Ceinture de rotation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La ceinture de rotation, aussi appelée ceinture de guidage, désigne une partie de la chemise d'un obus. Il s'agit d'anneaux de métal très malléable, qui sont sertis sur la circonférence du projectile, généralement en son milieu. Les métaux les plus souvent utilisés sont le cuivre et le plomb, du fait de leur grande malléabilité.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Obus[modifier | modifier le code]

Photographie d'un soldat en train d'insérer des grenades de 40 mm dans le barillet d'un lance-grenades multiple.
Marine américain en train de recharger un lance-grenades léger M32 MGL. On peut observer les ceintures sur la circonférence du projectile.

Lorsque la munition détone, les gaz libérés par la poudre exercent une forte pression sur le projectile. De ce fait, à l'entrée du projectile dans la partie rayée du canon, les ceintures de rotation vont se déformer et épouser la forme des rayures. De cette manière, l'étanchéité de la munition est assurée (les gaz ne s'échappent pas au-delà du projectile), et le projectile se met à tourner sur lui-même lors de sa traversée du canon. Cette rotation a pour propriété de stabiliser la trajectoire du projectile durant le vol.

Balles[modifier | modifier le code]

Schéma interne d'un pistolet, décrivant son mécanisme de rechargement. Une rayure hélicoïdale a été usinée dans le canon de l'arme.
Vue en coupe d'un pistolet. Le canon est rayé dans le but de déformer la chemise de la balle.

Dans un fusil, les balles ne sont pas serties de ceintures. C'est en fait la chemise tout entière qui va se déformer lors du passage dans le canon ; c'est donc la chemise qui joue le rôle de ceinture de rotation. À noter que la balle n'est pas intégralement chemisée : le cul doit rester libre pour assurer la mise à feu de la composition traçante, par exemple, ou pour permettre à une balle en plomb de se déformer.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

La ceinture de rotation doit être sertie au point de plus grand diamètre de la munition, c'est-à-dire au plus près du centre de gravité. D'un point de vue aérodynamique, lorsqu'on atteint des vitesses supersoniques, le point de plus grand diamètre devrait se situer le plus à l'arrière possible du projectile, et non à proximité du centre de gravité, pour diminuer les effets des frottements de l'air.

D'un point de vue mécanique, lorsque la masse du projectile augmente, il devient de plus en plus difficile de sertir les ceintures de rotation : au lieu de modifier la forme de la chemise, les gaz peuvent tout simplement la détruire.

Notes et références[modifier | modifier le code]