Cellule 211

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cellule 211

Titre original Celda 211
Réalisation Daniel Monzón
Scénario Jorge Guerricaechevarría
Francisco Pérez Gandul
Daniel Monzón
Acteurs principaux
Sociétés de production Canal+
La Fabrique 2
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre drame
Sortie 2009
Durée 105 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cellule 211 est un film espagnol réalisé par Daniel Monzón, sorti en 2009.

Le film est une adaptation du roman Celda 211 du journaliste et écrivain andalou Francisco Pérez Gandul.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Juan vient d'être engagé comme surveillant dans une prison espagnole. Pour faire bonne impression, il visite la prison la veille de son entrée en fonction. Alors qu'il est accompagné de deux gardes, il se retrouve assomé par accident juste avant qu'une mutinerie éclate. Les deux gardes s'enfuient, laissant Juan dans une cellule vide.

Le quartier de haute sécurité (QHS) se retrouve aux mains des détenus. Un gardien est pris en otage, ainsi que des membres de l'ETA. Pour éviter de se retrouver parmi les otages, Juan se fait passer pour un nouveau détenu. Il tente de limiter les violences en conseillant Malamadre, le meneur. Lorsque sa femme enceinte Elena apprend la situation à la prison, elle se rend devant les portes du bâtiment et se mêle à la foule. La sécurité intervient pour évacuer la foule qui s'en prend à une ambulance, Elena est frappée à cette occasion par Utrilla, un employé de la prison, et meurt.

Lorsque Juan voit sa femme prendre des coup, il fait en sorte qu'Utrilla viennent dans le QHS pour négocier. Le ton monte rapidement. Juan comprend peut après que sa femme est morte. Sur le point de se faire lyncher, Utrilla annonce à tout le monde que Juan est en réalité un gardien. Juan lui tranche la gorge quelques secondes plus tard.

De retour dans cellule, Juan tente de se suicider sans succès. Il prend en main les négociations, en demandant que les engagements de l'administration soit rendus publics par le ministre concerné. Un ultimatum d'une heure est donné. Cette intervention fait prendre conscience à l'administration que Juan est devenu gênant pour leur manière envisagée de résoudre la crise. Une preuve que Juan est un gardien est alors fournie à Malamadre, et une remise de peine lui est proposée. Malamadre, conscient que l'aide apportée par Juan est bénéfique pour la mutinerie, refuse.

L'administration passe alors un marché avec un autre détenu. Celui-ci sécurise les otages juste avant l'assaut de la force de sécurité, puis abat Juan et blesse Malamadre gravement durant la panique déclenché par l'intervention.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Celda 211
  • Réalisateur : Daniel Monzón
  • Scénariste  : Francisco Pérez Gandul, Jorge Guerricaechevarría et Daniel Monzón
  • Société de production : Canal+ España, Canal+, La Fabrique 2, La Fabrique de Films
  • Producteur : Álvaro Augustín, Juan Gordon, Emma Lustres, Borja Pena
  • Musique du film : Roque Baños
  • Directeur de la photographie : Carles Gusi
  • Montage : Cristina Pastor
  • Distribution des rôles : Yolanda Serrano et Eva Leira
  • Direction artistique : Antón Laguna
  • Création des costumes : Montse Sancho
  • Coordinateur des cascades : José Ignacio Álvarez
  • Pays d'origine  : Espagne
  • Genre : drame
  • Durée : h 45
  • Date de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Huit prix Goya 2010 :

Liens externes[modifier | modifier le code]