Centreon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centreon
Développeur Société CENTREON (Ex Merethis) et contributeurs
Dernière version 2.5.4 () [+/-]
Environnement Linux
Type Supervision
Licence GPL2
Site web http://www.centreon.com/

Historiquement appelé Oreon, Centreon est un logiciel de supervision des applications, systèmes et réseaux, basé sur les concepts de Nagios. Le cœur de Centreon est Open Source distribué sous licence GPL v2 et gratuit. Des modules complémentaires à valeur ajoutée payants sont distribués par l’éditeur. Des modules complémentaires gratuits et opensources sont développés par des contributeurs sur github.

Centreon fournit une interface simplifiée pour rendre la consultation de l'état du système accessible à un plus grand nombre d'utilisateurs, y compris des non-techniciens, notamment à l'aide de graphiques de performance. Les techniciens ont cependant toujours accès aux informations techniques de l'ordonnanceur. En 2005, la société MERETHIS (maintenant Centreon) est fondée et est chargée de fédérer la communauté autour de cette solution Open Source.

En juillet 2007, le logiciel Oreon change de nom pour devenir Centreon en raison d’un conflit de nom avec Orion (logiciel de supervision édité par SolarWinds). MERETHIS se recentre sur son rôle éditeur dès 2009 et choisit un modèle de développement de type Open Core : le cœur de Centreon (web, ordonnanceurs et quelques modules dont : Centreon CLAPI, Centreon Widgets) reste Open Source. Le coeur de Centreon est développé par la communauté et MERETHIS.

Depuis début 2012, MERETHIS propose une alternative à Nagios et aux NDOUtils il s'agit respectivement de Centreon Engine et Centreon Broker qui sont réputés plus performants, plus économes en ressources et plus sécurisés. Il permet également de mieux répondre aux besoins des architectures complexes (muti-input / multi-output). À partir de ce moment, ce logiciel tend à s'imposer comme un outil de supervision à part entière. Depuis cette prise de distance vis à vis de Nagios, Centreon prend son envol et intègre de nouvelles fonctionnalités plébiscitées par ses utilisateurs telles que : le rechargement à chaud de la configuration, la possibilité de gérer des downtimes récurrents (centreon-engine 2), la gestion des timezone (centreon-engine 2) ou la corrélation avancée d’évènements (centreon-engine 2 et centreon broker 3). Autre fait marquant : à partir de la version 2.4 (janvier 2013) Centreon oublie définitivement le mot Nagios de son interface web au profit du mot Centreon Engine.

En janvier 2015, Merethis change de nom et devient Centreon. La société Centreon a pour unique but de promouvoir son logiciel, d’animer la communauté opensource qui fait son succès et d’aider les utilisateurs au quotidien en les formant et en leur apportant un support professionnel.


Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Version Open Source[modifier | modifier le code]

La version Open Source de Centreon intègre plusieurs fonctionnalités, en l’occurrence :

  • La possibilité d'avoir une vue synthétique de la supervision de son système d'informations
  • La visualisation de graphiques de performances
  • Des rapports de disponibilités des ressources supervisées : hôtes, services et groupes de ressources (disponible via IHM et exportables en csv)
  • Une interface de configuration intuitive pour les différents objets et fichiers de configurations des ordonnanceurs
  • La possibilité d'administrer chaque paramètre de l'interface web
  • La possibilité de mettre en place des accès restreints aux ressources et pages de l’interface, configurables de manières fines (via des LCA : Liste de Contrôles d'Accès)
  • La possibilité de suivre des logs d'utilisation de la solution (logs de modifications des ressources)
  • La possibilité de construire un dashboad à l’aide de widgets graphiques (carte google map, listing des ressources, graphiques de performance…)
  • La possibilité de développer des modules additionnels pour étendre les fonctionnalités de la solution.

Quelques modules sont d'ores et déjà disponibles. La plus grande partie de ces modules est Open Source :

  • Centreon CLAPI : Permet de contrôler Centreon via une interface client : CLI
  • Centreon GLPI : Permet d'intégrer Centreon à GLPI
  • Centreon DSM : Permet de trier les différentes alertes passives reçues et ainsi les traiter d'une manière individuelle
  • Centreon GoogleMap : permet d’afficher sur une map Google des ressources (hôtes ou groupes d’hôtes)
  • Centreo Syslog : permet de stocker et d’afficher des données stockées dans syslog au sein de Centreon
  • Centreon Connectors : Les connecteurs Centreon permettent d'améliorer les performances des scripts de supervision SSH et Perl

Des widgets sont disponibles en opensouces. Ils permettent de visualiser de manière personnalisée résultats de la supervision :

  • centreon-widget-service-graph : permet d’afficher un graphique de performance sur période donnée
  • centreon-widget-host-monitoring : permet d’afficher un listing d’hôtes avec leurs statuts (intégrant des filtres de recherche)
  • centreon-widget-service-monitoring : permet d’afficher un listing d’hôtes et de services avec leurs statuts (intégrant des filtres de recherche)
  • centreon-widget-hostgroup-monitoring : permet de lister l’état des hostgroups
  • centreon-widget-servicegroup-monitoring : permet de lister l’état des servicegroups


Les modules propriétaires[modifier | modifier le code]

Les 3 principaux modules propriétaires édités par la société Centreon permettent :

  • D'avoir une cartographie interactive avec Centreon MAP
  • De générer des rapports personnalisés afin d'analyser l'évolution et les tendances (performances et disponibilités) de son système d'informations avec Centreon BI
  • D'améliorer la qualité de service de son système d'informations en se basant sur des indicateurs métiers avec Centreon BAM

D'autres modules "mineurs" participent à la solution :

  • Centreon CSV Import : Importation des hôtes via un fichier CSV
  • Centreon Disco : Découverte automatisée des hôtes
  • Centreon Config Books : Module permettant d'exporter la configuration du serveur de supervision en documents openoffice


Pré-requis et logiciels libres utilisés[modifier | modifier le code]

Centreon et ses ordonnanceurs s'appuient sur de nombreux autres logiciels libres :

  • Apache et PHP pour l'interface web
  • MySQL pour le stockage des données de configuration et de supervision
  • RRDTool pour le stockage de l'historique des données de supervision et la génération de graphiques
  • SNMPTT (SNMP Trap Translator) et Net-SNMP pour le traitement des traps SNMP
  • Python, Perl, Bash ou tout autre interpréteur compatible *NIX pour l'utilisation des sondes de supervision
  • La librairie Qt pour Centreon Broker

La liste complète des dépendances de Centreon est disponible ici.

La version 3 de Centreon est en cours de développement. Cette version a pour objectif de simplifier l’architecture du logiciel ainsi que son installation. MySQL et RRDTool pourront à terme être replacé par ElasticSearch et InfluxDB afin de mieux répondre aux problématiques de charge.

Interface graphique[modifier | modifier le code]

Développée en PHP, elle s'appuie sur le framework Smarty.

Distribution[modifier | modifier le code]

Centreon est installable via plusieurs médias. Ces différentes possibilités d’installation sont les suivantes :

  1. les sources en libre téléchargement sur le site de Centreon
  2. les repositories rpm de Centreon
  3. l’iso de CES (Centreon Enterprise Serveur), distribution automatisée basée sur Centreon OS. La version standard est totalement gratuite et libre d’utilisation.

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Actuellement, il existe un seul ouvrage publié sur Centreon à savoir "Centreon - Maitrisez la supervision de votre système d'informations" paru aux éditions ENI en octobre 2012 et écrit par L. FONTAINE et B. LEGROS.

Liens divers[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]