Centrale géothermique de Reykjanes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale géothermique de Reykjanes
Image illustrative de l'article Centrale géothermique de Reykjanes
Vue de la centrale
Localisation
Pays Drapeau de l'Islande Islande
Région Suðurnes
Coordonnées 63° 49′ 35″ N 22° 40′ 55″ O / 63.826389, -22.68194463° 49′ 35″ Nord 22° 40′ 55″ Ouest / 63.826389, -22.681944  
Caractéristiques
Type d'installations Centrale géothermique
Nombre de puits géothermiques 15
Profondeur maximale des puits 2 000 m
Nombre de turbines 2
Capacité électrique 100 MW
Administration
Date de mise en service 2006
Statut En service
Propriétaire HS Orka

Géolocalisation sur la carte : Islande

(Voir situation sur carte : Islande)
Centrale géothermique de Reykjanes

La centrale géothermique de Reykjanes est une centrale géothermique détenue et opérée par HS Orka. Elle est située sur la péninsule de Reykjanes, au sud-ouest de l'Islande. Elle a une capacité de 100 MW, principalement utilisée par une usine d'aluminium Norðurál près de Akranes.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'étude de la possibilité de la construction de la centrale commença en 1997, avec des premiers forages en 1998. Le but initial de la centrale était de fournir de la vapeur d'eau pour une usine de magnésium[1]. Cependant, assez rapidement, il apparut que l'usine ne serait pas construite, et Hitaveita Suðurnesja explora alors la possibilité de produire de l'électricité pour agrandir l'usine d'aluminium de Norðurál. En octobre 2003, le contrat fut signé entre Hitaveita Suðurnesja, Orkuveita Reykjavíkur et Norðurál. La construction de la centrale commença en 2004, et s'acheva en 2006.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

15 puits furent creusés à une profondeur d'environ 2km. À cette profondeur l'eau est à une température d'environ 300 °C. Le débit de vapeur est d'environ 800 kg⋅s-1[2] ce qui permet d'actionner deux turbines de 50 MW chacune.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]