Celtic (paquebot de 1872)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Celtic.
Celtic
Image illustrative de l'article Celtic (paquebot de 1872)
L’Adriatic, sister-ship du Celtic

Autres noms Celtic (1872 - 1893)
Amerika (1893 - 1897)
Type Paquebot transatlantique de classe Oceanic
Histoire
Lancement 18 juin 1872
Mise en service 24 octobre 1872
Statut Démoli en 1898
Caractéristiques techniques
Longueur 137,7 m
Maître-bau 12,5 m
Tonnage 3 867 tjb
Propulsion Une hélice et quatre mâts
Vitesse 14 nœuds
Autres caractéristiques
Passagers 1 166
Chantier naval Harland & Wolff, Belfast
Armateur White Star Line (1872 - 1893)
Thungvalla Line (1893 - 1897)
Pavillon Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (1872 - 1893)
Drapeau du Danemark Danemark (1893 - 1897)

Le Celtic est un navire à vapeur construit pour la White Star Line par les chantiers navals Harland & Wolff de Belfast. Il appartient à la classe Oceanic et est le sister-ship de l’Adriatic. Sa carrière au sein de la compagnie britannique est marquée par une collision en 1887 avec le Britannic (les deux navires s'en sortent malgré d'importants dégâts). En 1893, le Celtic est vendu à la Thingvalla Line et prend pour nom Amerika. Il est finalement démoli en 1897.

La White Star Line a mis en service un autre Celtic, le premier des Big Four, en 1901.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construction et mise en service[modifier | modifier le code]

Le Celtic, le premier des deux navires de la White Star à avoir porté ce nom, appartient à une paire de navires de classe Oceanic commandés par la compagnie à la suite du succès des quatre premiers modèles (l’Adriatic étant le premier de cette nouvelle paire). Le Celtic devait à l'origine se nommer Artic, mais un navire de la Collins Line portant le même nom avait sombré en 1854 et la compagnie considéra que le nom serait mal accepté[1].

Construit dans les chantiers Harland & Wolff, il est lancé à Belfast le 18 juin 1872 et débute son voyage inaugural le 24 octobre 1872. Comme son sister-ship, il arbore une coque peinte en noir, quatre mâts (dont trois prévus pour porter des voiles) et une cheminée ocre brun surmonté de noir (les couleurs de la compagnie). Il peut transporter 166 passagers de classe Cabine (équivalent des futures premières classes) et 1 000 passagers en entrepont.

En 1880, un jeune officier nommé Edward Smith, qui sera plus tard le commandant vedette de la compagnie, et commandant du Titanic, rejoint l'équipage en tant que quatrième officier.

Collision avec le Britannic[modifier | modifier le code]

Le 19 mai 1887, vers 17 h 25, le Celtic entre en collision avec le Britannic, de la même compagnie, dans un épais brouillard à environ 350 miles de Sandy Hook (New Jersey). Le Celtic, avec 870 passagers, était en route pour New York tandis que le Britannic, transportant 450 personnes à bord, était dans la deuxième journée de son trajet à destination de Liverpool. Les deux navires se frappent à angle droit, la proue du Celtic s'enfonçant de trois mères dans le flanc bâbord du Britannic. Le Celtic rebondit et le touche à nouveau à deux reprises avant de glisser derrière sa victime.

Six passagers de l'entrepont sont tués à bord du Britannic, et six autres sont portés disparus, ayant été passés par dessus bord. Il n'y a pas de morts sur le Celtic. Les deux navires sont sévèrement endommagés, mais le Britannic l'est davantage, arborant un grand trou sous sa ligne de flottaison. Craignant que le navire ne sombre, les passagers paniquent et se ruent vers les canots de sauvetage. Le capitaine, pistolet en main, réussit à restaurer un semblant d'ordre, et les canots sont remplis avec les femmes et les enfants, bien que quelques hommes aient réussi à forcer le passage. Après le départ des canots, on réalise que le navire peut rester à flots, et les canots proches sont rappelés. Les autres gagnent le Celtic. Les deux navires restent ensemble toute la nuit, puis le matin suivant, sont rejoints par le Marengo de la Wilson Line et le British Queen de l'Inman Line, et les quatre navires peuvent lentement gagner le port de New York.

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

Le Celtic est vendu en 1893 à la Thingvalla Line qui lui donne le nom d’Amerika. Il fait six voyages sur la route Copenhague - New York, puis est consigné dans le port de Copenhague jusqu'en 1897. Il reprend ensuite sa route pour deux voyages. En 1898, la compagnie est absorbée par la Scandinavian American Line et le paquebot est démoli à Brest.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) White Star Line Artic/Celtic, White Star Ships. Consulté le 18 juillet 2009

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]