

Ainsi, il peut être défini 3 niveaux de certifications :

  • Niveau 0 : c'est la certification obtenue par un examen sans contrainte particulière, tel qu'un test de connaissance,
  • Niveau 1 : c'est la certification obtenue par un processus d'examen, pouvant combiner test, entretien et évaluation de l'expérience par un jury;
  • Niveau 2 : c'est la certification obtenue par un processus d'examen de niveau 1 organisé par une autorité sous contrôle de l'état.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]