Cedant arma togae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cedant arma togae est une locution latine, littéralement traduite par : « Que les armes cèdent à la toge », ou traditionnellement rendue par l'expression : « L'épée le cède à la toge[1] ».

C'est le premier hémistiche d'un vers de Ciceron pour son propre hommage, en souvenir de son consulat. Cette sentence s'emploie pour signifier la prééminence du pouvoir civil sur le pouvoir militaire, le gouvernement militaire, représenté par les armes, cédant le pas au gouvernement civil, qui arbore la toge.

Le vers complet est : Cedant arma togae, concedat laurea linguae[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cicéron, De officiis (Des devoirs), I, 22
  2. Source : Tome 20, page 249, Œuvres complètes de Cicéron - Paris : Garnier frères, 1866-1874. - 20 vol. ; in-18. Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, Z-18949 (20).
  3. D'autres sources indiquent : Cedant arma togae, concedat laurea laudi.