Cellule 211

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cellule 211

Titre original Celda 211
Réalisation Daniel Monzón
Scénario Jorge Guerricaechevarría
Francisco Pérez Gandul
Daniel Monzón
Acteurs principaux
Sociétés de production Canal+
La Fabrique 2
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre Film dramatique
Sortie 2009
Durée 105 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cellule 211 est un film espagnol réalisé par Daniel Monzón, sorti en 2009.

Le film est une adaptation du roman Celda 211 du journaliste et écrivain andalou Francisco Pérez Gandul.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Juan est un jeune surveillant de prison stagiaire. Par zèle, il visite la prison un jour avant son affectation. Sa bonne volonté ne sera pas récompensée : c'est justement ce jour-là que les prisonniers du Quartier de Haute Sécurité ont choisi pour organiser une mutinerie. Une seule chance de survie s'offre à lui : se faire passer pour un prisonnier nouvellement incarcéré.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Celda 211
  • Réalisateur : Daniel Monzón
  • Scénariste  : Francisco Pérez Gandul, Jorge Guerricaechevarría et Daniel Monzón
  • Société de production : Canal+ España, Canal+, La Fabrique 2, La Fabrique de Films
  • Producteur : Álvaro Augustín, Juan Gordon, Emma Lustres, Borja Pena
  • Musique du film : Roque Baños
  • Directeur de la photographie : Carles Gusi
  • Montage : Cristina Pastor
  • Distribution des rôles : Yolanda Serrano et Eva Leira
  • Direction artistique : Antón Laguna
  • Création des costumes : Montse Sancho
  • Coordinateur des cascades : José Ignacio Álvarez
  • Pays d'origine  : Drapeau de l'Espagne Espagne
  • Genre : Film dramatique
  • Durée : 1h 45
  • Date de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Meilleur film
Meilleur réalisateur (Daniel Monzón)
Meilleur acteur (Luis Tosar)
Meilleur second rôle féminin (Marta Etura)
Meilleure révélation masculine (Alberto Amman)
Meilleure adaptation (Daniel Monzón et Jorge Guerricaechevarría)
Meilleur montage (Mapa Pastor)
Meilleur son (Sergio Burmann, Jaime Fernández-cid et Carlos Faruolo)

Liens externes[modifier | modifier le code]