Centre historique de Macao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centre historique de Macao *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
La façade de l'église de la Mère-de-Dieu, à Macao
La façade de l'église de la Mère-de-Dieu, à Macao
Coordonnées 22° 11′ 28″ N 113° 32′ 11″ E / 22.19111, 113.5363922° 11′ 28″ Nord 113° 32′ 11″ Est / 22.19111, 113.53639  
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Type Culturel
Critères (ii) (iii) (iv) (vi)
Superficie 16 ha
Zone tampon 107 ha
Numéro
d’identification
1110
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 2005 (29e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le centre historique de Macao (chinois simplifié : 澳门历史城区 ; chinois traditionnel : 澳門歷史城區 ; en portugais : O Centro Histórico de Macau) est un ensemble d'une vingtaine de lieux qui témoignent de la convivialité et de la fusion entre les cultures chinoise et occidentale à Macao, ancienne colonie portugaise. Il représente le legs architectural de la ville, et comprend aussi bien des monuments, tels que églises et temples, que les zones urbaines, les places et certaines rues.

En 2005, le centre historique de Macao a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité établie par l'UNESCO, ce qui en fait le 31e site du patrimoine mondial en Chine. Il a été décrit par l'UNESCO de la façon suivante : « avec ses rues historiques, résidences, édifices religieux et publics portugais et chinois, le centre historique de Macao fournit un témoignage unique de la réunion esthétique, culturelle, architecturale et technologiques de l'Orient et l'Occident, [...] il est le témoin de l'une des plus anciennes et les plus durables des rencontres entre la Chine et l'Occident, fondée sur le dynamisme du commerce international »[1].

Liste des sites[modifier | modifier le code]

Zone 1

Le Centre historique de Macao se compose de deux zones principales dans le centre-ville sur la péninsule de Macao[2]. Chaque zone centrale est entourée par une zone tampon.

Vue sur le centre-ville de Macao
place du Sénat, Macao
Santa Casa da Misericorida (Sainte maison de la miséricorde), centre-ville historique de Macao
Zone 2

La zone 2 est entourée par une zone tampon, qui couvre un parc et une zone urbaine immédiate[3]

Organisation[modifier | modifier le code]

La plupart des biens (bâtiments) sont la propriété de la Région administrative spéciale de Macao (RAS) et sont gérés par divers ministères ou autorités. L'institut culturel du gouvernement de la RAS gère la maison du mandarin, les ruines de Saint-Paul, la Section de la vieille muraille, et la forteresse du mont Guia (avec le phare et la chapelle).

Le bâtiment du Leal Senado est géré par l'Institut des affaires civiques et municipales de Macao (Instituto para os Assuntos civicos e Municipais), tandis que les deux temples, A-Ma et Na Tcha, sont gérés par le conseil d'association de charité du temple A-Ma et le Conseil de gestion du Temple Na Tcha. Le quartel des maures est géré par l'Administration du port de Macao[4].

Les autres bâtiments sont possédés et gérés par leurs institutions respectives. Le séminanire et l'église Saint-Joseph sont gérés par le diocèse catholique de Macao. La Sainte Maison de la Miséricorde, appartient et est géré par la Fondation Charitable de la Sainte Maison de la Miséricorde. Le Théâtre Dom Pedro V appartient et est géré par son propre conseil d'administration[4].

Les autres bâtiments du centre historique sont protégés par diverses lois, notamment la loi fondamentale de la RAS de Macao[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Historic Centre of Macau. UNESCO World Heritage Centre
  2. The Map, Historic Centre of Macao
  3. a, b et c http://whc.unesco.org/archive/advisory_body_evaluation/1110.pdf Advisory Body Evaluation (of Historic Centre of Macao)
  4. a et b http://whc.unesco.org/p_dynamic/sites/passfile.cfm?filename=1110&filetype=pdf&category=nominations Nomination file submitted to UNESCO