Centrale de traitement d'air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CTA.
Une partie de la CTA avec 6 composants désignés

Une centrale de traitement d'air (abréviation correspondante : CTA) est un organe technique de traitement d'air, système visant à modifier les caractéristiques d'un flux d'air entrant par rapport à une commande. Elle constitue l'un des organes principaux d'un système de CVC.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Son objectif est de prendre l'air extérieur, de lui faire subir un traitement (le chauffer ou le refroidir, le purifier) et de l'insuffler via le réseau de gaines aérauliques dans les locaux ayant un besoin en air neuf traité (principe d'une CTA simple flux).

Dans le cas d'une CTA double flux, en complément de cette première mission, la CTA reprend l'air dans les pièces nécessitant une extraction d'air (car vicié ou nécessitant un certain taux de renouvellement) et l'expulser hors du bâtiment.

Certaines CTA disposent de caissons d'échange, qui permettent de récupérer des calories, en utilisant la chaleur de l'air repris pour réchauffer l'air entrant.

Les débits, vitesses et températures sont réglés au moyen de registres et de batteries qui font partie intégrante de ce système. Les CTA récentes sont la plupart du temps régulées par des automates de régulation. Le niveau de purification de l'air est quant à lui défini par le niveau de performance des filtres installés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

[1]Animation au format flash d'une CTA et quelques renseignements utiles.