Cathédrale de Turku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale de Turku
Image illustrative de l'article Cathédrale de Turku
La cathédrale de Turku
Présentation
Nom local Turun tuomiokirkko
Culte Église évangélique-luthérienne de Finlande
Type Cathédrale
Rattachement Archidiocèse de Turku
Début de la construction XIIIe siècle
Style dominant Néogothique
Géographie
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Finlande propre
Commune Turku
Coordonnées 60° 27′ 08″ N 22° 16′ 42″ E / 60.452222, 22.27833360° 27′ 08″ Nord 22° 16′ 42″ Est / 60.452222, 22.278333  

Géolocalisation sur la carte : Finlande

(Voir situation sur carte : Finlande)
Cathédrale de Turku

La cathédrale de Turku est une cathédrale luthérienne évangélique située à Turku, l'ancienne capitale (Åbo) de la Finlande suédoise[1]. Elle est aujourd'hui le siège de l'archidiocèse de Turku. Construite pendant une période très longue elle présente des styles très divers comme le style roman, le style gothique et le style néogothique.

La cathédrale est située dans le centre de la ville, près de la rivière Aura. C'est la plus grande des églises luthériennes évangéliques de Finlande, et elle est classée parmi les bâtiments historiques les plus remarquables de Finlande[2], elle est la seule basilique médiévale de Finlande[h 1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Plan en vue de dessus de la cathédrale de Turku.
Plan en coupe de la cathédrale de Turku.

Au cours du XIIIe siècle la ville de Turku devient le centre commercial le plus important de Finlande.
Le siège du diocèse de Finlande est alors transféré à Koroinen, à proximité de la rivière Auraprès de la rivière Aura.
À la fin du XIIIe siècle, une nouvelle église en pierre est construite à l'endroit de l'ancienne église en bois et elle est consacrée cathédrale de la bienheureuse vierge Marie et saint Henri premier évêque de Finlande[h 2].
À cette époque, le bâtiment est plus petit que maintenant.
Sa limite occidentale se trouve à l’emplacement de la chaire actuelle et la voûte est beaucoup moins élevée que de nos jours.
L'édifice sera agrandi tout au long du Moyen Âge.
Au XIVe siècle un nouveau chœur est construit et c'est de cette époque que viennent les piliers de style gothiques octogonaux du chancel actuel.
Au cours du Moyen Âge le grand autel est situé à l'opposé des piliers les plus orientaux de la nef.
Au milieu du XVIIe siècle, on le transférera vers l'abside, à l'endroit de ce qui avait été la chapelle de tous les saints.
Au XVe siècle, des chapelles latérales, dédiés à différents saints, sont ajoutées sur les côtés nord et sud de la nef.
Dans la deuxième partie du 15ème, la voûte est rehaussée et a une hauteur de 24 mètres.
Au début de l'époque moderne la cathédrale a acquis sa forme actuelle.
La seule modification importante de la cathédrale sera la tour du clocher qui avait été reconstruite plusieurs fois suite à des incendies, le plus grand dommage étant causé par le Grand incendie de Turku de 1827 qui détruit l'intérieur de la tour et de la nef.
La flèche de la tour actuelle, reconstruite après ce grand incendie, culmine à 101 mètres d'altitude et est devenu le symbole de la ville.

L'intérieur actuel date de la restauration de 1830 réalisé à la suite du grand incendie. Le retable de l'autel principal représentant la Transfiguration du Christ, est peint en 1836 par Fredrik Westin[h 3]. les autres retables situés derrière le grand autel et la chaire sont conçus en 1830 par Carl Ludvig Engel. Les murs et la voûte sont décorés de fresques de style romantique par Robert Wilhelm Ekman. Ces fresques relatent la vie de Jésus et deux événements importants de l'Église finlandaise : le baptême des premiers chrétiens par l'évêque Henri à la source de Kupittaa, et la présentation, par Mikael Agricola, de la première traduction en finnois du nouveau testament au roi Gustave Ier Vasa.

La cathédrale dispose de trois orgues. L'orgue principale a été fabriquée par Veikko Virtanen Oy, d'Espoo, en 1980.

Chapelles latérales[modifier | modifier le code]

Chaque chapelle a un autel dédié à un saint, parmi ceux-ci : Marie, saint Henri, saint Éric, saint Christophe, sainte Marie-madeleine, Catherine d'Alexandrie, Catherine de Sienne, sainte Brigitte, sainte Ursule, Marguerite d'Antioche, sainte Barbe, sainte Hélène, sainte Anne, sainte Gertrude et sainte Véronique.

Gisants[modifier | modifier le code]

Les chapelles de la cathédrale hébergent le sarcophage de plusieurs personnalités parmi lesquelles[3],[4]:

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) « Kohde id:200528 Turun Tuomiokirkko », Museovirasto (consulté le 8 octobre 2013)
  2. (fi) Gardberg, C. J. & Heininen, Simo & Welin, P. O., Kansallispyhäkkö: Turun tuomiokirkko 1300–2000, Helsinki, Tammi,‎ 2000 (ISBN 951-31-1398-1)
  3. (fi) August Ramsay, « Tuomiokirkko », SUOMEN MATKAILIJAYHDISTYS (consulté le 8 octobre 2013)
  4. (fi) « cathédrale deTurku », paroisse de Turku (consulté le 8 octobre 2013)
  1. Hiekkanen p. 193
  2. Hiekkanen p. 188–201
  3. Hiekkanen p. 200