Centre Medem Arbeter Ring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Medem.

Centre Medem Arbeter Ring

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association de type 1901
But association juif laïque socialiste
Zone d’influence France
Fondation
Fondation 1926, France
Fondateur Bund
Identité
Siège 52, rue René Boulanger 75010 Paris
Président Léopold Braunstein
Représentativité membre du CRIF, Membre du RAJEL, adhérent JCAll
Site web http://www.centre-medem.org

Le Centre Medem Arbeter Ring (ארבעטער רינג) est une association juive laïque, héritier spirituel de la pensée bundiste.

Il est attaché à la culture comme vecteur de progrès humain et à la culture yiddish en particulier. Il défend les valeurs de justice sociale, de fraternité, de laïcité, de démocratie et se trouve impliqué dans la vie politique de la cité.

Actions[modifier | modifier le code]

Chaque année, le Centre Medem Arbeter Ring propose une soixantaine d'évènements et organise deux commémorations :

  • La première, en octobre, autour du monument du Bund au cimetière de Bagneux ;
  • La seconde, immanquablement le 19 avril, en hommage aux insurgés du ghetto de Varsovie dont la révolte est devenue le symbole de la résistance des populations juives.
Programmes bimestriels du Centre Medem Arbeter Ring

Quelques exemples d'évènements[modifier | modifier le code]

  • Expositions (les Juifs de Shanghai ; Les figures juives du polar, etc.)
  • Brochures (Les insurrections dans les ghettos, Le comité Amelot[1]), etc.
Brochures éditées par le Centre Medem ARbeter Ring Paris
  • Concerts, fêtes et spectacles (Talila, Tauber, Hanouka, etc.)
  • Conférences (actualité, art et littérature, histoire, philosophie, politique)
  • Centre d’archives, centre de recherche (coll. Unzer Shtime)
  • Cours de langue yiddish (70 étudiants)
  • Théâtre pour étudiants et adultes (en français et yiddish)
  • Ciné-club
  • Université populaire
  • Voyages (Espagne, Turquie, Ukraine, etc.)
  • Bibliothèque d’ouvrages en yiddish et français, avec un fonds pour la jeunesse
  • Traductions (Lettres personnelles, ouvrages, livres de la mémoire…)
  • Cafétéria
  • Club du 3e âge : atelier mémoire, atelier cuisine, scrabble
Quelques une des expositions crées par le Centre Medem-Arbeter Ring

Historique[modifier | modifier le code]

Les militants du Bund en France, à la fin des années 1920, s'inspirant des idéaux de leur parti en Russie, puis en Pologne, fondèrent l'Association Vladimir Medem[2], la bibliothèque Medem, un mouvement de jeunesse (Tsukunft) et d’enfants, le SKIF[3].

Le Bund entre dans la résistance dès le début de la guerre, il sera l'un des fondateurs du CRIF[4].
Son journal Unzer Shtime (Notre Voix) parut périodiquement jusqu’en 1995.

L'Arbeter Ring, qui existe dans différents pays sous le même nom ou Workmen’s Circle aux États-Unis, fut fondé en 1929 en France par des militants bundistes et prit en charge les secteurs mutualistes, culturels, sociaux, éducatifs et du troisième âge, alors que le Bund se réserva le domaine politique.

Son déménagement, du 110 rue Vieille du Temple au 52 rue René Boulanger, fut effectif le 1er janvier 1965[5].

Demeurant attaché aux valeurs de la yiddishkeyt, le CLEJ (Club laïque de l’Enfance juive) prenant la suite du SKIF, fut fondé en 1963 par quelques-uns de ses membres.

Ce mouvement, indépendant, proche intellectuellement du Centre Medem, organise régulièrement des colonies de vacances et des camps itinérants.

Le Centre Medem[modifier | modifier le code]

Le Centre Medem Arbeter Ring possède un espace de 300 m2 comprenant un auditorium de 103 places, 52 rue René Boulanger en plein cœur de Paris.

Liste de ses différents présidents à partir des années 1980[modifier | modifier le code]

Les  objectifs du Centre Medem Arbeter Ring[modifier | modifier le code]

  • Diffuser la mémoire de ses origines et du mouvement ouvrier juif
  • Défendre les valeurs démocratiques, lutter contre l'antisémitisme
  • Lutter contre toutes formes de racismes et d'asservissement
  • Défendre la laïcité, l'idée européenne et le dialogue interculturel
  • Promouvoir les cultures juives, la « yiddishkeyt » en particulier


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Exposition visible sur le site du Centre Medem (amelot
  2. J.O. du 22 mars 1926. L'Association Vladimir Medem est déclarée auprès de la préfecture de police de Paris à l'adresse du 149 rue Saint-Martin. « Art. 1 – L’Association dite « Association Vladimir Medem » a pour objet de réunir les personnes s’intéressant aux problèmes de la vie et de la culture juives. « Art. 2 – Dans ce but, l’Association se propose d’organiser des conférences, des causeries, des cours de langue française et autres, des excursions, des expositions d’art, des concerts, des soirées amicales, etc. etc., de fonder une bibliothèque, de publier un bulletin périodique, d’éditer des livres, des brochures ou toutes autres publications utiles ».
  3. Histoire du Skif sur le site des Faucons rouges
  4. Samuel Ghiles-Meilhac, « De la discorde au fragile compromis », sur Bulletin du Centre de recherche français de Jérusalem,‎ 2009.
    Voir également Henri Minczeles, « La résistance du Bund en France pendant l’occupation », Le Monde juif, numéro 154, 1995, p. 138-153, sur le rôle joué par le Bund dans la création du CRIF.
  5. PV du CA du 22/12/1965. Archives du Centre Medem.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]