Centropodinae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La sous-famille des Centropodinae comprend les 28 espèces du genre Centropus dont le nom normalisé français est Coucal. Ce sont des oiseaux apparentés aux coucous.

Description[modifier | modifier le code]

Morphologie[modifier | modifier le code]

Griffe d'un Grand coucal

Les mâles sont plus petits que les femelles. Les pattes disposent d'un ergot. Les pattes des coucals sont zygodactyles, et la plupart des espèces possèdent une longue griffe particulièrement remarquable sur leur hallux, vers l'arrière, elle a d'ailleurs inspiré le nom au genre. La longueur de la griffe est d'environ 68 à 76 % de la longueur du tarse pour le Coucal noir ou le Coucal rufin. Le Coucal de Strickland dispose lui de la plus petite griffe qui représente tout de même en moyenne 23 % de la taille du tarse de l'animal.

La tête et le cou des coucals est ornée de plumes trichoptiles. Elles peuvent atteindre 20 mm chez les oisillons, qui peuvent paraitre hirsute[1].

Comportement[modifier | modifier le code]

Contrairement aux coucous, ils ne parasitent pas les nids. Tous les membres du genre ont, à des degrés divers, un rôle sexuel inversé, de sorte que les mâles donnent la plupart des soins parentaux, ceci est particulièrement visible pour le Coucal faisan[2]. En sus, une espèce, le Coucal noir est polyandre[3].

Les Coucals fonds en général, des nids dans la végétation dense, beaucoup d'espèce comme le Coucal faisan, le Grand Coucal, le Coucal toulou les recouvrent mais quelques les laissent ouvert comme le Coucal des Célèbes[1].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Beaucoup de ces espèces sont des prédateurs opportunistes, le Coucal faisan est connu pour attaquer les oiseaux capturés dans les filets japonais[4]. Le Coucal à sourcils blancs sont attirés par la fumée provenant des incendies d'herbe là où ils peuvent facilement capturer des insectes et des petits mammifères qui tente de s'échapper[1].

Systématique, évolution et taxonomie[modifier | modifier le code]

À la suite des travaux de Sibley et de Ahlquist basés sur l'hybridation de l'ADN, ils ont été placés dans une famille propre, les Centropodidae.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom normalisé est probablement la contraction des termes « coucou » et « alouette »[5].

Le terme Centropus a été formé des termes grecs anciens kentro qui signifie « pique » et de la racine latine pour « pied », en référence à l'ergot que présente leur hallux.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 2.7, 2010) du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sous-famille
Genre

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Payne, RB (2005) The Cuckoos. Oxford University Press. ISBN 0-19-850213-3
  2. (en) Maurer, G., « Who Cares? Males Provide Most Parental Care in a Monogamous Nesting Cuckoo », Ethology, vol. 114, no 6,‎ 2008, p. 540-547 (DOI 10.1111/j.1439-0310.2008.01498.x)
  3. (en) Andersson, Malte, « Evolution of reversed sex roles, sexual size dimorphism, and mating system in coucals (Centropodidae, Aves) », Biol. J. Linn. Soc., vol. 54, no 2,‎ 1995, p. 173–181 (lire en ligne)
  4. (en) Hicks, R.K. and R. Restall, « Pheasant coucal Centropus phasianus attacking birds caught in a mist net », Muruk, vol. 5,‎ 1992, p. 143
  5. Newton, A. (1896). A dictionary of birds. Adam and Charles Black, London.