Celio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Celio (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Celio (rione de Rome).

Celio

Description de l'image  Logo celio RVB.jpg.
Création 6 août 1978
Fondateurs Maurice Grosman
Forme juridique SARL
Slogan Celio c’est l'homme
Siège social Drapeau de France 21 rue Blanqui Saint-Ouen (France)
Produits Prêt-à-porter masculin.
Deux enseignes : Celio et Celio club
Filiales 1 000 magasins répartis dans 60 pays (fin 2012).
Site web celio.com et celio-talents
Capitalisation Actionnariat privé

Celio est l’une des plus importantes marques françaises de prêt-à-porter masculin, de dimension internationale et leader en France, fondée par Marc et Laurent Grosman.

Historique[modifier | modifier le code]

Maurice Grosman est âgé d'une dizaine d'années au début de la Seconde Guerre mondiale. Lorsqu'il a douze ans, il est hospitalisé en raison d'une blessure à la jambe. Ce coup du sort lui permet d'échapper à la déportation, au contraire de ses parents, ses trois sœurs et son frère qui transitent un temps au Camp de Drancy, avant d'être déportés vers Auschwitz. À la libération, âgé de quinze ans, il est confié à l’orphelinat de l’Assistance publique, puis recueilli par sa tante. Après son mariage, il ouvre un petit magasin de prêt-à-porter "CLEO 3000". En 1978, il décide de changer de cible et l'enseigne devient Célio[1]. Plus tard, les deux fils Marc et Laurent rejoignent leur père et un deuxième magasin est créé en 1985 lançant le développement de l'enseigne.

  • 1978 : création de l'enseigne Celio rue Saint-Lazare à Paris.
  • 1985 : ouverture du second magasin avec Laurent et Marc Grosman.
  • 1986 : Celio se lance à la conquête des centres commerciaux.
  • 1992 : Celio fête son 100ème magasin en France et part à la conquête de l'international en commençant par l'Europe : la Belgique suivie par l'Italie et l'Espagne.
  • 1993 : première franchise à Beyrouth au Liban.
  • 1996 : ouverture du premier magasin de 1000 m² en face de l'Opéra Garnier à Paris.
  • 1999 : Celio ouvre son premier magasin en Italie et affirme son identité au travers de sa signature: "celio, c'est l'homme !"
  • 2002 : inauguration du magasin amiral (flagship) sur les champs Elysées à Paris.
  • 2004 : les pays de l'Est accueillent leurs premiers magasins Celio.
  • 2005 : Marc et Laurent Grosman rachètent 51 % du capital du groupe de prêt à porter féminin Jennyfer (350 magasins).
  • 2006 : premiers magasins affiliés en France et développement croissant des franchises à l'étranger.
  • 2007 : le cap des 300 magasins est franchi en France. Celio compte alors 600 magasins répartis dans 40 pays.
  • 2007 : lancement d'un nouveau concept entièrement consacré à la ville : Celio club. Cette nouvelle enseigne est développée à la fois pour des magasins en nom propre et par le biais de « corners » au sein de magasins Celio.
  • 2007 : lancement des « Shoppenboys », des mannequins vivants et anonymes recrutés via internet.
  • 2008 : arrivée de Celio en Inde via un partenariat commercial (joint-venture).
  • 2009 : lancement de l'e-boutique.
  • 2010 : Celio compte plus de 1000 magasins (dont la moitié en France) répartis dans 70 pays.

Chiffres 2011[modifier | modifier le code]

  • Près de 1000 magasins dans le monde dont près de la moitié en France.
  • 415 magasins Celio et 66 magasins Celio Club (Octobre 2011).
  • Enseigne implantée dans 70 pays, sur les 5 continents.
  • Plus de 6001 femmes et hommes travaillent sous la marque Celio à travers le monde.
  • 3500 collaborateurs Celio.
  • 4 collections par an ; 500 modèles en moyenne par collection.
  • 800 pièces par collection conçues et dessinées par l’équipe de style Celio.
  • 35 millions de pièces vendues par an.
  • 4 modes de distribution (succursales, affiliés, franchisés et en joint venture).

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 1980 : « T'as du pot d'être un mec »
  • 1986 : « Et la mode, je m'en fous ! »
  • 1993 : « celio*, tout sauf l'ennui ! »
  • 1995 : Vidéo qui détourne la crise de fou rire des présidents Eltsine et Clinton, en gardant son concept « Tout sauf l'ennui ! »
  • 1999 : « celio* c'est l’homme »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Histoire de l'enseigne sur le site officiel

Lien externe[modifier | modifier le code]