Cellérier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans un monastère, notamment dans une abbaye ou dans un prieuré de bénédictins, le cellérier - de cellarium, chambre aux provisions - est un religieux

  • chargé de l'approvisionnement du cellier en toutes les denrées alimentaires, dont le pain, le vin, la bière
  • chargé du soin de la nourriture, de la préparation des pitances, de la fabrication du pain, de la bière, du vin et du fromage, de la confection des étoffes et des habits, de l'entretien des bâtiments, des distributions d'aumônes. Par extension, il est chargé des finances d'un monastère
  • curé de la domesticité dans les grandes abbayes [1],[2],[3].

Le cellérier est nommé par l'abbé ou le prieur. Sa charge est décrite dans la règle de saint Benoît au chapitre 31.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définition du mot Sur le site cnrtl.fr
  2. Définition Sur le site littre.reverso.net
  3. Boulmont 1907, p. 219-220

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gustave Boulmont, Les fastes de l'abbaye d'Aulne la riche de l'ordre de Cîteaux, Gand+Namur, Vanderpoorten+Delvaux,‎ 1907, 259 p.