Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement technique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CAPET.

Le certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique (acronyme CAPET) est un diplôme professionnel du ministère de l'Éducation nationale français. Il est délivré aux candidats qui, ayant passé avec succès les épreuves d’un concours externe, d’un concours interne ou d’un troisième concours, ont accompli un stage d’une durée d’une année sanctionné par un examen de qualification professionnelle. Sa délivrance correspond à la titularisation en tant que professeur certifié.

Les concours de recrutement des professeurs certifiés stagiaires préalables à l’accomplissement du stage sus-mentionné sont souvent dénommés CAPET par métonymie.

Modalités du concours[modifier | modifier le code]

L’obtention du certificat se fait en deux ans : le concours est suivi d’un stage[1]. On distingue un concours interne, un concours externe, et un troisième concours.

Condition pour passer le concours[modifier | modifier le code]

Pour se présenter au concours externe, il faut être titulaire de la licence ou d’un diplôme d’ingénieur ou encore d’une équivalence reconnue pour s’inscrire au concours[2]. Le concours interne concerne les fonctionnaires, les enseignants non titulaires ou les assistants d’éducation[3].

L’inscription au concours lui-même est indépendante de l’inscription aux préparations dispensées et se fait via les services du rectorat de l’académie du candidat.

Une première année en École supérieure du professorat et de l'éducation est consacrée à la préparation du concours. Toutefois cette étape n’est pas obligatoire, il est possible de se présenter au concours du CAPES CAPET? en candidat libre.

Section[modifier | modifier le code]

Actuellement les sections sont les suivantes[4] :

Section postes offerts en 2009
au concours externe[5] au concours interne[6]
Génie mécanique
  • Construction
  • Productique
  • Maintenance des véhicules, machines agricoles, engins de chantier
0 0
Génie civil
  • Equipements techniques-Energie
  • Structures et ouvrages
0 0
Génie industriel
  • Bois
  • Structures métalliques
  • Matériaux souples
  • Plastiques et composites
  • Verre et céramique
0 0
Génie électrique
  • Electronique et automatique
  • Electrotechnique et énergie
  • Informatique et télématique
0 0
Industries graphiques 0 0
Arts appliqués 6 0
Technologie 106 0
esthétique-cosmétique 0 0
Biotechnologies
  • Biochimie-Génie biologique
  • Santé-Environnement
  • 24
  • 0
0
Sciences et techniques médico-sociales 22 12
Économie et gestion
  • Économie et gestion administrative
  • Économie et gestion comptable
  • Économie et gestion commerciale
  • Économie, informatique et gestion
  • 40
  • 0
  • 44
  • 0
0
Hôtellerie-Tourisme
  • Techniques de production
  • Techniques de service et d'accueil
  • Tourisme
0 0
Total 242 12

Concours en tant que tel[modifier | modifier le code]

Le concours se décompose en deux parties. Les épreuves écrites déterminent quels candidats sont « admissibles » (c’est-à-dire autorisés à passer les épreuves orales). Puis les épreuves orales décident de l’admission définitive.

Chaque année le ministère de l’Éducation et celui de la fonction publique fixent, pour chaque discipline, le nombre de postes mis au concours[7]. Ces nombres sont très variables d’une discipline à l’autre et peuvent fluctuer d'une année à l’autre. Les jurys, dans chaque discipline, sont souverains et décident des barres d’admissibilité et d’admission. Les jurys sont composés d’inspecteurs généraux de l'éducation nationale, d’inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux, de membres des corps enseignants de l'enseignement supérieur et de professeurs agrégés et certifiés[8].

Année de stage[modifier | modifier le code]

La réussite au concours est suivie d’une année de formation rémunérée, pour les candidats n’ayant pas de formation professionnelle, associant formation en IUFM (deux jours par semaine) et de « stage de responsabilité » face à des classes (8h de cours par semaine)[9].

Les stagiaires sont soumis en fin de stage à l’examen de qualification professionnelle. La composition du jury académique est fixée par arrêté rectoral. Si le candidat n’est pas admis lors de la première délibération, il est soumis à une inspection[10].

Réforme du CAPET[modifier | modifier le code]

Il est prévu, à partir de la session 2011, que le diplôme de master soit désormais nécessaire pour être définitivement recruté et qu’il faille être inscrit en deuxième année de master, ou déjà diplômé, pour s’inscrire au concours. En contrepartie, il y aura deux épreuves d’admissibilité puis deux épreuves orales d’admission prenant la forme d’un exercice pédagogique suivi d'un entretien (1 h), et d’un exposé suivi d'un entretien (1 h) sur des cas concrets ou des textes relevant de la vie scolaire et de l’éducation (1 h) [11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret n°72-581 du 4 juillet 1972 relatif au statut particulier des professeurs certifiés (lire sur Légifrance), article 11
  2. Décret n°72-581 du 4 juillet 1972, article 13
  3. Décret n°72-581 du 4 juillet 1972, article 14
  4. Arrêté du 30 avril 1991 fixant les sections et les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement technique (lire sur Légifrance), article 1
  5. Répartition par section et option des postes offerts au concours externe du CAPET à la session 2009, site du ministère de l’Éducation Nationale lire en ligne
  6. Répartition par section et option des postes offerts au concours interne du CAPET à la session 2009, site du ministère de l’Éducation Nationale lire en ligne
  7. Arrêté du 30 avril 1991, article 2
  8. Arrêté du 30 avril 1991, article 5
  9. Cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maître, arrête du 19 décembre 2006 (lire en ligne
  10. Modalités d’évaluation et de titularisation des stagiaires lauréats des concours de recrutement des personnels enseignants, d’éducation et d’orientation du second degré ou recrutés par voie d’inscription sur listes d’aptitude
  11. Les nouveaux concours de recrutement de professeurs, communiqué de presse, Lire en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]