Cathédrale de Spolète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale de Spolète
Image illustrative de l'article Cathédrale de Spolète
Présentation
Nom local Cattedrale di Santa Maria Assunta
Culte Catholicisme
Type Cathédrale
Début de la construction XIe siècle
Fin des travaux XVIIIe siècle
Style dominant Art roman
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Umbria.svg Ombrie
Commune Spolète
Coordonnées 42° 44′ 07″ N 12° 44′ 26″ E / 42.735287, 12.74045 ()42° 44′ 07″ Nord 12° 44′ 26″ Est / 42.735287, 12.74045 ()  

La cathédrale Sainte-Marie-de-l'Assomption (Cattedrale di Santa Maria Assunta ou Duomo di Spoleto en italien) est la cathédrale de Spolète, ville italienne située en Ombrie.

Historique[modifier | modifier le code]

L'historique de la cathédrale, édifiée sur le site d'une église plus ancienne, est assez complexe et la date de sa première édification n'est pas bien définie.

Il semblerait que la première phase de la construction de la cathédrale ait commencé autour de l'an 1067.

Elle fut édifiée aux XIe et XIIe siècles en style roman : la façade romane et le campanile furent achevés en 1207.

La cathédrale subit ensuite d'importantes modifications. Le porche roman d'origine fut remplacé au XVe siècle par un porche de style Renaissance, l'intérieur fut entièrement modifié au XVIIe siècle par la pape Urbain VIII, ancien évêque de Spolète, et son neveu Francesco Barberini qui fut à son tour évêque de Spolète. D'ultimes modifications furent enfin apportées au XVIIIe siècle.

Architecture[modifier | modifier le code]

La partie la plus marquante de l'édifice est incontestablement la façade, une des plus belles de l'art roman ombrien.

Cette façade tripartite est ornée de huit rosaces et d'une grande mosaïque.

Le premier étage de la façade romane, juste au-dessus du porche Renaissance, est surmonté d'arcatures en plein cintre et est orné d'une grande rosace centrale entourée de quatre rosaces plus petites. Les deux rosaces latérales sont aveugles. La rosace centrale surmonte une galerie aveugle ornée de colonnes et de deux atlantes.

Le deuxième étage est orné de trois arcs brisés : celui du centre est orné d'une grande mosaïque représentant le Christ bénissant entre la Vierge et saint Jean et est surmonté de trois grandes rosaces aveugles.

Précédant cette façade romane, on trouve un élégant porche de style Renaissance comprenant cinq arcs supportant une terrasse et encadrés de deux chaires.

Fresques[modifier | modifier le code]

À l'intérieur, le chœur est orné de fresques représentant les épisodes de la Vie de la Vierge réalisées par Fra Filippo Lippi entre 1467 et 1469. Menacées par le projet du pape Urbain VIII d'allonger le chœur, elles furent sauvées par la volonté des citadins qui ne voulaient pas perdre ces fresques.

La chapelle de l'évêque Eroli est ornée de fresques réalisées par Pinturicchio en 1497.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]