Cellule pyramidale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Les cellules pyramidales sont un certain type de neurone. Leur nom vient de la morphologie triangulaire de leur péricaryon. Elles possèdent en outre un arbre dendritique très développé qui reçoit un grand nombre de synapses. Leur axone peut projeter à grande distance. De par leurs propriétés morphologiques, on pense que les cellules pyramidales jouent un rôle central dans l'intégration de signaux convergents. Par ailleurs, elles s'adressent aux motoneurones et ont la possibilité de commander la force de contraction des muscles.

Il existe plusieurs catégories de cellules pyramidales selon leur localisation dans le cerveau, leur morphologie change légèrement :

  • les cellules pyramidales de la couche II/III du néocortex,
  • les cellules pyramidales de la couche V du néocortex, les plus grosses,
  • les cellules pyramydales de la région CA1 de l'hippocampe,
  • les cellules pyramydales de la région CA3 de l'hippocampe.

Le glutamate est le neurotransmetteur excitateur principal des neurones pyramidaux. Ce sont des neurones de projection trouvés dans les connexions corticostriatales et corticothalamiques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]