Cecina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cecina (homonymie).
Cecina
La fontaine
La fontaine
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Tuscany.svg Toscane 
Province Livourne 
Maire Stefano Benedetti
2009-2014
Code postal 57023
Code ISTAT 049007
Code cadastral C415
Préfixe tel. 0586
Démographie
Gentilé cecinesi
Population 28 573 hab. (31-12-2010[1])
Densité 680 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 19′ 00″ N 10° 31′ 00″ E / 43.31667, 10.51667 ()43° 19′ 00″ Nord 10° 31′ 00″ Est / 43.31667, 10.51667 ()  
Altitude Min. 15 m – Max. 15 m
Superficie 4 200 ha = 42 km2
Divers
Saint patron San Giuseppe
Fête patronale 19 mars
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Toscane

Voir sur la carte administrative de Toscane
City locator 14.svg
Cecina

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Cecina

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Cecina
Liens
Site web http://www.comune.cecina.li.it/

Cecina est une ville de la province de Livourne dans la région Toscane en Italie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région où se trouve aujourd'hui Cecina, probablement occupée à l'époque étrusque, a été habitée à l'époque romaine, quand un consul impérial Caecinae, descendant d'une ancienne famille d'origine étrusque, a ordonné la construction d'une villa, dont les ruines sont encore visité à San Vincenzino.

Cecina a connu un long déclin, qui a commencé avec la décadence de la civilisation étrusque au cours de la domination romaine. Durant le Moyen Âge, le nom de la ville toscane a été mentionné par Dante Alighieri qui a identifié les limites de la Maremme, entre Cecina et Corneto.

En 1406, avec la chute de la République de Pise et l'avènement de la République florentine, elle fait partie du vicariat de la Maremme Pisane avec Montescudaio, Guardistallo, Bibbona, Casale Marittimo.

C'est seulement au milieu du XIXe siècle, sous le règne du grand-duc de Toscane qu'elle a complètement changé d'apparence avec le déclenchement du processus de développement économique.

La ville de Cecina voit officiellement le jour en 1852, il ne reste aucune trace de certains bâtiments, depuis le bombardement pendant la Seconde Guerre mondiale (en particulier la zone près du pont sur la rivière Cecina). L'histoire ancienne de Cecina est conservée à la villa Guerrazzi, construite en 1768 en vue d'accueillir des travailleurs saisonniers pendant la récolte.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Cecina a une longue tradition dans le tourisme. Depuis les années 1960, avec la croissance démographique, la ville a commencé à attirer des touristes italiens et étrangers. Cecina est aussi le débouché naturel vers la mer pour Volterra et Sienne. La ville triple sa population en été, car en plus d'accueillir les touristes dans les hôtels et les campings, il y existe un grand nombre de résidences secondaires.

La Marina di Cecina est une destination touristique populaire pour les familles et pour la sécurité de son littoral avec les forêts de pins qui offrent sérénité et loisirs pour les enfants. Depuis 2006, les plages de Cecina Mare reçoivent le prestigieux Pavillon Bleu.

Les forêts de pins qui occupent une superficie totale de 400 hectares s'étendent le long de la côte pendant plus de 15 km, elles constituent la réserve naturelle biogénétique des Tomboli Cecina.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église San Giuseppe et Leopoldo, construite en 1851 par la volonté de Léopold II de Toscane.
  • L'église Sant'Andrea.
  • L'église Sant'Antonio.
  • Le parc archéologique
  • Le parc littéraire dédié à Carlo Cassola.
  • Le parc Gallorose, réserve de 180 espèces animales et 14 000 plantes.

Culture[modifier | modifier le code]

  • Le Musée archéologique de la Villa Guerrazzi : Le musée ethno-anthropologique fondé en 1992 qui rassemblait les objets de la région rurale du nord de la Maremme, fut, en 2003, transféré dans le nouveau musée installé dans la Villa Guerrazzi ; de nombreuses pièces étrusques y sont exposées dont l'Urne de Montescudaio, devenue l'emblème du lieu.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune de Cecina est traversée par deux routes principales, la via Aurelia et la variante Aurelia.

Cecina possède également une gare sur la ligne Livourne-Grosseto-Rome, située à l'intersection avec la ligne de Volterra.

Enfin, près du village de Marina di Cecina, se trouve une vaste marina pour les bateaux de plaisance.

Personnalités nées dans la ville[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2009 2014 Stefano Benedetti Centro-Sinistra  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Cecina Mare, San Pietro in Palazzi

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bibbona, Casale Marittimo, Castellina Marittima, Guardistallo, Montescudaio, Riparbella, Rosignano Marittimo

Jumelages[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :