Centralia (Pennsylvanie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Centralia.
Centralia
Image illustrative de l'article Centralia (Pennsylvanie)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Pennsylvanie Pennsylvanie
Comté Columbia
Maire Carl Womer
Démographie
Population 10 hab. (2010)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 48′ 12″ N 76° 20′ 30″ O / 40.803333, -76.341667 ()40° 48′ 12″ Nord 76° 20′ 30″ Ouest / 40.803333, -76.341667 ()  
Superficie 60 ha = 0,6 km2
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Fondation 1841
Municipalité depuis 1866
Localisation
Carte du comté de Columbia
Carte du comté de Columbia

Géolocalisation sur la carte : Pennsylvanie

Voir sur la carte administrative de Pennsylvanie
City locator 14.svg
Centralia

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Centralia

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Centralia

Centralia est une ville du comté de Columbia, dans l'État de Pennsylvanie, aux États-Unis, aujourd’hui pratiquement abandonnée à la suite d'un incendie accidentel dans la mine de charbon souterraine s'étendant sous la ville, qui brûle depuis 1962 et ne s'éteint pas.

Sa population est passée de 1 000 habitants en 1981, année où fut donné l'ordre d'évacuer, à 12 en 2005 puis 9 en 2007.

Le code postal de la ville, 17927, a été supprimé en 2002.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

Depuis le début de la destruction de la ville en 1981, il ne reste à Centralia qu'une église, quatre cimetières, six maisons et un local municipal abritant un camion de pompier.

L’incendie[modifier | modifier le code]

L'incendie du gisement souterrain de charbon de Centralia a débuté en . Son origine exacte demeure incertaine. Il semble que cinq pompiers, affectés pour nettoyer un dépotoir, auraient accidentellement mis le feu à la mine de charbon souterraine[1]. Selon une autre version, un camion benne déversant des cendres fumantes dans le puits d'une mine abandonnée y aurait mis le feu. Aujourd'hui, ce feu s'étend sur 1,6 km2 et avance de 15 m par an. À ce rythme, le sous-sol de Centralia devrait brûler pendant encore près de 250 ans.

Cet incident inspira la création du jeu vidéo et l'adaptation cinématographique de celui-ci : Silent Hill[2].

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Référence[modifier | modifier le code]

  • Lorraine Millot, « Centralia, la vie à petit feu », Libération,‎ 2010 (lire en ligne)

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]