Centrale nucléaire de Borssele

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale nucléaire de Borssele
Image illustrative de l'article Centrale nucléaire de Borssele
La centrale de Borssele
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Coordonnées 51° 25′ 51″ N 3° 43′ 06″ E / 51.430833, 3.718333 ()51° 25′ 51″ Nord 3° 43′ 06″ Est / 51.430833, 3.718333 ()  
Année de construction 1969
Date de mise en service 26 octobre 1973
Réacteurs
Puissance nominale 1 x 515 MW
Production d’électricité
Divers

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Centrale nucléaire de Borssele

La Centrale nucléaire de Borssele est située aux Pays-Bas près du village de Borssele, dans la commune de Borsele.

Description[modifier | modifier le code]

Cette centrale possède le seul réacteur à eau pressurisée (REP) pour la production d'électricité des Pays-Bas.

  • Borssele : 485 MWe, mis en service en 1973.

Le réacteur de Borssele a été construit par Siemens pour produire de l'électricité à coût réduit pour le producteur d'aluminium Pechiney. En 2006, l'installation d'une turbine à vapeur plus moderne a permis d'augmenter la production de 449 MWe à 485 MWe.

Gestion des déchets[modifier | modifier le code]

Le combustible usé est traité par Areva dans son usine de la Hague dans la Manche en Basse-Normandie. Le contrat, signé en 1978 entre le groupe nucléaire français Areva et l’électricien néerlandais EPZ, porte sur le traitement du combustible nucléaire usé (350 tonnes de combustibles usés)[1]. Ce contrat prévoit que les déchets ultimes (ceux qui subsistent après le traitement) sont renvoyés aux Pays-Bas. Ces déchets ultimes sont stockés dans l'installation de COVRA (Centrale Opslag Voor Radioactief Afval) qui est également implantée à Borssele et qui est la plus grande installation nationale des Pays-Bas pour les déchets. Cette installation est adaptée pour des stockages pour les 100 prochaines années.

En juin 2012, un chargement de 6,7 tonnes de combustibles nucléaires usés est parti du terminal ferroviaire situé près de la centrale à destination de l’usine de La Hague[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Environnement 2B - 20 juin 2012 : 6,7 tonnes de déchets radioactifs attendus à La Hague

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des réacteurs nucléaires.