Centrale solaire d'Alvarado I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale solaire d'Alvarado I
Localisation
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Commune Alvarado
Communauté autonome Estrémadure
Coordonnées 38° 49′ 37″ N 6° 49′ 34″ O / 38.826944, -6.826111 ()38° 49′ 37″ Nord 6° 49′ 34″ Ouest / 38.826944, -6.826111 ()  
Caractéristiques
Énergie utilisée Solaire
Technologie Centrale solaire thermodynamique
Capacité électrique 50 MWe
Production annuelle 105 MWh/an
Administration
Date de mise en service juillet 2009
Statut Opérationnelle
Propriétaire Acciona Energy

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Centrale solaire d'Alvarado I

Alvarado I est une grande centrale solaire thermique situé à Alvarado, en Estrémadure, en Espagne. La construction de la centrale a commencé en décembre 2007 et a été achevée en juillet 2009, lorsque l'exploitation commerciale a commencé. Elle dispose d'une puissance nominale de 50 MWe[1], et, est une des plus grandes centrales thermiques solaires au monde[2],[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

L'installation est construite sur un site d'un km2 qui dispose d'une ressource solaire de 2174 kW·h/m2/an. Sa production estimé est de 105,2 MW·h d'électricité par an (soit une puissance moyenne de 12 MW). L'usine utilise la technologie de miroirs cylindro-paraboliques, et est constitué de 768 capteurs solaires thermiques, avec une température de sortie de 393 °C. Les caloporteurs utilisés sont du biphényle et du phénoxybenzène[1].

Une deuxième installation de 50 MWe, Alvarado II, est actuellement au stade de projet. Elle est prévue d'être construite dans la même zone qu'Alvarado I[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Alvarado I Solar Power Project », National Renewable Energy Laboratory (NREL), U.S. Department of Energy,‎ April 30, 2009 (consulté le 2010-05-28)
  2. a et b [PDF] « Acciona Energy: Annual Report 2008 » (consulté le 2010-05-02), p. 12
  3. [PDF] « Acciona Reports #43 » (consulté le 2010-05-02), p. 6

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]