Centre d'études et de recherches sur les mouvements trotskyste et révolutionnaires internationaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Centre d'Études et de Recherches sur les Mouvements Trotskyste et Révolutionnaires Internationaux (CERMTRI) est une association animée par des chercheurs et des militants, trotskystes pour la plupart, notamment par l'historien Jean-Jacques Marie. Elle vise à constituer un fonds d'archives rassemblant des documents liés à l'histoire des mouvements ouvriers et plus particulièrement à celle des organisations trotskystes et révolutionnaires.

Origine du CERMTRI[modifier | modifier le code]

La recherche de documents historiques sur l'histoire des organisations révolutionnaires, notamment trotskystes, a été rendu particulièrement difficile en raison des multiples répressions subies par ces mouvements, qu'elles émanent du fascisme, du stalinisme, ou des « démocraties parlementaires bourgeoises ». Durant une cinquantaine d'années, une quantité considérable d'archives ont été détruites, perdues, ou ont dû être cachées par les trotskistes.

Le CERMTRI a été fondé en 1977 par un groupe de militants trotskystes afin de préserver la mémoire collective de leur mouvance. Les archives collectées, d'abord composées de documents appartenant à l'OCI, se sont considérablement enrichies au fil du temps par l'apport de fonds de militants ou d'anciens militants du mouvement révolutionnaire international : entre autres Jean Rous, Fred Zeller, Biline, Demazière, Gérard Bloch, Louis Eemans. Le CERMTRI revendique aujourd'hui la possession de plus de 22000 livres et brochures, accessibles aux militants, historiens et chercheurs.

Les activités[modifier | modifier le code]

Outre la constitution d'un fonds d'archives, le CERMTRI publie régulièrement des textes et documents historiques rares ou inédits et organise de nombreuses conférences en collaboration avec des chercheurs, historiens et universitaires. Le CERMTRI publie deux revues trimestrielles, Les Cahiers du CERMTRI et les Cahiers du mouvement ouvrier.

Le CERMTRI a également mis en ligne un certain nombre de documents.

Le CERMTRI est adhérent de l'IALHI (International Association of Labour History) et membre fondateur du CODHOS (Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale).

Lien externe[modifier | modifier le code]