Ceinture d'Orion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Astrophotographie de la ceinture d'Orion.

La ceinture ou baudrier d'Orion est l'un des astérismes les plus connus, faisant partie de la constellation d'Orion. Composé des trois supergéantes bleues Alnitak, Alnilam et Mintaka, très brillantes et presque parfaitement alignées, l'astérisme, facilement reconnaissable à l'œil nu, est un point de repère du ciel nocturne et fait l'objet de maintes références mythologiques et religieuses.

Observation et repérage[modifier | modifier le code]

Plan d'Orion.

Les étoiles Alnitak, Alnilam et Mintaka sont situées respectivement à environ 800, 1 340 et 915 années-lumière de la Terre. Ces dernières forment le point central approximatif de la constellation d'Orion.

On peut utiliser l'astérisme pour localiser d'autres étoiles et objets astronomiques situés à proximité. Ainsi, on retrouve la nébuleuse d'Orion en bas de la ceinture et la nébuleuse de la Tête de Cheval tout juste au sud d'Alnitak. On peut également retrouver la nébuleuse M78 à approximativement 2 degrés au nord et 1,5 degré à l'Est de cette même étoile.

La Boucle de Barnard, une grande nébuleuse en émission faisant partie du nuage d'Orion, est située tout autour du baudrier et peut être observée à l’œil nu dans de très bonnes conditions sans aucune pollution lumineuse. Elle a une couleur rouge dû à sa quantité d'hydrogène ionisé.

En traçant une ligne imaginaire à partir de Mintaka en direction du Sud-Est, on arrive à Sirius. Inversement, en continuant la ligne imaginaire vers le Nord-Ouest, on tombe sur Aldebaran.

Dans le monde[modifier | modifier le code]

Amérique latine[modifier | modifier le code]

Les trois étoiles sont connues en Amérique latine comme Les Trois Maries (Tres Marias). Elles y annoncent le ciel nocturne de l'hémisphère Nord lorsque le Soleil est a son plus bas. Lors des périodes anciennes, elles sont un marqueur clef dans l'écoulement du temps. À Porto Rico, on les appelle Les Trois Rois (Los Tres Reyes). D'ailleurs, ces étoiles sont particulièrement visibles à l'Épiphanie.

Pour les Lacandons[N 1] une ethnie amérindienne Chiapas, les étoiles principales du Baudrier forment la constellation du Pécari à collier[1].

Pays arabes[modifier | modifier le code]

En arabe, Alnilam signifie « rang de perles », Mintaka signifie « le baudrier » et Alnitak vient du mot an-nitaq et signifie « la ceinture ».

Chine[modifier | modifier le code]

Orion est l'une des 28 Xiu (宿) du Zodiaque chinois traditionnel. Son nom Shen (參) signifie littéralement « trois », probablement en faisant référence aux trois étoiles du Baudrier.

Corrélation d'Orion[modifier | modifier le code]

Corrélation entre les pyramides et les étoiles du Baudrier.
Article détaillé : corrélation d'Orion.

Certains égyptologue tels Selim Hassan et archéo-astronomes tels Robert Bauval abordent la corrélation d'Orion, suggérant que l'alignement et la taille des trois pyramides égyptiennes de la nécropole de Gizeh (la pyramide de Khéops, la pyramide de Khéphren et la pyramide de Mykérinos) sont basées sur les étoiles de la ceinture d'Orion[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les Lancadons sont une ethnie devenue célèbre en France grâce à Jacques Soustelle. Le nom de ce groupe amérindien s'orthographie dans la littérature scientifique sans le pluriel. L'Encyclopédie Universalis utilise également le singulier.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Pérez, La petite encyclopédie Maya : l'environnement des Lacandons de Lacanja (Chiapas, Mexique), L'Harmatthan,‎ janvier 2006, 266 p. (ISBN 978-2747593045), p. 83
  2. Douglas Pierce-Price/Thomas Stanke/Thierry Botti/La poussière proche de la Ceinture d’Orion passée au crible/European southern observatory/ http://www.eso.org/public/belgium-fr/news/eso1219/

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]