Cent ans après ou l'An 2000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cent ans après ou l'An 2000
Image illustrative de l'article Cent ans après ou l'An 2000
Couverture d'une édition en anglais.

Auteur Edward Bellamy
Genre Roman
Version originale
Titre original Looking Backward
Éditeur original Houghton Mifflin
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution originale 1888
Version française
Traducteur Paul Rey
Lieu de parution Paris
Éditeur E. Dentu
Collection Les maîtres du roman
Date de parution 1891
Nombre de pages 238

Cent ans après ou l'An 2000 est un roman de l'écrivain américain Edward Bellamy paru en 1888 sous le titre anglais originel Looking Backward.

Résumé[modifier | modifier le code]

A Boston en 2000, Julian dit être né en 1857. Il s'est réveillé chez Leete, d'un sommeil entamé en 1887. Leete l'a trouvé dans une pièce en creusant sous sa maison. Celle de Julian avait brulé. Leete lui dit que le problème ouvrier a disparu quand la nation a défini l'organisation du travail qui se fait de 21 à 45 ans : c'est le service industriel. L'état approvisionne les gens à partir de magasins nationaux et l'argent a disparu. Tout le monde a le même revenu, même les invalides. Un conseil international contrôle les échanges internationaux. Chacun a une carte de crédit d'approvisionnement valable dans le monde entier. Les prisons ont laissé place aux hopitaux. Il découvre qu'il a tout rêvé mais il n'a plus la même vision des choses.