Cathédrale du Sacré-Cœur d'Alger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale du Sacré-Cœur.
Cathédrale du Sacré-Cœur
Image illustrative de l'article Cathédrale du Sacré-Cœur d'Alger
Cathédrale du Sacré-Cœur, Alger
Présentation
Culte Catholicisme
Type Cathédrale
Rattachement Archidiocèse d'Alger
Début de la construction 1944
Architecte Paul Herbé et Jean Le Couteur
Géographie
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Commune Alger
Coordonnées 36° 45′ 51″ N 3° 02′ 52″ E / 36.76406, 3.047729 ()36° 45′ 51″ Nord 3° 02′ 52″ Est / 36.76406, 3.047729 ()  [1]

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Cathédrale du Sacré-Cœur

La cathédrale du Sacré-Cœur d'Alger, construite à partir de 1956, est devenue la nouvelle cathédrale d’Alger après que la cathédrale Saint-Philippe d'Alger eut été transformée en mosquée après l'indépendance puisque qu'une mosquée s'était effondrée sur une petite partie de la parcelle sur laquelle la cathédrale avait été édifiée. Elle est l’église cathédrale de l’archidiocèse d'Alger.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’église, construite après un vœu de Mgr Leynaud en 1944[2], fut élevée au rang de cathédrale en décembre 1962 et consacrée en 1966[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

alternative textuelle
Cathédrale du Sacré-Cœur, Alger

Les concepteurs de l’édifice, Paul Herbé et Jean Le Couteur, en collaboration avec l'ingénieur René Sarger, se sont inspirés[réf. souhaitée] de l’Évangile selon Jean : « Dieu a planté sa tente parmi nous ». L’effet en est rendu par une coupole élancée s’élevant à 35 mètres au-dessus du sol de la nef et reposant sur huit piliers élevés au-dessus de quatre colonnes au galbe étonnant évoquant d’énormes champignons sous tendus par des pieux. À l’intérieur, l’effet est saisissant car le béton est le matériau dominant mais le jeu des lignes contraires parvient à rompre la monotonie et la coupole semble véritablement suspendue. La nef mesure 52 mètres de long sur 35 mètres de large.

À l’entrée de la nef on peut voir de petites orgues offertes par la paroisse de Boufarik en face desquelles on remarquera une mosaïque datant de 324, provenant de la première basilique de Castellum Tingitanum (Chlef) et symbolisant l’église sous forme d’un labyrinthe où l’on y lit « Sacta eglisia ». L’autel est un monolithe en marbre de Carrare abritant les reliques des saints africains Victor et Fulgence.

Les vitraux longent l’édifice en donnant l’impression de le scinder en deux parties et représentent de gauche à droite : la main de Dieu au buisson ardent ; l’agneau de Dieu au cœur rouge ; le poisson ; la colombe du Saint-Esprit ; le Sacré-Cœur de Jésus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Google Earth
  2. Alger-roi Jean Gandini Alger de ma jeunesse,tome 1
  3. Bab el Oued Story Basilique du Sacré-Cœur d'Alger

Liens externes[modifier | modifier le code]