Cathédrale de Nidaros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale de Nidaros
Image illustrative de l'article Cathédrale de Nidaros
Façade ouest de la cathédrale
Présentation
Nom local Nidarosdomen
Culte Luthéranisme
Type Cathédrale
Rattachement Diocèse luthérien de Nidaros
Début de la construction 1070
Fin des travaux 1300
Style dominant Architectures romane et gothique
Géographie
Pays Drapeau de la Norvège Norvège
Région Comté de Sør-Trøndelag
Commune Trondheim
Coordonnées 63° 25′ 37″ N 10° 23′ 46″ E / 63.42694, 10.3961163° 25′ 37″ Nord 10° 23′ 46″ Est / 63.42694, 10.39611  

Géolocalisation sur la carte : Norvège

(Voir situation sur carte : Norvège)
Cathédrale de Nidaros

La cathédrale de Nidaros est la cathédrale de la ville de Trondheim en Norvège.

Construite à l'emplacement de la tombe du roi de Norvège saint Olaf, tué à la bataille de Stiklestad le 29 juillet 1030, elle est située au bord de la rivière Nidelva et regorge sur sa façade extérieure de multiples exemples de sculptures à la fois romane et gothique, ce qui en fait probablement l'un des plus beaux édifices médiévaux de Scandinavie.

Siège d'un diocèse catholique, puis de l'archidiocèse de Nidaros, de 1030 jusqu'en 1537, il s'agit aujourd'hui de la cathédrale médiévale la plus septentrionale, ainsi que la seconde plus importante, en taille, de Scandinavie. Aux côtés de la cathédrale, on trouve le palais de l'archevêque.

Elle est aujourd'hui de nouveau le siège d'un diocèse de l'Église de Norvège qui est de confession luthérienne.

Historique[modifier | modifier le code]

La cathédrale en 1857, avant le début des travaux de reconstruction de 1869.

Commencé en 1070, elle sera terminée aux alentours de l'an 1300, mais sera endommagée par le feu dès 1327, puis de nouveau en 1531. Le nef ouest et le transept seront détruits, mais pas reconstruits avant les années 1900.
En 1709, encore une fois de plus, la cathédrale sera ravagée par les flammes, puis frappée par la foudre en 1719, et de nouveau touchée par un incendie.
La reconstruction du monument débutera en 1869 sous l'égide de l'architecte allemand Heinrich Ernst Schirmer, puis des norvégiens Christian Christie et Henrik Bull. La restauration prendra officiellement fin en 2001.

Importance au Moyen Âge[modifier | modifier le code]

L'intérieur de la cathédrale : la nef

Durant le Moyen Âge, et depuis l'indépendance en 1814, la cathédrale accueille le sacre des rois de Norvège. Au Moyen Âge, elle fera de Trondheim l'un des lieux de pèlerinage chrétien les plus populaires avec Jérusalem, Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle, le plus important de Scandinavie[1], lieu de convergence des routes en provenance d'Oslo et des régions suédoise du Jämtland et du Värmland.

Elle est devenue cathédrale luthérienne au moment de la Réforme protestante.

De nos jours[modifier | modifier le code]

La cathédrale, vue depuis la rive sud de la Nidelva.

Le roi Haakon VII fut le dernier roi à être couronné dans la cathédrale. Depuis, Olav V en 1957, le couronnement est remplacé par une consécration. En 1991, le roi actuel, Harald V, et la reine Sonja furent consacrés dans la cathédrale[2]. Le 24 mai 2002, leur fille, la princesse Märtha Louise y épousa l'écrivain Ari Behn[3].

De nos jours, la route de pèlerinage menant au tombeau de saint Olaf, est restaurée. Elle porte le nom de Sankt Olavs vei (le « chemin de saint Olaf » en français). La route principale, qui mesure environ 640 km, démarre à Oslo et part vers le nord, passe par le lac Mjøsa, traverse la vallée de Gudbrandsdalen, franchit la chaîne de montagne du Dovrefjell et prend par la vallée d'Oppdal pour finir à la cathédrale, à Trondheim.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pilgrim ways in Norway, background », Trondheim kommune (consulté le 4 août 2007)
  2. (en) « The consecration of King Harald and Queen Sonja », The Norwegian Royal Family (consulté le 3 août 2007)
  3. (en) « The wedding of Princess Märtha Louise », The Norwegian Royal Family (consulté le 3 août 2007)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :