Centulle II de Bigorre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Centulle II († 1129) est un comte de Bigorre de 1113 à 1129, fils de Centulle V, vicomte de Béarn et de Béatrix Ire, comtesse de Bigorre

Filiation[modifier | modifier le code]

La plupart des auteurs[1] s’accordent à dire que Centulle II est fils du vicomte Centulle V de Béarn et de la comtesse Béatrix Ier de Bigorre, le frère et successeur de Bernard III et le demi-frère (consanguin) de Gaston IV de Béarn.

Mais la Foundation for Medieval Genealogy, pourtant fiable en général, indique qu’il est fils de Bernard III[2] tout en précisant que la source qui permet d’établir la filiation n’est pas identifiée. Il indique bien un frère de Bernard III nommé Centulle, qui est cité dans une charte du 8 juillet 1117 [3]: Gasto vicecommes Bearnensis et Centullus frater eius …. Il est possible que, comme le Centulle de cette charte de 1117 n’est pas mentionné comme comte de Bigorre alors que Centulle II succède à Bernard III en 1113, la Fondation n’a pas voulu considérer les deux Centulle comme une unique personne.

À l’appui de la thèse communément acceptée, il y a la succession du Fézensac : Anicelle de Fézensac, fille et héritière d’Astenove II, comte de Fézensac, épouse en premières noces le comte Bernard III de Bigorre. Veuve, elle se remarie avec le comte Géraud III d'Armagnac. Quand Anicelle meurt, peu après 1160, c’est son fils Bernard IV d'Armagnac qui lui succède. Si Anicelle avait eu au moins un fils de son premier mariage, on comprendrait mal pourquoi le Fézensac serait hérité par un fils du second mariage.

Il y a également des éléments chronologiques en faveur de cette thèse : si Centulle est fils de Bernard III et d’Anicelle, il ne peut naître qu’après 1110, date du mariage de ses parents. Comme Bernard III meurt en 1113, il lui succèderait à l’âge de trois ans, ce qui implique une régence nullement confirmée par les actes. Bernard III, né vers 1080 et marié avec Anicelle en 1110, soit âgé d’environ 30 ans, a pu s’être marié avant (ce qui résoudrait les problèmes de la succession de Fézensac)[4], mais Centulle II deviendrait comte de Bigorre à l’âge de onze douze ans, ce qui implique également une régence.

En conclusion, même si la thèse « Centulle II fils de Bernard III et d’une première épouse » peut être soutenu, il est préférable de considérer que Centulle II et Bernard III étaient frères, thèse qui requiert moins d’éléments inconnus (Méthode du Rasoir d’Occam).

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est assassiné à Tena en 1090 et il n’a alors pas plus de neuf ans[5] Bernard III, âgé de pas plus de dix ans, succède à son père, sous la régence de sa mère. Peu après les habitants de la vallée de Barège se révoltent, interdisent l’accès de la vallée à la comtesse et à sa famille, puis font emprisonner Centulle. Avec l’aide des habitants d’une vallée voisine, Béatrix parvient à réprimer la rébellion.

On dit qu’il s’engagea dans la première croisade en 1097 dans la suite de son demi-frère Gaston IV de Béarn. Âgé d’environ seize ans, simple fils cadet sans terre et page de son demi-frère, il n’est pas cité dans les témoignages, mais la chose est possible. Il rejoignent la croisade après la prise d’Antioche, participent à la prise de Jérusalem puis à la bataille d’Ascalon.

Il succède à son frère Bernard III en 1113 et doit soumettre son vassal Sanche Garcia d’Aure, qui refuse de lui rendre hommage. Par la suite Sanche Garcia se révoltera à plusieurs reprises, soutenu par Bernard Ier, comte de Comminges, ennemi de Centulle II.

En 1114, il accompagne Gaston IV de Béarn en Espagne pour lutter contre les Maures (Reconquista). En effet, le Cid est mort peu avant et la ville de Valence vient d’être reprise. Plusieurs seigneurs occitans se regroupent sous la bannière d’Alphonse Ier, roi d’Aragon et assiègent Saragosse. Les Almoravides tentent de mettre fin au siège, mais n’empêchent pas la prise de la ville en décembre 1118. Gaston IV est nommé gouverneur de Saragosse, et Centulle II obtient des privilèges sur la ville. Mais contrairement à Gaston IV, suffisamment fort pour conserver son indépendance, il doit rendre hommage à l’Aragon pour la Bigorre.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

La seule épouse connue de Centulle II, Etiennette alias Stéphanie de Barcelone, l’a épousé en 1128. Centulle II a eu une seule fille, Béatrix II, dont le fils, Centulle III, se marie en 1155. Cela place la naissance de Centulle III avant 1130 (s’il se marie à 15 ans) et se mère ne peut donc pas être née du mariage de Centulle II et d'Étiennette de Barcelone, impliquant une première épouse.

De cette première épouse inconnue, Centulle II a eu :

Veuf, il se remarie en 1128 avec Étiennette alias Stéphanie de Barcelone, fille de Raymond-Bérenger III, comte de Barcelone et de Douce Ire, comtesse de Provence. Il n’y a pas d’enfants connus nés de ce mariage. Veuve, Étiennette alias Stéphanie de Barcelone se remarie en 1130 avec Raymond Arnaud II de Gascogne, (+ 1167) vicomte de Dax et seigneur de Mixe.

Annexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Tucoo-Chala, Quand l'Islam était aux portes des Pyrénées, J&D Editions, Biarritz,‎ 1994 (ISBN 2-84127-022-X)
    Jean de Jaurgain, La Vasconie : étude historique et critique sur les origines du royaume de Navarre, du duché de Gascogne, des comtés de Comminges, d'Aragon, de Foix, de Bigorre, d'Alava & de Biscaye, de la vicomté de Béarn et des grands fiefs du duché de Gascogne, t. 1, PyréMonde (Ed.Régionalismes),‎ 1898, 441 p. (ISBN 2846181446 et 9782846181846, lire en ligne)
    Abbé Colomez, Ibid.
  2. Foundation for Medieval Genealogy : Comtes de Bigorre.
  3. Centulle V de Béarn. Il y a une autre erreur dans leur généalogie, car il donne Gaston IV le Croisé comme fils de Centulle V et de Béatrix, alors qu’il est fils d’un premier mariage de Centulle V
  4. Le silence des sources sur cette première épouse n’est pas un problème, on constate que c’est également le cas de la première épouse de Centulle II.
  5. Ses parents se sont mariés en 1079 et il est le second fils de ce mariage.

Articles connexes[modifier | modifier le code]