Catherine Callbeck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Catherine Callbeck
Fonctions
28e Premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard
25 janvier 19939 octobre 1996
Lieutenant-gouverneur Marion Reid
Gilbert Clements
Prédécesseur Joe Ghiz
Successeur Keith Milligan
Biographie
Date de naissance 25 juillet 1939 (74 ans)
Lieu de naissance Central Bedeque, Île-du-Prince-Édouard (Canada)
Nationalité canadienne
Parti politique Libéral

Catherine Callbeck
Liste des Premiers ministres de l'Île-du-Prince-Édouard

L'honorable Catherine S. Callbeck, née le 25 juillet 1939 à Central Bedeque, est une personnalité politique canadienne, Première ministre de l'Île-du-Prince-Édouard de 1993 à 1996.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre du Parti libéral, Catherine Callbeck est élue à l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard en 1974, puis nommée ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Personnes handicapées. Elle choisit de ne pas se représenter en 1978, afin de travailler à l'entreprise familiale.

Elle revient en politique en 1988 lorsqu'elle est élue à la Chambre des communes du Canada sous la bannière du Parti libéral. En janvier 1993, elle retourne à la politique provinciale en prenant la tête du Parti libéral de l'Île-du-Prince-Édouard et du gouvernement provincial. Lors de l'élection provinciale en mars de la même année, elle conduit les libéraux à la victoire, devenant la première femme chef d'un parti politique au Canada à mener son parti au succès lors d'une élection générale. Elle est aussi la troisième femme Première ministre provinciale ou territoriale dans l'histoire canadienne, précédée par Rita Johnston, devenue Première ministre de Colombie-Britannique en 1991, en remportant la direction du parti au pouvoir mais qui a perdu l'élection provinciale subséquente, et Nellie Cournoyea, qui a dirigé le cabinet des Territoires du Nord-Ouest sous le système du gouvernement de consensus entre 1991 et 1995.

Callbeck occupe sa fonction alors que les deux autres postes les plus importants dans la province sont détenus par des femmes : Marion Reid étant lieutenant-gouverneur et Patricia Mella, chef de l'opposition officielle.

Son gouvernement est très impopulaire, toutefois, principalement à cause des coupures de 7,5 % dans les salaires des employés du secteur public, entachant la réputation de son parti pour des années à venir. En 1996, elle démissionne après seulement trois ans et demi à la tête du gouvernement provincial. En septembre 1997, elle est nommée au Sénat du Canada, où elle peut siéger jusqu'au 25 juillet 2014, quand elle aura atteint l'âge de retraite obligatoire de cette assemblée, fixé à 75 ans.

Liens externes[modifier | modifier le code]