Centre d'entraînement à la forêt équatoriale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Centre d'entraînement à la forêt équatoriale (CEFE) est un centre d'entraînement de l'armée de Terre française situé en Guyane.

Insigne de poitrine du stage "Combat jungle"

Situé à Régina, sur les rives du fleuve Approuague, il est armé par un élément de la compagnie de commandement et des services du 3e régiment étranger d'infanterie. Son cantonnement a le nom de camp légionnaire Szuts à la mémoire d'un légionnaire du régiment décédé en forêt. Le camp de base, où se déroule une partie de l'instruction s'étend sur 150 ha mais les unités en stage évoluent dans une zone d'environ 900 ha autour du camp.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le centre est créé le 22 septembre 1987 en tant que tel et dépend de la compagnie de commandement et de soutien du régiment.

Missions[modifier | modifier le code]

Les missions du centre sont multiples :

  • Aguerrissement des unités en poste permanent dans le département (et notamment le 3e REI, mais aussi les unités en mission de courte durée (4 mois) aux spécificités du milieu.
  • Préparation opérationnelle des unités chargées d'effectuer des opérations de contrôle des frontières et/ou de recherche des sites d'orpaillage illégaux
  • Apprentissage du commandement en situation extrême pour les chefs amenés à conduire des unités en terrain hostile (le CEFE organise un stage international de chef de section jungle)
  • Expertise et recherche dans les savoir-faire propres au milieu tropical

Le CEFE accueille aussi régulièrement des unités d'autres pays (Amérique du Sud mais aussi États-Unis, Pays-Bas, etc.) ainsi que des unités françaises venues spécialement sur place (École militaire interarmes, ESM de Saint-Cyr, forces spéciales, etc.)

Le CEFE forme environ 1800 soldats par an.

Stages[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs types de stage organisés par le CEFE, dont certains peuvent se faire à la carte en fonction des besoins de l'unité stagiaire :

  • stage d'initiation de 2 à 5 jours
  • stage d'aguerrissement de 2 semaines
  • stage de combat jungle (ouvert aux unités françaises expérimentées ainsi qu'aux unités étrangères)
  • stage de formateur de 6 semaines (permettant de former les futurs instructeurs de plusieurs pays d'Amérique du Sud)
  • stage de "chef de section jungle"

Organisation[modifier | modifier le code]

Comme les autres centres de ce genre CECAP, CEC FOGA, la formation y est axée sur la rusticité, la condition physique et l'adaptation au conditions climatiques, notamment aux condition particulières à la forêt équatoriale.

Les militaires s'y entraînent à la pratique des pistes (type piste de risque) individuelles et collective dans un milieu hostile, au combat en jungle, à la manipulation des explosifs, au tir, au franchissement des cours d'eau, etc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]