Cellule de Leydig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les cellules de Leydig, aussi nommées cellules interstitielles, contrôlent le développement et le maintien des caractères sexuels primaires et secondaires, et jouent un rôle dans le fonctionnement de l'appareil génital masculin et le comportement sexuel.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Les cellules de Leydig doivent leur nom à leur éponyme, Franz von Leydig, qui les a découvertes en 1850.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Les cellules de Leydig sont situées dans les testicules, entourées d'un tissu conjonctif lâche et de capillaires sanguins.

Elles produisent et sécrètent environ 95 % de la testostérone chez l'homme (les 5 % restant viennent des glandes surrénales, ce qui explique que les femmes aient aussi une faible quantité de testostérone). La testostérone peut diffuser vers les tubes séminifères. Elles sécrètent aussi de l'androstènedione. La testostérone produite par ces cellules permet, au stade fœtal, le développement des canaux de Wolff.

Pathologie[modifier | modifier le code]

  • Des anomalies de constitution ou de fonctionnement de ces cellules peuvent intervenir dans le syndrome de dysgénésie testiculaire.
  • Une tumeur à cellules de Leydig (ou hyperplasie à cellules de Leydig, HCL) peut se produire chez l'enfant, en se traduisant par une fréquente élévation de la LH, une puberté précoce et plus rarement par une gynécomastie. Un diagnostic échographique est possible.
  • Les cellules de Leydig humaines, contrairement à celles de la plupart des mammifères, accumulent en leur sein, au cours du vieillissement, des structures évoquant un cristal très allongées : les cristalloïdes de Reinke. La fonction de ces organites est inconnue, mais une accumulation anormale de ceux-ci pourrait être un indice associé à certaines maladies, comme une tumeur des cellules de Leydig.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Systèmes et organes du corps humain[modifier | modifier le code]