Catwoman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Catwoman (DC Comics))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Catwoman (homonymie).
Catwoman
Personnage de fiction apparaissant dans
Batman.

Julie Newmar interprétant Catwoman
Julie Newmar interprétant Catwoman

Alias The Cat
La Femme-Chat
Naissance Dans le quartier d’East End, à Gotham City
Activité(s) Voleuse, cambrioleuse, mais aussi bienfaitrice par moment.
Famille Helena (fille), Maggie (sœur), Karl (frère), Carmine Falcone (père "rumeur")
Affiliation Holly Robinson
Alliés de Batman,
Secret Society of Super Villains
Injustice League
Outsiders
Birds of Prey

Créé par Bill Finger
Bob Kane
Première apparition Batman #1 (printemps 1940)
Éditeur(s) DC Comics

Catwoman est un personnage de fiction de l'Univers DC. Créée par Bill Finger et Bob Kane, elle apparaît pour la première fois dans le comic book Batman #1 en 1940. Plusieurs héroïnes ont endossé le costume de Catwoman (en français, la femme-chat), notamment Selina Kyle et Holly Robinson. Elle fut interprétée par Julie Newmar dans la série en 1966, Michelle Pfeiffer dans le film en 1992 et Anne Hathaway dans le film The Dark Knight Rises de Christopher Nolan en 2012.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Dans les comics, plusieurs personnages ont revêtu le costume de Catwoman.

Selina Kyle[modifier | modifier le code]

Selina Kyle est la Catwoman originale.

À 13 ans, Sélina s'échappe du centre de détention juvénile de Sprang Hall et se rend à Gotham City. Là, la fugitive vit d'expédients. À l'âge de 17 ans, elle jouit d'un confort relatif dans l'East End rongé par la criminalité. C'est à ce moment qu'elle rencontre une jeune prostituée, Holly Robinson. Sélina se met à défendre Holly et les autres racoleuses d'East End[1]. Lorsque Sélina devient Catwoman, Holly part se réfugier chez Maggie, la sœur de Sélina. Holly retrouve sa vieille amie Sélina lors d'une affaire de tueur en série qui s'en prend aux prostituées. Grâce à Sélina, Holly sort de la rue, et elle l'aide ensuite dans sa carrière de justicière masquée : la vie de Catwoman est dès cet instant dédiée au combat contre le crime.

Holly Robinson[modifier | modifier le code]

À 13 ans, elle fuit de chez elle. Holly rencontre Selina lorsque celle-ci s'interpose alors qu'un policier tente de la violer. Selina et Holly sont des prostituées dans le Red Light de Gotham City.

Holly reprend le flambeau suite à la maternité de Sélina[2]. Cette dernière accouche d'une petite fille du nom d'Helena. Elle cède son costume à Holly Robinson pour protéger East End. Holly est entraînée par Selina Kyle et Wildcat pour devenir une meilleure combattante.

Description[modifier | modifier le code]

Ses costumes ont été très différents selon les époques. À l'origine, elle ne portait qu'un masque de chat avec une robe. Puis un bonnet à oreillettes suivit. Un costume vert et violet composé d'une cape et de lunettes apparurent dans les années 1960. On l'accessoirisa d'un fouet (ou d'une cravache) à la même époque. Dans les années 1980 et au début des années 1990, elle porta des collants une-pièce de couleur pourpre et ses cheveux devinrent frisés et longs. La prestation de Michelle Pfeiffer dans le film Batman, le défi en 1992 vint changer la donne - Catwoman se rapprocha sensiblement de l'apparat fétichiste en vinyle reluisant noir, griffes pointues et masque décousu. Depuis, le noir sert généralement dans l'accoutrement de Selina Kyle, mais on y ajouta des lunettes stylisées se rapprochant de celles utilisées pour la pratique du ski. Le costume de Anne Hathaway dans le film The Dark Knight Rises se rapprochera d'ailleurs du costume de Julie Newmar avec des lunettes de vision nocturne rétractable donnant l'allure d'oreilles de chat à sa silhouette. En 2004, Catwoman est interprété par Halle Berry, avec un costume assez stylisé.

Création du personnage[modifier | modifier le code]

Elle a été introduite dans la bande dessinée comme une cambrioleuse surnommée The Cat dans le premier numéro du comic book Batman en 1940[3]. À la fin de l'épisode, Batman la laissa s'échapper. En 1941, ce personnage revint sous le nom de Catwoman. Contrairement aux autres malfrats de Gotham, celle-ci n'est pas l'incarnation du mal ; elle se situe dans une zone grise caractérisée de délits et de bienfaits (elle ne se veut en aucun cas devenir une meurtrière).

Catwoman, de son vrai nom Selina Kyle est l'une des ennemies de Batman les plus populaires. Depuis sa création en 1940 par Bill Finger et Bob Kane, dans le comic Batman #1, une multitude de versions du personnage ont traversé la culture populaire. Originellement, elle n'était qu'une cambrioleuse digne des autres adversaires de Batman. Alors que les scénarios se peaufinèrent et qu'on la rendit plus attrayante, une idylle se dessina entre elle et le chevalier de Gotham City. Selon la version en vogue (films, dessins animés ou B.D.) et selon les époques, l'origine de Selina Kyle est très différente. Richissime écologiste fanatique des félins, secrétaire tuée par son patron puis ramenée à la vie par les chats de ruelles, prostituée assassinée par son proxénète, etc. Elle est très souvent l'incarnation d'une femme abusée, violentée qui doit mourir pour changer d'identité, prendre le contrôle de sa vie et se venger.

Depuis les années 1990, DC Comics, l'éditeur des comics de Batman décida qu'il était temps de donner à Catwoman sa propre série. Cette série, en 2005, est toujours en cours, et met en scène une Catwoman au look plus moderne, librement inspiré de celui qu'elle a dans Batman Returns, mais plus adapté à la vie de monte-en-l'air de Selina Kyle. C'est d'ailleurs ce design qui a servi de base à la Catwoman du dessin animé The Batman.

Dans la culture populaire occidentale, Catwoman est devenue un symbole de la femme fatale, associant élégance, indépendance, beauté et ambivalence. Avec l'association Harley Quinn/Poison Ivy, elle incarne l'aspect féministe de l'univers Batman et même au-delà.

Du point de vue esthétique, le personnage créé est au départ le croisement entre la cousine de Kane, Ruth Steel, et l'actrice Jean Harlow, femme fatale des années 1930. Les femmes étant d'après Kane des créatures félines, le symbole du chat fut choisi[4].

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Comics[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries animées[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Le jeu-vidéo met en scène une Catwoman brune aux yeux verts, aux lèvres rouges sombres et à la tenue noire, au grand décolleté, moulante et visiblement faite d'un alliage composite résistant et souple à la fois, accompagnée de lunettes de visions infrarouges qui permettent au joueur de repérer les ennemis cachés ou lointains. Elle est armée d'un fouet et de plusieurs accessoires étourdissants destinés à mettre les ennemis en difficultés. Elle est cynique, pragmatique mais aussi altruiste notamment lorsqu'il s'agit d'aider Batman. On remarquera également un sang-froid à toute épreuve, notamment lorsqu'elle est captive de Poison Ivy, n'hésitant pas à taquiner la femme-plante qu'elle considère comme sa "copine" et son "amie". Cependant, elle n'est ici pas considérée comme une héroïne (sans pour autant être un villain).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catwoman, l'encyclopédie de la féline fatale, par Scott Beatty
  2. Après les événements d'Infinite Crisis
  3. (en) Randy Duncan et Matthew J. Smith, Icons of the American Comic Book : From Captain America to Wonder Woman, ABC-CLIO,‎ 2013, 920 p. (ISBN 9780313399237), p. 69
  4. Olivier Pallaruelo, « Catwoman », Super-vilains : les secrets de leurs origines, Allociné,‎ 1er mai 2014
  5. (en) Andy Khouri, « Anne Hathaway is Selina Kyle, Tom Hardy is Bane in 'The Dark Knight Rises' », comicsalliance.com,‎ 19 janvier 2011 (consulté le 20 janvier 2011)
  6. (fr) « Lego Batman : Le Jeu Vidéo », lu.playstation.com (consulté le 19 décembre 2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :