Caudron C.714

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Drapeau : France Caudron C 714 Su-27 silhouette.svg
Ferte-Alais Air Show 2004 16.jpg
La Ferté-Alais 2004

Constructeur Drapeau : France Société des avions Caudron
Rôle Avion de chasse
Premier vol 6 juillet 1938
Nombre construits 90
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Renault 12R-03
Nombre 1
Type 12 cylindres en V refroidissement par air.
Puissance unitaire 450 à 500 ch
Dimensions
Envergure 8,97 m
Longueur 8,63 m
Hauteur 2,87 m
Surface alaire 12.50 m2
Masses
À vide 1 400 kg
Avec armement 1 750 kg
Performances
Vitesse maximale à 5000 m : 465 km/h
Plafond 9 100 m
Vitesse ascensionnelle 414 m/min
Rayon d'action 900 km
Armement
Interne 4 mitrailleuses MAC 34 de 7, 5 mm en voilure

Le Caudron C.714 est un avion de chasse français de la fin des années 1930. Il est l' expression Française la plus aboutie de la recherche d' un chasseur léger de coût réduit compatible avec une production de guerre.

Conception[modifier | modifier le code]

Cet avion était inspiré d'avions de compétition réalisés par Marcel Riffard. C'était un monomoteur de chasse, construit en bois.

Ses principales qualités étaient son faible poids, sa facilité de construction, et sa rapidité ( 490 km/h ) malgré un moteur Renault de seulement 450 chevaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le prototype du C.714 fit son vol inaugural le 6 juillet 1938.

Il ne fut construit qu'à une quarantaine d'exemplaires avant la Seconde Guerre mondiale, car il était considéré comme inapte au combat. L'extrême fragilité de la cellule ne lui permettait pas de résister aux obus explosifs, sa vitesse ascensionnelle était très insuffisante. Les pilotes polonais en firent des commentaires peu élogieux : "Très délicat à piloter, décollages et atterrissages trop longs, vitesse ascensionnelle insuffisante, manque de souplesse aux ailerons, fonctionnement aléatoire du train, échauffement anormal du moteur, entretien délicat, fragilité chronique des vilebrequins, démarreurs vite hors d'usage. Tels sont les commentaires rapportés par les pilotes : seuls auront été appréciés un armement bien concentré et une maniabilité en virage étonnante"[1].

D'autres appareils furent construits par les Allemands, dans le but de les utiliser comme avion d'entraînement.

En tout, environ 90 C.714 furent produits.

Engagements[modifier | modifier le code]

Ils firent quelques actions de guerre aux mains d'un groupe de chasse polonais ,le Groupe GC I/145 Varsovie, constitué de pilotes Polonais volontaires et réfigiés en France après la défaite de leur pays. Ce groupe comptabilisa une douzaine de victoires homologuées sur cet avion. Le commandement polonais avait passé outre à l'interdiction de l' Etat Major de l' Armée de l' Air Française de combattre sur cet appareil. Le cran, l'héroïsme et l'habileté individuelle des pilotes ont permis ces victoires.

Le Français Lionel de Marmier compta, quant à lui, trois victoires sur cet appareil.

Reconstitution[modifier | modifier le code]

Jean Noan, un ingénieur de la société Bertin SRC, a créé à titre privé une reconstitution du Caudron 760 Cyclone à partir de photos, de témoignages et de quelques restes de plans. Le C760 est une version sur-motorisée du C 714.

« Je suis parti de deux photos, puisque cet avion qui est le dernier de la lignée de ces machines est sorti en avril 1940. Lorsque je me suis trouvé face à ce projet, je ne me rendais pas compte probablement de l’étendue des travaux que cela pouvait représenter. »

La construction du chasseur a nécessité 12 ans et 25 000 heures de travail. Il a fallu trouver un moteur, un moteur Renault de 600 chevaux que Jean Noan a récupéré auprès de l’armée française.

L'immatriculation de l'avion qui est basé à Chavenay est F-AZJY. De nombreuses photos, notamment lors d'exhibitions à La Ferté-Alais, sont disponibles sur l'Internet.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Pierre-François Rivière in Icare, revue de l'aviation française éditée par le SNPL, no 183, 1939-40 / La Bataille de France, vol. XVI : les Polonais
Bibliographie
  • Les Avions Caudron Renault par Edouard Mihaly et Harry Robinson, Docavia, Éditions Larivière 2001, ISBN 2-907-051288, page 237.

Articles connexes[modifier | modifier le code]