Cercle athlétique bastiais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Sporting Club de Bastia.

CA Bastia

Logo du CA Bastia
Généralités
Nom complet Cercle athlétique bastiais
Surnoms Les Cabistes, l'Escadron Noir
Noms précédents Cercle athlétique bastiais (1920-1988)
Cercle athlétique bastiais Gallia Lucciana (1988-2003)
Fondation 1920
Statut professionnel 2013-2014
Couleurs Noir
Stade Stade Erbajolo
(2 000 places)
Siège 11 rue de l'Impératrice Eugénie
20200 Bastia
Championnat actuel National
Président Drapeau : France Antoine Emmanuelli
Entraîneur Drapeau : France Stéphane Rossi
Site web ca-bastia.com
Palmarès principal
National[1] Champion de France de CFA (2012)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de football National 2014-2015
0

Le Cercle athlétique bastiais (couramment abrégé en CA Bastia) est un club français de football fondé en 1920 et basé à Bastia. Le club obtient de nombreux titres régionaux durant les années 1920. Après quelques dizaines d'années passées dans l'anonymat, le club bastiais se relance en 1952 en gagnant la Coupe de Corse et évolue en Division d'Honneur.

Vingt-cinq ans plus tard, le club réussit à accéder au championnat de France de football de Division 4. En 1988, le club fusionne avec deux autres clubs des environs. Après la réorganisation des différents échelons du football français, la Division 4 devient le Championnat de France de football amateur 2 (D5) et le CA Bastia en fait partie. Jusqu'en 2006, le club oscille entre CFA 2 et Division d'Honneur avant d'intégrer le championnat de France de football amateur (D4) en 2006, puis le championnat de France de football National (D3) en 2012.

Le club rejoint ensuite la Ligue 2, et devient ainsi professionnel en 2013. Après une saison dans cette division, le club redescend en National et évolue dans cette division depuis. Le club corse est présidé par Antoine Emmanuelli et entraîné par Stéphane Rossi depuis 2000.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts du club (1920-1978)[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation de la ville de Bastia
La commune de Bastia vu du Pigno : on peut remarquer dans le premier plan l'absence de constructions et dans l'arrière-plan la ville le long de la côte.
Le cercle athlétique bastais dispute ses matchs à domicile dans la zone industrielle d'Erbajolo depuis sa fondation.

Fondé en 1920, le Cercle athlétique bastiais est le premier club bastiais affilié à la Fédération française de football (FFF), avant son prestigieux voisin du Sporting Club de Bastia. Entre 1922 et 1926, le CAB règne en maître sur le football de l'île de Beauté en remportant tous les titres de champion de Division d'Honneur Corse[2]. En 1933, le club est également champion, notamment grâce au duo Mori-Franceschetti. Ce dernier, surnommé « le sanglier du maquis »[3], signa à Cannes en première division en 1933 et devient le meilleur buteur du club[4].

Au début des années 1950, le club bastiais se révèle comme l'un des principaux candidats à la montée, mais le club, en finissant deuxième ou troisième, n'accède pas à la division supérieure, réservée au vainqueur[5]. En manquant ces occasions, le club évoluera en milieu de tableau de cette division jusqu'en 1978[5].

La Division 4 (1978-1993)[modifier | modifier le code]

Vue sur la ville de Luccianna, dans un paysage assez montagneux.
Le CA Bastia fusionne en 1988 avec le Gallia Lucciana et profite ainsi des installations de la ville de Lucciana.

Suite à sa première place en DH Corse l'année précédente, le club accède pour la première fois au Championnat de France de football de Division 4 en 1978 en intégrant le groupe H[5]. Le club réussit à se maintenur dans cette division pendant une dizaine d'années avant d'être relégué en 1987[5]. Pour remonter le plus vite possible, le club fusionne en 1988 avec le Gallia Lucciana (Division d'Honneur Corse) et l'AS Toga Cardo, et profite des installations de Lucciana. Il adopte le nom de Cercle athlétique bastiais Gallia Lucciana[6]. Remonté en Division 4, une saison après, soit en 1989, le club évolue en milieu de tableau et finit relégable de la saison 1992-1993, faisant redescendre le club en Division d'Honneur[7].

Entre CFA 2 et Division d'Honneur (1993-2006)[modifier | modifier le code]

Redescendu en DH Corse, le CA Bastia GL reste compétitif en finissant deuxième de la division deux fois consécutives[8],[9]. Lors de la saison 1996-1997, le CABGL termine vainqueur de sa division et remonte en CFA 2 (D5)[10]. Le club effectue des saisons en dents de scie, jouant quelques fois pour le maintien[11] ou pour la promotion[12].

Le CAB se sépare du Gallia Club de Lucciana en 2003 et les deux entités reprennent leurs noms originels[6],[13]. Quelques années plus tard, en 2006, le cercle athlétique bastiais remporte son groupe de CFA 2 et accède au Championnat de France amateur (CFA)[14].

Entre CFA et Ligue 2 (depuis 2006)[modifier | modifier le code]

Stade de football avec plusieurs joueurs dedans, sous un ciel nocturne.
Le CA Bastia affronte le Red Star FC 93 en CFA en 2011.

Les premières saisons en CFA sont compliquées pour l'Escadron noir. Lors de sa première saison, en 2006-2007, le club évite la relégation pour seulement quatre points[15]. Les saisons suivantes ne sont pas meilleures pour les cabistes qui finissent onzièmes, dixièmes puis une nouvelle fois dixièmes[5]. En 2010-2011, le CA Bastia rejoint les avant-postes en terminant troisième de son groupe[16].

Lors de la saison 2011-2012, le CA Bastia finit premier de sa poule et accède à l'étage supérieur, soit en National ; il rejoint ainsi les autres clubs insulaires lors de ce « printemps du football corse » (maintien de l'AC Ajaccio en L1, montée du SC Bastia en L1 et montée du Gazélec Ajaccio en L2)[17],[18].

En 2012-2013, le club finit à la troisième place du championnat de National et est promu en Ligue 2, après une grande bataille jusqu'au dernier match avec l'Étoile Football Club Fréjus Saint-Raphaël qui reste finalement en National[19],[20]. Étant de justesse aux normes du National, le CA Bastia quitte le stade Erbajolo pour le stade Armand-Cesari[19].

Cependant, la saison 2013-2014 est très compliquée pour les cabistes qui endurent un calvaire et qui finissent à la dernière place du championnat (à douze points de l'avant-dernier)[21], et doivent retourner en National[22],[23].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres et trophées[modifier | modifier le code]

Palmarès du Cercle athlétique bastiais[24]
Compétitions nationales Compétitions régionales

Parcours en Coupe de France[modifier | modifier le code]

Le Cercle athlétique bastiais n'a jamais participé à la phase finale (à partir des 32es de finale) avant la Coupe de France 2012-2013[27].

Lors de la Coupe de France 2012-2013, après avoir éliminé des modestes clubs jusque-là, les cabistes affrontent leur voisin, le Sporting Club de Bastia et s'impose deux buts à zéro, créant une grande surprise[28]. Qualifié en seizièmes de finale, le CA Bastia est battu par le stade brestois 29 sur le score de zéro à un[29].

Lors de l'édition suivante, le club élimine La Roche-sur-Yon (D5) en 32es de finale, après avoir marqué les trois buts de la partie en deuxième période de prolongation[30]. Au tour suivant, le CA Bastia affronte les Chamois niortais, remporte le match aux tirs aux but (cinq à quatre) et se qualifie pour les huitièmes de finale[31]. Mais le parcours du club corse s'arrête à ce stade de la compétition, battu par Angers SCO aux prolongations[32].

Identité du club[modifier | modifier le code]

Dénomination du club[modifier | modifier le code]

Fondé en 1920, le Cercle athlétique bastiais possède ce nom dès sa création[6]. En 1988, le club fusionne avec le Gallia Lucciana et Toga-Cardo, et devient le cercle athlétique bastiais Gallia Lucciana (CA Bastia GL)[6]. Après la séparation des différentes entités, le club retrouve son nom original, le Cercle athlétique bastiais[6].

Couleurs et évolutions du blason[modifier | modifier le code]

La couleur du maillot du club est le noir[33]. Sur le blason du club, les dates 1920 et 2003 y figurent, en-dessous de la tête de Maure, symbole de la Corse. 1920 est la date de fondation du club, tandis que 2003 est celle de la séparation du club avec Gallia Lucciana et donc du retour au nom du CA Bastia. L'ancien blason était quasiment identique, car seule la date 2003 ne figurait pas sur le blason.

Identité locale[modifier | modifier le code]

Meilleur club corse dans les années 1920, l'Escadron noir est dépassé plus tard par le Sporting Club de Bastia au niveau local ainsi que l'Athletic club ajaccien et le Gazélec Football Club Ajaccio au niveau régional. Dans l'ombre du SC Bastia, la popularité du CA Bastia est faible dans la ville de Bastia[34]. La brève présence du club en Ligue 2 en 2013-2014 a toutefois fait augmenter le nombre de supporters comme l'acteur Aziz El Hadachi[34].

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Les présidents du CA Bastia avant 2003 sont inconnus

  • Drapeau : France Antoine Emmanuelli : Depuis 2003[27]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Les entraîneurs du CA Bastia avant 2000 sont très peu connus[35].

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Bon nombre d'anciens professionnels de l'île ou d'anciens pensionnaires des centres de formation de deux clubs professionnels corses (le SC Bastia et l'AC Ajaccio) sont passés par le club cabiste (Caffarel, Longue, Secondi, Lamberti, Ayad, Ouédraogo).

Un certain nombre de joueurs internationaux africains sont passés par le club (trois joueurs du Burkina Faso, qui sont Kassi Ouédraogo, Ben Idrissa Derme et Florent Rouamba, mais aussi l'Ivoirien Mamadou Doumbia, le Gabonais Rémy Ebanega et le Nigérian Sunday Mba). L'international français Tony Vairelles a également joué au club en 2007. Dans les années 1930, Antoine Franceschetti n'est pas international mais il est devenu après son passage à Bastia, le meilleur buteur de l'AS Cannes.

Des joueurs français comme Lilian Nalis, finaliste de la Coupe de France 2002, Julien Toudic, champion de Ligue 2 en 2010, Sébastien Lombard, gardien de but du club depuis 2009 ont joué au club. L'international néo-calédonien Benjamin Longue a joué trois saisons au club et l'international corse Jean-Jacques Mandrichi en a joué une au CA Bastia. Stéphane Rossi, entraîneur du CA Bastia depuis 2000, a joué de 1982 à 1989 et de 1997 à 2001 en tant que joueur.

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Effectif du CA Bastia de la saison 2014-2015 au 13 novembre 2014
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[36] Nom Date de naissance Sélection[37] Club précédent
1 G Drapeau de la France Lombard, SébastienSébastien Lombard Capitaine 20/8/1981 (33 ans)
Sporting Toulon
30 G Drapeau de la France Agostini, DominiqueDominique Agostini 28/9/1989 (25 ans) Corse SC Bastia
4 D Drapeau du Gabon Ebanega, RémyRémy Ebanega 17/11/1989 (25 ans) Gabon AJ Auxerre
5 D Drapeau : Côte d'Ivoire Doumbia, MamadouMamadou Doumbia 3/12/1980 (34 ans) Côte d'Ivoire FC Istres
18 D Drapeau de l'Algérie flèche vers la droite Benyahia, MohamedMohamed Benyahia 30/6/1992 (22 ans)
Nîmes Olympique
19 D Drapeau de la France Fabre, ClémentClément Fabre 19/5/1989 (25 ans)
Tours FC
23 D Drapeau de la France Truchet, JohannJohann Truchet 16/8/1983 (31 ans)
Stade de Reims
24 D Drapeau de la France Sonnerat, JérômeJérôme Sonnerat 19/2/1985 (30 ans)
FC Lausanne-Sport
25 D Drapeau de la France Tibéri, DamienDamien Tibéri 23/8/1985 (29 ans) Corse Stade Lavallois
999 D Drapeau du Burkina Faso Derme, Ben IdrissaBen Idrissa Derme 21/1/1982 (33 ans) Burkina Faso USC Corte
999 D Drapeau de la France Fourtier, MickaëlMickaël Fourtier 2/10/1990 (24 ans)
Olympique lyonnais rés.
6 M Drapeau de la France Marty, FlorentFlorent Marty 15/3/1984 (30 ans)
AS Vitré
7 M Drapeau de la France El Hamzaoui, BilelBilel El Hamzaoui 1/4/1992 (22 ans)
SCO Angers
8 M Drapeau du Nigeria Mba, SundaySunday Mba 28/11/1988 (26 ans) Nigeria Warri Wolves
9 M Drapeau de la France flèche vers la droite Ripart, RenaudRenaud Ripart 14/3/1993 (21 ans)
Nîmes Olympique
10 M Drapeau de la France Grimaldi, Jean-FrançoisJean-François Grimaldi 14/7/1988 (26 ans) Corse Sporting Toulon
17 M Drapeau du Burkina Faso Rouamba, FlorentFlorent Rouamba 31/12/1986 (28 ans) Burkina Faso Charlton Athletic
20 M Drapeau de la France Moretti, MichelMichel Moretti 26/5/1989 (25 ans)
SC Bastia rés.
21 M Drapeau de la France Ramos, CedrikCedrik Ramos 15/2/1983 (32 ans)
EFC Fréjus Saint-Raphaël
22 M Drapeau de la France Petshi, SachaSacha Petshi 21/6/1992 (22 ans)
FK Sloboda Užice
999 M Drapeau de la France Di Fraya, NicolasNicolas Di Fraya 14/2/1991 (24 ans)
SC Bastia rés.
2 A Drapeau de la Guinée Damba, NabyNaby Damba 10/10/1994 (20 ans)
Séwé Sports
3 A Drapeau de la France Santelli, BenjaminBenjamin Santelli 16/11/1991 (23 ans)
FB Île-Rousse
11 A Drapeau de la France Traoré, MadimoussaMadimoussa Traoré 11/6/1986 (28 ans)
Nîmes Olympique
14 A Drapeau de la France Toudic, JulienJulien Toudic 19/12/1985 (29 ans)
Stade lavallois
15 A Drapeau de la France Bourgeois, ThibautThibaut Bourgeois 5/1/1990 (25 ans)
FC Metz
999 A Drapeau de la France Le Mat, VincentVincent Le Mat 22/4/1986 (28 ans)
Le Poiré-sur-Vie VF
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : France Nicolas Gennarielli
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Christophe Mondolini
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : France Dominique Murati
Kinésithérapeute
  • Drapeau : France Nicolas Le Guével et Loïc Paris
Médecin(s)
  • Drapeau : France Jean-François Albertini



Légende

Consultez la documentation du modèle

Structures du club[modifier | modifier le code]

Structures sportives[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stade Erbajolo.

Le stade Erbajolo est construit en 1920 et accueille depuis la création du club les rencontres du CA Bastia hormis pour la saison 2013-2014. Il est reconstruit en 2007 pour 2 100 000 euros. La mise en place d'une pelouse synthétique et d'une tribune couverte de 1 300 places constituent la majeure partie des travaux. En 2011, pour le championnat CFA, le stade se munit d'une nouvelle tribune tubulaire de 700 places, dont une partie réservée aux visiteurs, portant la capacité du stade à 2 000 places.

Stade de football sans aucun joueur, ni aucun spectateur. Une partie du stade est dans la pénombre.
Le CA Bastia joue la saison 2013-2014 dans le stade Armand-Cesari.

À la suite de l'obtention du titre de champion CFA groupe Sud en 2012, de nouveaux travaux sont engagés par la Communauté d'agglomération de Bastia pour mettre le stade aux normes du championnat National. Des travaux sont engagés pour améliorer l'éclairage et pour installer un panneau de score lumineux. L'aménagement d'une salle pour les contrôles antidopage, d'une infirmerie, d'une tribune de presse, d'un vestiaire pour les délégués sont également réalisés[38].

À la suite de la montée du club en Ligue 2, le stade Erbajolo n'étant pas aux normes, le club déménage au Stade Armand-Cesari, pelouse habituelle du Sporting Club de Bastia[19].

Après la relégation des cabistes en National la saison suivante, le club retourne dans son stade historique, le stade Erbajolo.

Autres équipes[modifier | modifier le code]

Palmarès des équipes juniors du CA Bastia[24]
Équipe réserve Compétitions juniors
  • Promotion d'Honneur Corse A : 2008
  • Vainqueur du Challenge Alex Stra (-15 ans) : 2005, 2006, 2008

Le cercle athlétique bastiais possède une équipe réserve qui ne joue dans aucun championnat mais qui participe à la Coupe de Corse de football[39],[note 1]. Toutefois, le club comporte des équipes juniors, pour les jeunes de moins de sept ans à ceux de moins de dix-neuf ans[40]. Les équipes jeunes du club sont très rarement évoquées dans les médias qui se concentrent plutôt sur le Sporting Club de Bastia. En coupe Gambardella, les moins de 19 ans n'ont jamais réussi à atteindre les phases finales, au contraire d'autres clubs corses[41]. Ces équipes juniors participent à la Coupe de Corse de leur catégorie d'âge[42]. Ce manque de résultats chez les jeunes peut être expliqué par le manque d'engouement des jeunes bastiais et plus généralement des corses, qui préfèrent les clubs plus renommés comme le SC Bastia ou encore l'AC Ajaccio[34].

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Statut juridique et légal[modifier | modifier le code]

Le cercle athlétique bastiais est affilié à la Ligue de Corse de football sous le numéro 550836[33]. Le siège social du club se situe au Stade Erbajolo dans la zone industrielle d'Erbajolo, à Bastia[33]. Présidé par Antoine Emmanuelli, le club a pour « correspondant compétitions nationales », Ange-Louis Paolacci, pour trésorier, Richard Mendez et pour « référent programme éducatif fédéral », Jean-Luc Airola[33].

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Le budget du club avant la montée en troisième division en 2012, est inconnu.

Après la promotion du club en National en 2012, le CA Bastia possède un budget de 1 000 000 euros, plus faible budget du championnat[43]. En 2013, avec la montée du club en Ligue 2, le budget du club est quintuplé et atteint 5 000 000 euros, mais reste toujours le plus petit budget du championnat avec l'Athlétic Club Arles-Avignon[44]. Lors de la saison 2014-2015, le CA Bastia a un budget de 2 100 000 euros, ce qui en fait le huitième budget - sur dix-huit - du championnat, ex aequo avec le Football Club Bourg-Péronnas[45].

Équipementiers et sponsors[modifier | modifier le code]

Photographie d'un joueur de football, vu de dos. Son maillot est noir et porte le numéro 35.
Le maillot du CA Bastia en 2014, porté par Clément Fabre.

Le CA Bastia reçoit des subventions de la collectivité territoriale de Corse et du département de Haute-Corse[46]. Le club a pour principaux sponsors Thalassa Hôtel, E.Leclerc, Air&Si Bastia, Sitec, De Petriconi, la Société nationale maritime Corse Méditerranée (SNCM)[46]. Parmi les principaux sponsors secondaires Air Corsica, Europcar, Géant Casino, Leroy Merlin, le Groupe Caisse d'épargne, Total ou encore BMW[46].

L'équipementier du club est l'italien Erreà[47],[48]. Vers le début des années 2010, Oscaro est le sponsor majeur du club, et est partenaire en même temps de l'autre club de la ville, le Sporting Club de Bastia[47],[48].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Rivalités[modifier | modifier le code]

Le cercle athlétique bastiais est rival avec de nombreux clubs corses. La rivalité est notamment assez forte avec le Sporting Club de Bastia, bien plus huppé et plus populaire que le CA Bastia[34].

Fondé la même année que le CA Bastia (1920), l'étoile filante bastiaise, évoluant en DH Corse, a déjà affronté à plusieurs reprises les cabistes comme lors de la saison 1980-1981 de Division 4 (Groupe H)[49] et en 2011 en Coupe de France[50]. Le bilan entre les deux clubs est de deux victoires à une pour le CA Bastia.

Toujours dans l'ombre du Sporting Club de Bastia, le CA Bastia l'a déjà affronté en Coupe de France, notamment en 32es de finale de l'édition 2012-2013 où l'Escadron noir s'impose sur le score de deux buts à zéro[28].

Affluences et supporters[modifier | modifier le code]

Le CA Bastia ne possède aucun groupe de supporters, notamment à cause de l'omnipotence du Sporting Club de Bastia, qui a plusieurs groupes de supporters.

Les affluences du cercle athlétique bastiais avant la saison 2008-2009, ne sont pas connues. Lors de la saison 2008-2009, alors en CFA, le club reçoit environ 285 spectateurs lors de ses matchs à domicile[51]. Lors de la saison suivante, toujours dans la même division, le stade Erbajolo du CA Bastia reçoit environ 325 spectateurs[52]. En 2010-2011, le CA Bastia est le deuxième club le plus populaire de son groupe en attirant une moyenne de 450 spectateurs[53].

La saison 2011-2012 marque la promotion des cabistes en troisième division, une première pour ce club, qui attire 426 spectateurs lors de cette saison[54]. Promu en National 2012-2013, le club accueille une moyenne de 600 spectateurs[55]. La montée surprise du club en Ligue 2 pour la saison 2013-2014 voit le club recevoir au stade Armand-Cesari une moyenne de 1 460 spectateurs[56]. La relégation en National 2014-2015 voit le club retrouver des affluences similaires aux saisons précédentes avec un chiffre proche des 400 spectateurs[57].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes

  1. L'équipe réserve participe à la Coupe de Corse depuis que l'équipe première évolue en troisième division, championnat semi-professionnel. Les équipes participantes à une coupe régionale doivent être amateurs.

Références

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a et b Gilles Secchi, « Le palmarès du championnat de DH », sur corse.fff.fr,‎ 24 janvier 2008 (consulté le 29 janvier 2015)
  3. « Avis de décès », sur nicematin.com (consulté le 1er février 2015)
  4. « Antoine Franceschetti », sur pari-et-gagne.com (consulté le 5 février 2015)
  5. a, b, c, d et e « LE PALMARES », sur corsefootball.fr (consulté le 5 février 2015)
  6. a, b, c, d et e « Cercle athlétique bastiais », sur footballenfrance.fr (consulté le 31 janvier 2015)
  7. « Division 4 Gr. H 1993 », sur footballenfrance.fr (consulté le 5 février 2015)
  8. « DH Corse - 1994 », sur footballenfrance.fr (consulté le 6 février 2015)
  9. « DH Corse - 1995 », sur footballenfrance.fr (consulté le 6 février 2015)
  10. « DH Corse - 1997 », sur footballenfrance.fr (consulté le 6 février 2015)
  11. « CFA 2 Gr. H 1998 », sur footballenfrance.fr (consulté le 6 février 2015)
  12. « CFA 2 Gr. E 1999 », sur footballenfrance.fr (consulté le 6 février 2015)
  13. « Le club », sur galliaclublucciana.com (consulté le 8 décembre 2014)
  14. « CFA 2 Gr. E 2006 », sur footballenfrance.fr (consulté le 6 février 2015)
  15. « CFA Gr. B 2007 », sur footballenfrance.fr (consulté le 6 février 2015)
  16. « Classement CFA Groupe A 2010 / 2011 », sur foot-national.com (consulté le 6 février 2015)
  17. « Les promus en National connus », sur sport.fr,‎ 3 juin 2012 (consulté le 6 février 2015)
  18. « Football (CFA) - Le CA Bastia promu en National ! », sur alta-frequenza.com,‎ 2 juin 2012 (consulté le 6 février 2015)
  19. a, b et c Grégoire Bézie, « National - La montée historique du CA Bastia en Ligue 2 », sur france3-regions.francetvinfo.fr,‎ 25 mai 2013 (consulté le 9 décembre 2014)
  20. « Le CA Bastia en Ligue 2 », sur lequipe.fr,‎ 24 mai 2013 (consulté le 7 février 2015)
  21. « Classement Ligue 2 Général 2013 / 2014 », sur foot-national.com (consulté le 7 février 2015)
  22. « Football (Ligue 2) - Le CA Bastia officiellement relégué en National après son nul face à Arles-Avignon (2-2) », sur alta-frequenza.com,‎ 25 avril 2014 (consulté le 7 février 2015)
  23. « Lens stagne, le CA Bastia relégué », sur lequipe.fr,‎ 25 avril 2014 (consulté le 7 février 2015)
  24. a, b, c et d « PALMARÈS », sur ca-bastia.com (consulté le 31 janvier 2015)
  25. Erwann Penland, « CFA : Et le champion de France de CFA est ... », sur foot-national.com,‎ 2 juin 2012 (consulté le 29 janvier 2015)
  26. « Coupe de Corse - Le palmarès », sur corsefootball.fr (consulté le 29 janvier 2015)
  27. a et b Jean Crozier, « Rendez-vous historique pour le CA Bastia face à Brest mercredi à Furiani », sur francetvinfo.fr,‎ 22 janvier 2013 (consulté le 1er février 2015)
  28. a et b Grégoire Bézie, « Coupe de France - Le petit CA Bastia dévore le grand Sporting », sur francetvinfo.fr,‎ 7 janvier 2013 (consulté le 1er février 2015)
  29. « CA Bastia - Brest (0-1) », sur lequipe.fr,‎ 24 février 2014 (consulté le 1er février 2015)
  30. « La Roche Vendée Football - CA Bastia (0-3) », sur lequipe.fr,‎ 4 janvier 2014 (consulté le 1er février 2015)
  31. « Coupe de France: Le gros lot à la loterie pour le CA Bastia! », sur corsematin.com,‎ 22 janvier 2014 (consulté le 1er février 2015)
  32. « Angers vient à bout du CA Bastia », sur sports.fr,‎ 11 février 2014 (consulté le 1er février 2015)
  33. a, b, c et d « Infos pratiques - CERC.A. BASTIAIS », sur fff.fr
  34. a, b, c et d Thomas Andrei, « 90 % des jeunes en Corse suivent le SC Bastia », sur sofoot.com,‎ 4 août 2013 (consulté le 29 janvier 2015)
  35. « CA Bastia GL 1998-1999 », sur footballdatabase.eu (consulté le 4 février 2015)
  36. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  37. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  38. Michel Mospinek, « CA Bastia : Erbajolo sera aux normes du National », sur foot-national.com,‎ 21 juin 2012 (consulté le 29 janvier 2015)
  39. « COUPE DE CORSE SENIORS 1/8ème de FINALE », sur corse.fff.fr,‎ 23 janvier 2015 (consulté le 29 janvier 2015)
  40. « Jeunes », sur ca-bastia.com (consulté le 29 janvier 2015)
  41. « Gambardella: le SC Bastia qualifié, l'AC Ajaccio et le Gallia Lucciana éliminés », sur corsematin.com,‎ 12 janvier 2014 (consulté le 29 janvier 2015)
  42. « COUPE DE CORSE U19 1/8ème de FINALE », sur corse.fff.fr,‎ 8 janvier 2015 (consulté le 29 janvier 2015)
  43. « National : les mouvements », sur estrepublicain.fr,‎ 1er août 2012 (consulté le 1er février 2015)
  44. « RC Lens : le plus gros budget de Ligue 2 ! », sur butfootballclub.com,‎ 31 juillet 2013 (consulté le 1er février 2015)
  45. Philippe Grand, « FOOTBALL (NATIONAL) Chambly, grande dynamique et petit budget », sur courrier-picard.fr,‎ 7 août 2014 (consulté le 27 décembre 2014)
  46. a, b et c « Partenaires », sur ca-bastia.com (consulté le 31 janvier 2015)
  47. a et b « J’vous fais l’maillot ? », sur lefootballvrai.wordpress.com,‎ 25 février 2013 (consulté le 31 janvier 2015)
  48. a et b « CA Bastia 2012-2013 Extérieur », sur starmaillot.com (consulté le 31 janvier 2015)
  49. « Calendrier de la saison 1980/1981 », sur footballdatabase.eu (consulté le 4 février 2015)
  50. « Calendrier de la saison 2011/2012 », sur footballdatabase.eu (consulté le 4 février 2015)
  51. « CA Bastia - 2008-2009 », sur footballdatabase.eu (consulté le 4 février 2015)
  52. « CA Bastia - 2009-2010 », sur footballdatabase.eu (consulté le 4 février 2015)
  53. « CA Bastia - 2010-2011 », sur footballdatabase.eu (consulté le 4 février 2015)
  54. « CA Bastia - 2011-2012 », sur footballdatabase.eu (consulté le 4 février 2015)
  55. « CA Bastia - 2012-2013 », sur footballdatabase.eu (consulté le 4 février 2015)
  56. « Ligue 2 - Affluences (2013/2014 - Par club) », sur lfp.fr (consulté le 4 février 2015)
  57. « CA Bastia - 2014-2015 », sur footballdatabase.eu (consulté le 4 février 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]