Centrale de Guangzhou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale de Guangzhou
Géographie
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Guangdong
Ville sous-provinciale Guangzhou
Ville-district Conghua
Coordonnées 23° 45′ 52″ N 113° 57′ 12″ E / 23.76444, 113.9533323° 45′ 52″ Nord 113° 57′ 12″ Est / 23.76444, 113.95333  
Cours d'eau Liuxihe
Objectifs et impacts
Vocation pompage-turbinage
Date de mise en service 2000
Barrage
Hauteur du barrage (fondation barrage) 68 m
Longueur du barrage 318,5 m
Épaisseur du barrage (à la base) m
Réservoir
Volume du réservoir 24,08 Mm3
Surface du réservoir 1,2 ha
Centrale hydroélectrique
Huizhou
Type de centrale pompage-turbinage
Hauteur de chute 535 m
Nombre de turbines 8
Type de turbines Francis réversible
Puissance installée 2 400 MW
Production annuelle 12 000 GWh

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Centrale de Guangzhou

La centrale hydroélectrique de Guangzhou, appelée aussi centrale de pompage-turbinage de Guangdong, est une centrale hydroélectrique de pompage à Lutian, dans le district de Conghua, à 120 km au nord-est de Canton (nom francisé de Guangzhou) dans la province de Guangdong, la région la plus prospère de Chine[1] ; sa puissance de 2 400 MW la classe au 2e rang parmi les centrales de pompage-turbinage de Chine et au 3e rang mondial.

L'eau utilisée par la centrale est prélevée dans la rivière Liuxi, un affluent de la Rivière des Perles dont le bassin est situé au nord-est de Canton[2].

Historique[modifier | modifier le code]

La construction de la phase I (4 premiers groupes, importés de France : Neyrpic) a débuté en mai 1989 et s'est terminée en mars 1994 ; les quatre premiers groupes ont été mis en marche en 1994 (phase I)[2] ; les travaux de la phase II (4 groupes, importés d'Allemagne : Voith), commencés en septembre 1994, se sont achevés en décembre 1998 ; les groupes 5, 6 et 7 ont été mis en service d'avril à décembre 1999, le 8e en mars 2000[1].

Entités propriétaire et cliente[modifier | modifier le code]

La centrale a été construite par la joint-venture Guangdong Pumped Storage Joint Venture Company (GPSJVC) créée en 1988 par trois actionnaires : Guangdong Power Holding Company (GPHC ; 54 %), Guangdong Nuclear Investment Company (GNIC ; 23 %) et State Development and Investment Company (23 %)[1].

L'électricité produite est vendue en partie (25 %) à China Light and Power, l'entreprise électrique de Hong Kong[3].

Caractéristiques techniques des réservoirs[modifier | modifier le code]

La centrale est alimentée en eau par un réservoir supérieur, retenu par un barrage d'enrochements étanché par un voile de béton, haut de 68 m, long de 318,5 m et épais de 7 m à sa base ; la surface du plan d'eau atteint 1,2 km2. Son bassin versant est de 5,2 km2, l'altitude maximale de son plan d'eau de 816,8 m et son volume de stockage de 24,08 millions de m³ ; sa cote minimale est de 797 m et le volume minimal de 23,40 million m³[2].

L'eau du réservoir supérieur est transférée via les 2 conduites forcées à la centrale, située à m sous terre, où elle produit l'électricité, puis est déversée dans le réservoir inférieur.

Le réservoir inférieur, d'une capacité de 23,4 millions de m³, est retenu par un barrage de béton sec compacté au rouleau compresseur vibrant (en anglais : roller compacted concrete -RCC), haut de 43,5 m, long de 153 m et épais de 7 m ; la surface du plan d'eau atteint 1,6 km2. Son bassin versant a une surface de 13,2 km2, l'altitude maximale de son plan d'eau de 287,4 m et son volume de stockage de 23,42 millions de m³ ; sa cote minimale est de 275 m et le volume minimal de 0,63 million m³[2].

L'eau turbinée est ensuite à nouveau pompée par les turbines/pompes vers le réservoir supérieur pour réutilisation.

Conduites forcées[modifier | modifier le code]

Les deux conduites forcées en acier enrobé de béton se ramifient à l'arrivée dans la centrale en quatre conduites chacune pour alimenter en eau les huit turbines.

Centrale électrique[modifier | modifier le code]

La centrale souterraine est constituée d'une caverne de 21 m × 48,7 m × 152 m, équipée de 8 turbines-pompes de 300 MW chacune ; la puissance installée totale est donc de 2 400 MW. Une deuxième caverne de 17,2 m x 17,3 m x 138,1 m contient les transformateurs. La centrale est reliée au réseau en 500 kV à la station de Zengcheng[1].

Aspects économiques[modifier | modifier le code]

Le coût de la phase II a été de 424 millions de U.S.$, inférieur de 7 % au coût estimé lors de la préparation du projet ; ce coût de 352 US$ par kW installé est très inférieur à celui de projets comparables en Chine (660 US$ par kW) et a fortiori dans les pays développés (1000 US$ par kW). La Banque Asiatique de Développement a financé 228 millions de U.S.$, soit 54 % du total, par un prêt à 15 ans[1].

Transfert d'énergie par pompage[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pompage-turbinage.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en)PROJECT COMPLETION REPORT on the GUANGZHOU PUMPED STORAGE STAGE II PROJECT, sur le site de la banque Asiatique de Développement consulté le 9 septembre 2013.
  2. a, b, c et d (en)Guangzhou Pumped Storage Power Station, sur le site Chincold (Chinese National Committee on Large Dams) consulté le 9 septembre 2013.
  3. (en)Guangzhou Pumped Storage Power Station, sur le site de China Light and Power (CLP) consulté le 9 septembre 2013.

Source de traduction[modifier | modifier le code]