Cathédrale de Porto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale de Porto
Cathédrale de Porto (place de la cathédrale)
Cathédrale de Porto (place de la cathédrale)
Présentation
Nom local Sé do Porto
Culte catholique
Type Cathédrale
Rattachement Diocèse de Porto
Début de la construction 1110
Autres campagnes de travaux XVIIe siècle
Style dominant roman et baroque
Protection Monument national (1910).
Géographie
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Commune Porto
Coordonnées 41° 08′ 00″ N 8° 40′ 00″ O / 41.133334, -8.666667 ()41° 08′ 00″ Nord 8° 40′ 00″ Ouest / 41.133334, -8.666667 ()  

Géolocalisation sur la carte : Portugal (administrative)

(Voir situation sur carte : Portugal (administrative))
Cathédrale de Porto

La Cathédrale de Porto est une église forteresse du XIIe siècle sise dans le centre historique de la vieille ville de Porto. De style roman elle est remaniée aux XVIIe et XVIIIe siècles, mais n’en est pas moins un des monuments les plus anciens de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction de la cathédrale commence vers 1110. Porto est cependant siège épiscopal depuis au moins le VIe siècle. Ce premier édifice, de style roman, a été plusieurs fois modifié. Il n’en garde pas moins un caractère roman.

Loggia baroque sur le flanc gauche

Vers 1333 la chapelle funéraire de Jean Gordo fut ajoutée. Le sarcophage surmonté de son gisant est décoré des bustes des apôtres à droite et gauche du Christ (Cène). Jean Gordo est un chevalier hospitalier qui fut au service du roi Denis I. Le cloitre attenant à la cathédrale date de la même époque gothique (XIVe siècle). Il était sans doute achevé lorsque fut célébré dans la cathédrale le mariage de Jean I avec la princesse Philippa de Lancastre (1387).

L’aspect extérieur de la cathédrale est modifié durant l’époque baroque. En 1732, l’artiste et architecte italien Niccoló Nasoni ajoute une large loggia baroque sur le flanc gauche de la cathédrale. En 1772, un nouveau portail baroque remplace l’ancien, et les coupoles des tours sont modifiées.

Description[modifier | modifier le code]

Le cloître décoré d'azulejos

La façade principale toute en hauteur est flanquée de deux tours carrées casquées chacune d’une légère coupole. Le portail, de style baroque, est surmonté d’une rosace romane du XIIIe siècle. Les créneaux qui bordent l’extrémité supérieure de la façade ajoutent à l’aspect de forteresse. L’ensemble est plutôt hétérogène.

La nef est étroite et voutée en berceau. Les deux bas-côtés ont une voute plus basse. Elle est soutenue par des arcs-boutants qui sont parmi les premiers édifiés au Portugal.

L’intérieur a également pris une allure baroque. La chapelle donnant dans le transept gauche contient un autel dont le retable est d’argent ciselé datant du XVIIe siècle. Toujours au XVIIe siècle l’abside et son déambulatoire de style roman furent remplacés par un autre au gout du jour qui fut orné de peintures.

Le transept sud donne accès au cloître gothique (fin du XIVe siècle) décoré d’azulejos de Valentin de Almeida (début du XVIIIe siècle) : ils racontent la vie de la Vierge Marie.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le maître-autel
  • Le maître-autel créé par Santos Pacheco et exécuté par Miguel Francisco da Silva entre 1727 et 1729, est une œuvre d’art représentative du baroque portugais.
  • Dans la nef, trois grands bénitiers de marbre rouge, chacun soutenu par une statuette, sont du XVIIe siècle.
  • Le baptistère est orné d’un bas relief on bronze de Antonio Texeira Lopes, décrivant le baptême du Christ par Jean-Baptiste.

Voir aussi[modifier | modifier le code]