Celio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Celio (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Celio (rione de Rome).

Celio

alt=Description de l'image Logo celio RVB.jpg.
Création 6 août 1978
Fondateurs Maurice Grosman
Forme juridique SARL
Slogan Celio c’est l'homme
Siège social Drapeau de France 21 rue Blanqui Saint-Ouen (France)
Produits Prêt-à-porter masculin.
Deux enseignes : Celio et Celio club
Filiales 1 000 magasins répartis dans 60 pays (fin 2012).
Site web celio.com et celio-talents
Capitalisation Actionnariat privé

Celio est l’une des plus importantes marques françaises de prêt-à-porter masculin, de dimension internationale et leader en France, fondée par Marc et Laurent Grosman.

Historique[modifier | modifier le code]

Maurice Grosman est âgé d'une dizaine d'années au début de la Seconde Guerre mondiale. Lorsqu'il a douze ans, il est hospitalisé en raison d'une blessure à la jambe. Ce coup du sort lui permet d'échapper à la déportation, au contraire de ses parents, ses trois sœurs et son frère qui transitent un temps au Camp de Drancy, avant d'être déportés vers Auschwitz. À la libération, âgé de quinze ans, il est confié à l’orphelinat de l’Assistance publique, puis recueilli par sa tante. Après son mariage, il ouvre un petit magasin de prêt-à-porter "CLEO 3000". En 1978, il décide de changer de cible et l'enseigne devient Célio[1]. Plus tard, les deux fils Marc et Laurent rejoignent leur père et un deuxième magasin est créé en 1985 lançant le développement de l'enseigne.

  • 1978 : création de l'enseigne Celio rue Saint-Lazare à Paris.
  • 1985 : ouverture du second magasin avec Laurent et Marc Grosman.
  • 1986 : Celio se lance à la conquête des centres commerciaux.
  • 1992 : Celio fête son 100ème magasin en France et part à la conquête de l'international en commençant par l'Europe : la Belgique suivie par l'Italie et l'Espagne.
  • 1993 : première franchise à Beyrouth au Liban.
  • 1996 : ouverture du premier magasin de 1000 m² en face de l'Opéra Garnier à Paris.
  • 1999 : Celio ouvre son premier magasin en Italie et affirme son identité au travers de sa signature: "celio, c'est l'homme !"
  • 2002 : inauguration du magasin amiral (flagship) sur les champs Elysées à Paris.
  • 2004 : les pays d'Europe de l'Est[précision nécessaire] accueillent leurs premiers magasins Celio.
  • 2005 : Marc et Laurent Grosman rachètent 51 % du capital du groupe de prêt à porter féminin Jennyfer (350 magasins).
  • 2006 : premiers magasins affiliés en France et développement croissant des franchises à l'étranger.
  • 2007 : le cap des 300 magasins est franchi en France. Celio compte alors 600 magasins répartis dans 40 pays.
  • 2007 : lancement d'un nouveau concept entièrement consacré à la ville : Celio club. Cette nouvelle enseigne est développée à la fois pour des magasins en nom propre et par le biais de « corners » au sein de magasins Celio.
  • 2007 : lancement des « Shoppenboys », des mannequins vivants et anonymes recrutés via internet.
  • 2008 : arrivée de Celio en Inde via un partenariat commercial (joint-venture).
  • 2009 : lancement de l'e-boutique.
  • 2010 : Celio compte plus de 1000 magasins (dont la moitié en France) répartis dans 70 pays.

Chiffres 2011[modifier | modifier le code]

  • Près de 1000 magasins dans le monde dont près de la moitié en France.
  • 415 magasins Celio et 66 magasins Celio Club (Octobre 2011).
  • Enseigne implantée dans 70 pays, sur les 5 continents.
  • Plus de 6001 hommes et femmes travaillent sous la marque Celio à travers le monde.
  • 3500 collaborateurs Celio.
  • 4 collections par an ; 500 modèles en moyenne par collection.
  • 800 pièces par collection conçues et dessinées par l’équipe de style Celio.
  • 35 millions de pièces vendues par an.
  • 4 modes de distribution (succursales, affiliés, franchisés et en joint venture).

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 1980 : « T'as du pot d'être un mec »
  • 1986 : « Et la mode, je m'en fous ! »
  • 1993 : « celio*, tout sauf l'ennui ! »
  • 1995 : Vidéo qui détourne la crise de fou rire des présidents Eltsine et Clinton, en gardant son concept « Tout sauf l'ennui ! »
  • 1999 : « celio* c'est l’homme »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Histoire de l'enseigne sur le site officiel

Lien externe[modifier | modifier le code]