Cercles mégalithiques de Sénégambie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cercles mégalithiques de Sénégambie *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
1014097-Wassu stone circles-The Gambia.jpg
Coordonnées 13° 41′ 28″ N 15° 31′ 21″ O / 13.69111, -15.5225 ()13° 41′ 28″ Nord 15° 31′ 21″ Ouest / 13.69111, -15.5225 ()  
Pays Sénégal Sénégal
Drapeau de la Gambie Gambie
Subdivision Kaolack (Sénégal)
Région Central River (Gambie)
Type Culturel
Critères (i) (iii)
Superficie 9,85 ha
Zone tampon 110 ha
Numéro
d’identification
1226
Zone géographique Afrique **
Année d’inscription 2006 (30e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les cercles mégalithiques de Sénégambie sont des cercles de pierre d'âge historique réalisés en roches volcaniques ou en concrétions latéritiques assez faciles à travailler. Ces cercles se trouvent à la frontière du Sénégal et de la Gambie.

Le site a été inscrit en 2006 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO à l'occasion de la 30e session du Comité.

Époque[modifier | modifier le code]

Les cercles de pierre correspondent à l'époque mégalithique d'Afrique de l'Ouest.

Les sites du Sénégal sont très nombreux et les diverses études les datent entre le IIe et le XVIe siècle.

Néanmoins, les fouilles laissent entrevoir que ces cercles ont été utilisés à différentes époques, par des ethnies et des peuplades de cultures différentes.

Disposition[modifier | modifier le code]

Ces cercles ont intrigué les voyageurs et les chercheurs qui ont essayé de percer leur mystère. Ils ont été placés de façon très régulière et concentrique.

En Europe, des cercles de pierre préhistoriques (ou cromlechs) ont été mis au jour, mais jamais avec une concentration telle que celle des cercles de pierre situés dans le Saloum sénégambien, au nord du fleuve Gambie.

Conservation[modifier | modifier le code]

En raison des conditions climatiques qui la caractérisent, l'Afrique de l'Ouest n'a pas livré de vestiges monumentaux comme ceux que l'on peut trouver en Europe et ailleurs.

Les pyramides et les temples de l'Égypte antique, les ruines du Grand Zimbabwe ont bénéficié d'un climat plus clément.

Une seule exception confirme la règle en Afrique de l'Ouest, les cercles mégalithiques sénégambiens.

Inhumation[modifier | modifier le code]

Comme les pharaons, les rois et chefs étaient inhumés entourés de leurs animaux familiers, de nourriture contenue dans des poteries, avec leurs bijoux, et parfois même leurs cuisiniers et personnel de la cour afin qu’ils ne manquent de rien dans l’au-delà.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]