Ce soir (ou jamais !)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ce soir ou jamais.
Ce soir (ou jamais !)
Logo de l'émission.
Logo de l'émission.

Programme Émission culturelle
Genre culturelle
Périodicité Hebdomadaire
Réalisation Nicolas Ferraro
Présentation Frédéric Taddeï
Pays France
Langue français
Nombre de saisons 7
Production
Durée 1 h 50 minutes
Production Rachel Kahn
Société de production France Télévisions
MFP
Diffusion
Diffusion France 2 (depuis mars 2013)
Ancienne diffusion France 3 (2006-2013)
Date de première diffusion 25 septembre 2006 (sur France 3)
8 mars 2013 (sur France 2)
Public conseillé Tout public

Ce soir (ou jamais !) est une émission de télévision culturelle française, présentée par Frédéric Taddeï. Programmée en deuxième partie de soirée, elle est diffusée en direct depuis 2006 d'abord sur France 3 puis sur France 2. De 2006 à 2011, l'émission est diffusée quotidiennement, du lundi au jeudi, et sa durée est d'environ une heure et vingt minutes[1]. En 2011, elle devient hebdomadaire, le mardi, et sa durée est allongée à deux heures[1]. La dernière émission sur France 3 est diffusée le 12 février 2013 avant de passer sur France 2 le vendredi 8 mars 2013.

Principe de l'émission[modifier | modifier le code]

Ce soir (ou jamais !) souhaite présenter « l'actualité vue par la culture »[2]. Elle est diffusée en direct et en public[3]. Le public n'intervient pas durant l'émission : pas d'applaudissements, ni de réactions, mais il existe un degré de liberté de déplacement. L'émission consiste en divers plateaux d'invités, réunis autour de thèmes précis, de longues interviews laissant la place à la parole, aux invités et pas au présentateur. L'émission aborde des sujets de l'actualité culturelle classique (livre, cinéma, spectacle vivant, vie nocturne…), mais également engage des débats de fond concernant la place de la culture en France, des questions de société, ou des débats d'actualité et revues de presse. Elle se termine par un plateau musical où viennent se produire, pour un titre, des chanteurs et musiciens de tous styles musicaux.

Ce soir (ou jamais !) entre 2006 et 2011, du lundi au jeudi, permet à la chaîne de programmer son journal d'informations du soir, le Soir 3, à 23 heures précises[4], par son organisation en deux parties qui l'encadrent.

La musique du générique est une œuvre originale de Frédéric Botton.

Les invités[modifier | modifier le code]

Les invités sont issus du monde culturel (écrivains, comédiens, réalisateurs, etc.), y compris hors période de promotion ; du monde universitaire (scientifiques, philosophes, sociologues, etc.) ou du monde politique. L'émission démontre également une grande pluralité parmi les personnalités invitées : ainsi, en 2010, 61,5 % des 653 invités ne sont intervenus qu'une seule fois[5], et 42,45 % des 4 124 invités ne l'ont été qu'une fois entre septembre 2006 et le 29 mai 2012[6].

Les personnes les plus souvent invitées sont : Emmanuel Todd, Michel Maffesoli, Thierry Lévy et Jean-Didier Vincent[7].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Cette émission est critiquée par certaines personnalités comme le journaliste Patrick Cohen pour recevoir régulièrement certaines personnalités controversées. Ainsi, elle a accueilli à une dizaine de reprise Marc-Édouard Nabe, Tariq Ramadan et Houria Bouteldja.

Caroline Fourest affirme que Taddeï prend parti en mettant tous les points de vue à égalité et en ne contextualisant pas ses interlocuteurs (par exemple en ne présentant Marc-Édouard Nabe que sous son statut d'auteur, alors qu'il est par ailleurs controversé). Elle cite ainsi Jean-Luc Godard: « L’objectivité ce n’est pas cinq minutes pour les juifs et cinq minutes pour Hitler »[8].

Le 10 janvier 2014, Marc-Edouard Nabe est invité, à part des autres intervenants, pour donner son avis sur l'interdiction du spectacle de Dieudonné demandée par Manuel Valls ; il s'y montre fortement opposé à Dieudonné et à Alain Soral en traitant le sujet sous l'angle du conspirationnisme qu'il déplore ; cependant il déplore aussi l'interdiction du spectacle de Dieudonné qui est selon lui une atteinte à la liberté d'expression.

Cette invitation de Marc-Édouard Nabe, sans avoir prévenu les autres invités, suscite de vives polémiques. Émilie Frèche, qui avait déjà attaqué l’animateur, a déclaré suite à cette réception que Frédéric Taddeï « disait aux racistes qu’ils auraient toujours droit de cité dans cette émission »[9].

L'émission est décrite par d'autres (Jakubowicz, Bilger...) comme un « espace de liberté ». Pour Régis Debray, elle est « l’honneur de la télévision publique française »[7].

Rumeur de déprogrammation[modifier | modifier le code]

Alors même que l'émission réalise ses meilleures audiences (record d'audience avec 1,3 million de spectateurs)[10], la suppression ou le remplacement de l'émission par un débat télévisé de Alessandra Sublet est évoquée, le 17 janvier 2014, sur le site de Jean-Marc Morandini[11]. France 2, de même que Frédéric Taddeï, démentent toute volonté de suppression de l'émission. L'animateur de Ce soir (ou jamais !) reconnait cependant discuter avec la deuxième chaine de télévision d’un possible changement d’horaires de l’émission. Ce possible arrêt a été vu, selon les réactions de personnalités comme Alain de Greef et Robert Namias ainsi que d'internautes, comme une « censure » à l'égard de l’animateur à la suite de la réception de Marc-Édouard Nabe[12],[13].

Prix[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Prix de la meilleure émission de télévision de l’année, lors du Grand Prix des médias 2007.
  • 2007 : Frédéric Taddeï a reçu le prix Philippe Caloni de l'interview et de l'entretien.
  • 2010 : Laurier Télévision culture, décerné par le Club audiovisuel de Paris (CAVP).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b TéléObs, « Dernière quotidienne de “Ce soir ou jamais !” pour Frédéric Taddeï », Le Nouvel Observateur, 9 juin 2011.
  2. Cette phrase est le sous-titre de l'émission.
  3. « Ce soir ou… plus jamais ? », Le Parisien, 19 mars 2011.
  4. 22 heures 30 depuis la suppression de la publicité après 20 heures sur France télévisions.
  5. Enquête & Débat, « Natacha Polony est la personnalité la plus invitée à Ce soir ou jamais en 2010 », 4 décembre 2010.
  6. Enquête & Débat, « Analyse des invités de Ce soir (ou jamais !) depuis le début de l’émission en 2006 », 1er juin 2012.
  7. a et b Les contre-vérités de Caroline Fourest sur Frédéric Taddeï, David Doucet, lesinrocks.com, 29 janvier 2014
  8. http://carolinefourest.wordpress.com/2014/01/30/droit-de-reponse-aux-inrocks/
  9. David Doucet, « Frédéric Taddeï évincé de France 2 pour avoir invité Marc-Edouard Nabe ? », sur Les Inrockuptibles,‎ 18 janvier 2014 (consulté le 6 février 2014)
  10. Dieudonné n’a pas suffi, ils ont eu la peau de Taddeï !, Altana Otovic, bvoltaire.fr, 21 janvier 2014
  11. France 2 va remplacer Frédéric Taddei par... Jean-Marc Morandini, 17 janvier 2014
  12. Guillaume Fraissard, « Frédéric Taddeï confirme une « réflexion » sur son émission », sur Le Monde,‎ 20 janvier 2014 (consulté le 6 février 2014)
  13. « Ce soir (ou jamais !) : Ils veulent sauver le soldat Taddéï », sur tvmag.lefigaro.fr,‎ 20 janvier 2014 (consulté le 6 février 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]