Cayetana Fitz-James Stuart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cayetana Fitz-James Stuart y Silva

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Cayetana Fitz-James Stuart y Silva en 2006.

Biographie
Naissance 28 mars 1926
Madrid (Espagne)
Décès 20 novembre 2014 (à 88 ans)
Séville, Andalousie (Espagne)
alt=Description de l'image COA Cayetana Fitz-James Stuart, Duchess of Alba.svg.

Cayetana Fitz-James Stuart y Silva[1], généralement connue comme Cayetana Stuart y Silva ou Cayetana de Alba, née le 28 mars 1926 au palais de Liria, à Madrid, et morte le 20 novembre 2014[2] au palais de las Dueñas (es), à Séville, est une aristocrate espagnole, 18e duchesse d'Albe, chef de la Maison d'Albe et figure importante de la société espagnole. Elle est la troisième femme à hériter du titre dans sa dynastie. Cayetana est descendante directe du roi Jacques II d'Angleterre par le biais de son fils illégitime, Jacques Fitz-James, né de sa relation avec sa maîtresse Arabella Churchill.

D’après le Livre Guinness des records, Cayetana d'Albe est l'aristocrate portant le plus grand nombre de titres dans le monde sous un gouvernement en vigueur qui les reconnaît légalement : elle est cinq fois duchesse, dix-huit fois marquise, vingt fois comtesse, vicomtesse, comtesse-duchesse et connétable, en plus d’être quatorze fois Grand d'Espagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son nom complet est María del Rosario Cayetana Paloma Alfonsa Victoria Eugenia Fernanda Teresa Francisca de Paula Lourdes Antonia Josefa Fausta Rita Castor Dorotea Santa Esperanza Fitz-James Stuart y Falcó de Silva y Gurtubay[3].

Enfance[modifier | modifier le code]

Fille unique de Jacobo Fitz-James Stuart y Falcó, 17e duc d'Albe et de María del Rosario de Silva y Gurtubay, 15e duchesse d'Aliaga et 10e marquise de San Vicente del Barco, l'enfance de Cayetana est marquée par la tristesse, comme elle-même l'a confessé.

Sa mère, malade d'une foudroyante tuberculose, est isolée afin d’éviter une éventuelle contamination. Ainsi, Cayetana a affirmé n'avoir que de vagues souvenirs de sa mère. Finalement, après la mort de sa mère, à seulement 3 ans, Cayetana est élevée par une nourrice. Son père, qui lui donne une éducation stricte, est toujours près d'elle. C'est son père qui introduit Cayetana dans le monde des arts et du savoir. Pendant son enfance, Cayetana reçoit le surnom familial de « Tana » ou « Tanuca[4] ».

Sa vie à Londres[modifier | modifier le code]

Lors du déclenchement de la Guerre d'Espagne, la famille d'Albe est contrainte de s’exiler à Londres, où son père est nommé ambassadeur d'Espagne. La famille Alba laisse derrière elle le Palais de Liria, sa résidence officielle, qui est détruit dans sa quasi-totalité à cause des bombardements, et qui est aussi la cible de vols et de pillages. Heureusement, une grande partie des œuvres d'art des Albe a été transférée au préalable dans les caves de la banque d'Espagne.

Aussi, à Londres, Cayetana endure les ravages de la Seconde Guerre mondiale et vit de près les bombardements ciblant la capitale. À 16 ans, Cayetana a comme camarade de cours un des petit-fils de Léon Tolstoï, ainsi que d'autres camarades, tous enfants de diplomates.

Cayetana rend souvent visite à son lointain parent, Winston Churchill, et les filles de ce dernier lui font une révérence protocolaire.

Grâce à son bagage culturel et éducatif, Cayetana parle couramment cinq langues[5].

Premier mariage, avec Luis Martínez de Irujo, et leurs enfants[modifier | modifier le code]

De retour en Espagne, Cayetana, suit les conseils de son père, et se marie avec l’ingénieur industriel Luis Martínez de Irujo y Artázcoz (17 novembre 1919 - 6 septembre 1972), fils du duc de Sotomayor, dans une cérémonie qui a lieu dans la cathédrale de Séville le 12 octobre 1947. Le mariage provoque un grand impact dans la société de l’époque ; à tel point que le journal Libération le qualifie alors de « mariage le plus cher du monde » (près de vingt millions de pesetas de l’époque)[6]. De ce mariage naissent six enfants, qui détiennent tous un titre de noblesse avec la dignité de Grand d'Espagne octroyée par leur mère :

  • Carlos Fitz-James Stuart y Martínez de Irujo (Madrid, 2 octobre 1948), XIXe duc d'Albe (à partir du 20 novembre 2014), responsable de la Fondation Alba. Il a épousé le 18 juin de 1988 à Séville Matilde Solís-Beaumont y Martínez-Campos, divorcé :
    • Fernando Cayetano Luis Jesús Fitz-James Stuart et Solís, (Madrid, 14 septembre 1990), XIXe duc de Huéscar (à partir du 20 novembre 2014),
    • Carlos Arturo José María Fitz-James Stuart et Solís, (Madrid, 29 novembre 1991) ;
  • Alfonso Martínez de Irujo et Fitz-James Stuart (Madrid, 22 octobre 1950), XVIe duc d'Aliaga (à partir du 23 avril 1954). Il est diplômé en économie à l'Université Complutense de Madrid et directeur avec son frère Charles. Il a vécu à Paris, où il a travaillé pour JP Morgan. Il est administrateur de la Fondation Casa de Alba. Marié le 4 juillet 1977 à Marbella avec la Princesse Marie de la Sainte Trinité de Hohenlohe-Langenburg (8 avril 1957), divorcé en 1987 :
    • Luis Martínez de Irujo et Hohenlohe (29 mai 1978),
    • Javier Martínez de Irujo et Hohenlohe (9 janvier 1981). Marié le 20 septembre 2008 à Jerez de la Frontera avec Inés Fernández-Domecq y Govantes (1983). Parents d'une fille, Sol Martínez de Irujo et Domecq (née en 2011) ;
  • Jacobo Fitz-James Stuart y Martínez de Irujo (Madrid, 15 juillet 1954), XXIVe comte de Siruela (depuis le 9 juin 1982). Il a étudié l'art, mais a quitté l'université. Marié le 1er novembre 1980 à Madrid avec María Eugenia Fernández de Castro y Fernández-Shaw (15 octobre 1954), divorcé :
    • Jacobo Fitz-James Stuart y Fernández de Castro, (Madrid, 23 mars 1981). Marié le 14 mai 2011 dans le Palais de Liria avec Asela Pilar Pérez Becerril. Parents d'une fille, Asela Fitz-James Stuart et Pérez (née en 2012),
    • Brianda Eugenia Fitz-James Stuart y Fernández de Castro, (Madrid, 11 avril 1984) ;
  • Fernando Martínez de Irujo et Fitz-James Stuart (Madrid, 11 juillet 1959), XIIe marquis de San Vicente del Barco (à partir du 26 janvier 1994). Il a étudié le droit à la CEU San Pablo, dépendant alors de l'Université Complutense de Madrid ;
  • Cayetano Martínez de Irujo et Fitz-James Stuart (Madrid, 4 avril 1963), XIVe comte de Salvatierra (depuis le 26 janvier 1994). Marié le 15 octobre 2005 à Séville avec Genoveva Casanova González (Mexique, 30 novembre 1976), séparé :
    • Luis Martínez de Irujo et Casanova, (Mexique, 25 juillet 2001),
    • Amina Martínez de Irujo et Casanova, (Mexique, 25 juillet 2001) ;
  • Eugenia Martínez de Irujo et Fitz-James Stuart (Madrid, 26 novembre 1968), XIe duchesse de Montoro (au 24 novembre de 1994). Mariée le 23 octobre 1998 à Séville avec Francisco Rivera Ordóñez, dont elle a divorcé en 2002 :
    • Cayetana Rivera y Martínez de Irujo, (Seville, 16 octobre 1999).

Autres mariages[modifier | modifier le code]

Veuve en 1972, elle épouse en 1978 Jesús Aguirre y Ortiz de Zárate (1937–2001), docteur en théologie et ancien jésuite. Le mariage fait controverse. De nouveau veuve, elle épouse en 2011 Alfonso Díez Carabantes (né en 1950), fonctionnaire, de vingt-quatre ans son cadet, entraînant de nouvelles polémiques[7].

Titres[modifier | modifier le code]

  • 18e duchesse d'Albe, Grand d'Espagne
  • 15e duchesse d'Aliaga, Grand d'Espagne (titre cédé à son fils Alfonso)
  • 4e duchesse d'Arjona, Grand d'Espagne (titre cédé à son fils Cayetano)[8]
  • 11e duchesse de Berwick, Grand d'Espagne (pairie jacobite (en))
  • 17e duchesse de Híjar, Grand d'Espagne (titre cédé à son fils Alfonso)[9]
  • 11e duchesse de Liria et Jérica, Grand d'Espagne
  • 11e duchesse de Montoro, Grand d'Espagne (titre cédé à sa fille Eugenia)
  • 12e comtesse-duchesse d'Olivares, Grand d'Espagne
  • 17e marquise du Carpio, Grand d'Espagne
  • 10e marquise de San Vicente del Barco, Grand d'Espagne (titre cédé à son fils Fernando)
  • 16e marquise de La Algaba
  • 16e marquise d'Almenara (titre cédé à son fils Alfonso)[10]
  • 18e marquise de Barcarrota
  • 10e marquise de Castañeda
  • 23e marquise de Coria
  • 14e marquise d'Eliche
  • 16e marquise de Mirallo
  • 20e marquise de la Mota
  • 20e marquise de Moya
  • 17e marquise d'Orani (titre cédé à son fils Alfonso) [11]
  • 12e marquise d'Osera
  • 14e marquise de San Leonardo
  • 19e marquise de Sarria
  • 12e marquise de Tarazona
  • 15e marquise de Valdunquillo
  • 18e marquise de Villanueva del Fresno
  • 17e marquise de Villanueva del Río
  • 27e comtesse d'Aranda, Grand d'Espagne (titre cédé à son fils Alfonso)[12]
  • 22e comtesse de Lemos, Grand d'Espagne
  • 20e comtesse de Lerín, Grand d'Espagne, Connétable de Navarre
  • 20e comtesse de Miranda del Castañar, Grand d'Espagne
  • 16e comtesse de Monterrey, Grand d'Espagne
  • 20e comtesse d'Osorno, Grand d'Espagne
  • 18e comtesse de Palma del Río, Grand d'Espagne (titre cédé à son fils Alfonso)[13]
  • 12e comtesse de Salvatierra, Grand d'Espagne (titre cédé à son fils Cayetano)
  • 22e comtesse de Siruela, Grand d'Espagne (titre cédé à son fils Jacobo)
  • 19e comtesse de Andrade
  • 14e comtesse d'Ayala
  • 16e comtesse de Casarrubios del Monte
  • 16e comtesse de Fuentes de Valdepero
  • 11e comtesse de Fuentidueña
  • 17e comtesse de Galve
  • 18e comtesse de Gelves
  • 16e comtesse de Guimerá (titre cédé à son fils Alfonso)[14]
  • 21e comtesse de Modica (royaume de Sicile)
  • 24e comtesse de Ribadeo (titre cédé à son fils Alfonso)[15]
  • 25e comtesse de San Esteban de Gormaz
  • 12e comtesse de Santa Cruz de la Sierra
  • 20e comtesse de Villalba
  • 12e vicomtesse de la Calzada
  • 29e dame de Moguer

Fortune personnelle[modifier | modifier le code]

Elle est à la tête d'un patrimoine évalué entre 600 millions et 3,5 milliards d'euros.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :