Catherine Kerbrat-Orecchioni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Catherine Kerbrat-Orecchioni est une linguiste française.

Elle est enseignante-chercheuse à l'Université Lyon II, où elle fait partie du laboratoire ICAR (Interactions, Corpus, Apprentissage, Représentations).

Elle a, entre autres, réfléchi de façon théorique à la question du dialogue, mettant au point la notion de « trope communicationnel », qui définit la manière dont un énoncé adressé à quelqu'un peut contenir en fait un message indirectement adressé à une autre personne témoin de la discussion.

Publications[modifier | modifier le code]

  • De la sémantique lexicale à la sémantique de l'énonciation, Thèse de doctorat d'Etat, Lille, 1977
  • La connotation, Presses universitaires de Lyon, 1977
  • L'énonciation : De la subjectivité dans le langage, 1980 (4e édition: Armand Colin, 2009)
  • L'implicite, Armand Colin, 1986
  • Les Interactions verbales, Armand Colin, trois tomes (1986, 1990, 1992)
  • La conversation, Seuil, 1996
  • Les actes de langage dans le discours : Théories et fonctionnement, Nathan, 2001
  • Le discours en interaction, Armand Colin, 2005
  • Les interactions en site commercial : Invariants et variations, avec Véronique Traverso, 2009

Lien externe[modifier | modifier le code]