Centre d'analyse stratégique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CAS.
Centre d'analyse stratégique (CAS)
Image illustrative de l'article Centre d'analyse stratégique

Création 2006
Dissolution 2013
Type Institution d'expertise et d'aide à la décision qui appartient aux services du Premier ministre français.
Siège Hôtel de Vogüé à Paris
Drapeau de la France France
Directeur Général Vincent Chriqui
Site web www.strategie.gouv.fr

Le Centre d'analyse stratégique (CAS) était une institution française d'expertise et d'aide à la décision qui appartenait aux services du Premier ministre. Créé par un décret du [1] pour remplacer, avec le Conseil d'analyse économique[2], le Commissariat général du Plan, il avait pour mission d'éclairer le gouvernement dans la définition et la mise en œuvre de ses orientations stratégiques en matière économique, sociale, environnementale ou culturelle. Il a été remplacé par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective le 23 avril 2013.

Mission générale et fonctionnement[modifier | modifier le code]

La mission du Centre d'analyse stratégique était d'anticiper, à la demande du Premier ministre, les principales réformes gouvernementales.

Il s'appuyait sur un comité d'orientation[3] qui comprenait treize membres :

Les services du CAS regroupait quatre départements :

  • Questions sociales ;
  • Affaires économiques et financières ;
  • Travail et emploi ;
  • Développement durable.

Le CAS comprenait une équipe permanente d'experts, et des conseillers scientifiques venant du monde de la recherche.

Situé au cœur des réseaux d'expertise nationaux et européens, le CAS bénéficiait des apports d'organismes français et étrangers pour la conduite de ses propres travaux : les ministères et les organismes administratifs français, l'Union européenne, les centres de recherche, les fondations et groupes de réflexion, les correspondants étrangers, etc.

Le CAS menait par ailleurs, de sa propre initiative, des études et analyses dans le cadre d'un programme de travail annuel.

Le Centre d'analyse stratégique était situé au 18 rue de Martignac, dans l'Hôtel de Vogüé.

Rôle par rapport aux affaires européennes[modifier | modifier le code]

En ce qui concerne les affaires européennes, le Centre d'analyse stratégique a contribué notamment aux côtés du Secrétariat général des affaires européennes (SGAE), à la préparation et au suivi des programmes de réforme (PNR) destinés à mettre en œuvre la stratégie de Lisbonne en matière de croissance et d'emploi. La stratégie de Lisbonne a été revue au Conseil européen de Göteborg en 2001, pour inclure des orientations de développement durable dans l'économie de la connaissance.

Le rapport de Bernard Carayon prévoyait de donner au Centre d'analyse stratégique une mission de consultation, en amont, des agents économiques, des partenaires sociaux, et des experts concernés, sur les dossiers pouvant aboutir à des textes législatifs européens.

Le CAS a été remplacé par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective selon le décret n° 2013-333 du 22 avril 2013 publié au Journal Officiel le 23 avril 2013[4].

Départements[modifier | modifier le code]

Le Centre d’analyse stratégique comprenait quatre départements sectoriels :

Économie - Finances : Entreprises, concurrence, politique industrielle, consommation, revenus, pouvoir d’achat, Stratégie de Lisbonne, suivi du programme national de réforme, fiscalité, finances publiques

Développement durable : Énergie, transports, innovation, recherche et développement (R&D), aménagement, urbanisme, agriculture, milieux naturels, développement durable

Questions sociales : Intégration sociale, santé, bioéthique, financement de la protection sociale, démographie, structures familiales, relations entre les générations, handicap

Travail - Emploi : Travail, relations professionnelles, mouvements de main-d’œuvre, migrations, formation tout au long de la vie, fonctionnement du marché du travail, prospective des métiers, politiques de l’emploi, revenus.

Communication[modifier | modifier le code]

Tous les travaux du CAS étaient publiés (mise en ligne sur son site Internet, édition des textes à La Documentation française).

Les principales publications périodiques du Centre d'analyse stratégique étaient également en ligne :

  • Notes d'analyse (hebdomadaires)[5] ;
  • Rapports (trimestriel)[6] ;
  • Les actes de colloques[7].

Il organisait aussi des séminaires, colloques et journées d'études, à raison d'une douzaine de manifestations publiques par an[8].

Le Centre d'analyse stratégique élaborait enfin un rapport annuel, rendant compte des travaux réalisés.

Liste des directeurs généraux du CAS[modifier | modifier le code]

  • Sophie Boissard (nommée par décret du 9 mars 2006[9], relevée de ses fonctions le 5 juillet 2007[10])
  • Philippe Mills (par intérim en tant que directeur général adjoint, du 5 juillet au 13 décembre 2007)
  • René Sève (nommé par décret du 14 décembre 2007[11])
  • Vincent Chriqui (nommé par décret du 13 janvier 2010[12])

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret no 2006-260 du 6 mars 2006 portant création du Centre d'analyse stratégique, JORF no 56 du 7 mars 2006, p. 3399, texte no 1, NOR PRMX0600028D, sur Légifrance.
  2. Dominique Rousset, « Rôle et de la place des économistes dans la société », émission L'économie en question sur France Culture, 14 avril 2012
  3. Présentation du Comité d'orientation, sur le site du CAS.
  4. Décret n° 2013-333 du 22 avril 2013 portant création du Commissariat général à la stratégie et à la prospective. JORF n°0095 du 23 avril 2013, p.7074.
  5. Présentation des Notes d'analyse, sur le site du CAS.
  6. Présentation des Rapports, sur le site du CAS.
  7. Présentation des Actes de colloques, sur le site du CAS.
  8. Programme des manifestations passées et à venir, sur le site du CAS.
  9. Décret du 9 mars 2006 portant nomination de la directrice générale du Centre d'analyse stratégique - Mme Boissard (Sophie), JORF no 59 du 10 mars 2006, p. 3648, texte no 79, NOR PRMX0609152D, sur Légifrance.
  10. Décret du 5 juillet 2007 mettant fin aux fonctions de la directrice générale du Centre d'analyse stratégique - Mme Boissard (Sophie), JORF no 155 du 6 juillet 2007, texte no 1, NOR PREX0710616D, sur Légifrance.
  11. Décret du 14 décembre 2007 portant nomination du directeur général du Centre d'analyse stratégique - M. Sève (René), JORF no 291 du 15 décembre 2007, texte no 50, NOR PRMX0711114D, sur Légifrance.
  12. Décret du 13 janvier 2010 portant nomination du directeur général du Centre d'analyse stratégique - M. Chriqui (Vincent), JORF no 12 du 15 janvier 2010, texte no 91, NOR PRMX1001243D, sur Légifrance.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]