Caux (Montreux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caux (homonymie).
Caux
Localité suisse
La gare de Caux en hiver.
La gare de Caux en hiver.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Riviera-Pays-d’Enhaut
Commune Montreux
Démographie
Gentilé Cauchois
Géographie
Coordonnées 46° 25′ 58″ N 6° 56′ 12″ E / 46.432778, 6.93666746° 25′ 58″ Nord 6° 56′ 12″ Est / 46.432778, 6.936667  
Altitude Min. ~900 m – Max. ~1 300 m
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Caux

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Caux

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Caux
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Caux est un village faisant partie de la commune de Montreux dans le canton de Vaud en Suisse. Il se situe à flanc de montagne, au-dessus de la ville de Montreux et donc de la Riviera vaudoise.

Histoire[modifier | modifier le code]

Aux pieds des Rochers de Naye, le site ne fut occupé que par des éleveurs de gros bétail jusqu'au démarrage de l'hôtellerie sur la Riviera. Les promoteurs locaux comprennent alors le parti à tirer du panorama dont jouit le village. De simples auberges, puis le Grand-Hôtel de Caux (1893), et pour couronner le tout, le Caux-Palace, œuvre d'Eugène Jost inaugurée en 1902.

La Grande Guerre tuera le tourisme cauchois. Jamais plus la fréquentation ne sera aussi extraordinaire et elle déclina régulièrement.

Activités[modifier | modifier le code]

L'ancien Caux-Palace, après avoir vécu son âge d'or avant la première guerre, accueillit des internés et des réfugiés durant le second conflit mondial. Il fut ensuite entièrement réhabilité par des volontaires internationaux du Réarmement moral afin de servir de centre de rencontres pour la réconciliation et de reconstruction de l'Europe. Depuis les années 1990, une école hôtelière utilise le bâtiment pendant l'année scolaire tandis que se poursuivent les rencontres d'été d'Initiatives et Changement (nouvelle identité du Réarmement moral depuis 2001).

Patrimoine[modifier | modifier le code]

En 2008, Caux fut le site principal des journées du Patrimoine du Canton de Vaud, le Caux-Palace (volontiers appelé aujourd'hui Mountain House), ainsi que d'autres sites historiques du village furent ouverts au nombreux public. On peut visiter l'exposition sur le Caux-Palace, à Mountain House, à deux pas de la gare.

Spiritualité[modifier | modifier le code]

Deux lieux de culte ont été construits au début du XXe siècle. Caux dispose ainsi de deux chapelles:

  • La chapelle anglicane (1906), devenue aujourd'hui réformée, mérite une visite pour sa charpente révolutionnaire à l'époque, ses vitraux d'origine britanniques (les actes des anges dans la Bible) et surtout son chœur orné d'un retable unique, en buis, une crucifixion en trois dimensions, créée dans un atelier de Bruges.
  • L'église catholique (1907), immédiatement visible en arrivant, est un site à voir pour son emplacement et son atmosphère.

Caux possède également dans l'ancien Grand Hotel une École de la Rose-Croix d'Or à laquelle a été ajoutée une imposante chapelle moderne.

Sport[modifier | modifier le code]

Caux a accueilli le 1er championnat du monde de bobsleigh en 1930.

Caux dispose aussi d'une patinoire naturelle ouverte au public.

Depuis les Hauts de Caux, il est possible de faire du ski de fond sur la route conduisant aux Avants. La piste multi usages est accessible à tous que ce soit à pied, en raquettes à neige, ski de randonnée, ski de fond et skating et aussi pour les chiens de traineaux et leur attelage. Pour le ski de piste d'utiliser les remontées mécaniques du domaine skiable des Rochers de Naye. L'été, on peut randonner au départ de Caux pour les Rochers de Naye, Sonchaux, le col et la Dent de Jaman.

Deux courts de tennis sont aussi ouverts au public du printemps à l'automne.

Transport[modifier | modifier le code]

Caux est relié à Montreux par un train à crémaillère: le Chemin de fer Montreux-Glion-Rochers de Naye. Fruit d'exploits techniques extraordinaires, il fut construit en un temps record. Malgré cela, il faut noter que des rails plus que centenaires n'ont été changés que récemment sur le tronçon supérieur.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Sissi, Impératrice d'Autriche et Reine de Hongrie, fréquenta Caux peu avant sa mort.
  • François Nourissier, écrivain français membre de l'Académie Goncourt, séjourna régulièrement dans son chalet de Caux
  • Claude Nobs, fondateur du Montreux Jazz Festival; il a reçu dans son chalet Miles Davis, Freddie Mercury et de nombreuses autres vedettes[3].
  1. « Statistique annuelle de la population vaudoise au 31.12.2013 », sur Statistiques Vaud (consulté le 28 juillet 2014)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. http://www.fusions.ch/caux/

Sur les autres projets Wikimedia :