Catopsis berteroniana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Catopsis berteroniana est une espèce de plante vivace épiphyte, la seule plante carnivore du genre Catopsis. Son mécanisme de capture ressemble à celui de Brocchinia reducta.

Les fleurs sont blanches, d'environ 2cm de diamètre.

Le piège[modifier | modifier le code]

Comme chez toutes les Bromeliaceae, les eaux d'arrosages s'accumulent au cœur de la rosette de feuille. La particularité de Catopsis berteroniana est que les insectes qui s'y noient sont digérés par des bactéries, puis assimilés par la plante.

Les feuilles sont recouvertes d'une poudre blanchâtre, jouant probablement un rôle dans l'attraction des insectes.

Culture[modifier | modifier le code]

La culture de Catopsis berteroniana est aisée en intérieur. Elle se plaira avec une température de 18 °C à 30 °C, sans descendre sous les 15 °C.

Une forte luminosité est préférable, mais un soleil direct en plein été peut être préjudiciable.

Les racines de la plante ne lui servent qu'à s'accrocher à son substrat : l'apport d'engrais se fait donc par les feuilles (les engrais foliaires ou engrais pour orchidée étant adaptés).

L'humidité doit être importante, et le cœur de la rosette doit être en permanence rempli d'eau. Il est conseillé de n'utiliser que de l'eau déminéralisée (ou de l'eau de pluie). La plante peut également être hydratée en la bassinant. Il est préférable que le substrat soit maintenu humide.

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Tillandsia berteroniana Schult. & Schult.f. (Tillandsia berteroana Schult. & Schult.f.)
  • Renealmia pendula C.F.Gaertn., (1805).

Nomenclature[modifier | modifier le code]

La description de l'espèce a été publiée sous le nom de Tillandsia berteroana qui n'est pas conforme aux règles de nomenclature. En effet, l'épithète rappelle la ressemblance, relative, de l'espèce avec celles du Berteroa et n'est pas un hommage direct à Carlo Luigi Giuseppe Bertero. Le nom a donc été rectifié en Tillandsia berteroniana puis en Catopsis berteroniana mais on rencontre cependant l'ancienne orthographe ci et là.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :