Cathédrale d'Ulm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale d'Ulm
Image illustrative de l'article Cathédrale d'Ulm
La cathédrale d'Ulm
Présentation
Nom local Ulmer Münster
Culte luthérien
Rattachement Église régionale évangélique au Wurtemberg
Début de la construction 1377
Fin des travaux 1890
Style dominant Architecture gothique
Site web www.ulmer-muenster.de
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Bade-Wurtemberg
Commune Ulm
Coordonnées 48° 23′ 55″ N 9° 59′ 33″ E / 48.398506, 9.992583 ()48° 23′ 55″ Nord 9° 59′ 33″ Est / 48.398506, 9.992583 ()  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Cathédrale d'Ulm

La cathédrale d'Ulm (Ulmer Münster) est l’église principale de la ville d’Ulm en Allemagne. Elle est d’architecture gothique et fut construite par la ville impériale libre d’Ulm au XIVe siècle. Ce n’est pas une cathédrale dans la notion ecclésiastique, la ville d’Ulm n’ayant jamais été siège d’un évêché, seulement comme une reconnaissance dans la langue française[1] de sa largeur et hauteur de sa tour et flèche principales.

D'abord église catholique, elle est aujourd'hui la plus haute église protestante du monde.

Le mouvement suisse de la Réforme protestante arrive à Ulm en 1530, par la voix d'un prédicateur virulent : Konrad Sam, qui prône la destruction des images dans l'église. Suivi par 87 % de la population, consultée lors d'un référendum, il fait de la cathédrale un édifice protestant. Le conseil de la ville recommande alors aux donateurs privés de ramener leurs autels chez eux et fait cacher les éléments les plus précieux : le portail central, les stalles et le tabernacle. La fureur des iconoclastes éclate le 21 juin 1531 : ce qui subsistait dans la cathédrale, soit soixante autels, de nombreuses statues et probablement un grand nombre de retables et de tentures, est sauvagement détruit.

Présentation[modifier | modifier le code]

La cathédrale d'Ulm détient toujours la plus haute flèche d’église du monde, avec ses 161,53 m de haut, talonnée par la cathédrale de Cologne dont la flèche atteint 157,38 m (tour nord) et la cathédrale de Rouen avec 151 m. Si la première pierre fut posée en 1377, les deux tours du chœur et la flèche ne furent élevées qu'en 1890, selon les plans originaux. La perspective fuyante de ses lignes verticales et la légèreté de l'architecture ajourée sont admirables. La bâtisse fait 123,56 m de long sur 48,8 m de large, pour une superficie de 8 260 m2, c’est la plus grande église protestante du monde. Sa hauteur sous voûte est de 41 m, ce qui la place juste derrière Notre-Dame d'Amiens qui la devance avec ses 42,3 m. Elle offre 2 000 places assises, pouvant passer à 4 500 places notamment pendant les Württembergischer Landesposaunentag. Au Moyen Âge elle accueillit jusqu’à 20 000 personnes car en ces temps-là, il était dans les mœurs de rester debout pendant les messes.

Parmi les nombreuses statues du corps principal, il faut remarquer une très belle représentation de l’empereur Charlemagne (le présentant imberbe).

La tour principale est accessible jusqu’à la hauteur de 150 m, par un escalier de 768 marches, d’où on a une vue panoramique imprenable sur la ville d’Ulm, sa région, et, par beau temps, jusqu’aux Alpes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIVe siècle, l’église paroissiale d’Ulm était situé en dehors de la ville fortifiée. Les bourgeois d’Ulm ont donc décidé d’ériger une nouvelle église dans le périmètre de la ville et de financer les coûts de construction. En 1377 la première pierre fut posée. Le projet prévoyait trois nefs d’égale hauteur, une flèche principale à l’ouest et deux clochers au-dessus du chœur. En 1392 Ulrich Ensingen (associé à la cathédrale de Strasbourg) fut nommé maître d’œuvre. Son projet était de faire de la tour Ouest la plus grande flèche de l’église, lui attribuant ainsi les nefs longitudinales et le chœur. Toutefois, les dommages structurels causés par la hauteur des ailes latérales et le lourd poids de la voûte ont nécessité une reconstruction des nefs latérales. Les ailes latérales ont été soutenues par une rangée de colonnes supplémentaires dans leur centre.

Dans un référendum en 1530/1531, les citoyens d’Ulm se convertirent au protestantisme au cours de la Réforme et en 1543 les travaux de construction furent interrompus au moment où le clocher avait atteint une hauteur d’environ 100 m. L’arrêt du processus de construction fut causé par divers facteurs d’ordre politique et religieux (la Réforme protestante, la Guerre de Trente Ans, la Guerre de Succession d'Espagne) mais aussi économiques (la découverte des Amériques en 1492 et de la route maritime vers l’Inde en 1497 conduisant à un décalage dans les circuits commerciaux et les matières premières). Les conséquences furent la stagnation économique et un important déclin, ce qui empêcha les dépenses publiques importantes. En 1817, les travaux reprirent et les trois clochers de l’église furent finalement achevés. Enfin, le 31 mai 1890, le bâtiment était terminé.

Le 17 décembre 1944, un raid aérien dévastateur frappa Ulm, détruisant la quasi-totalité l'ouest de la ville, de la gare et le nord de l’église jusqu’à la périphérie. L’église, elle, fut à peine endommagée. Cependant, presque tous les autres bâtiments de la place centrale (Münsterplatz) furent sérieusement touchés et près de 80 % du centre médiéval de Ulm a été détruit.

Tous les ans le Vendredi saint une procession de la Passion du Christ se tient à Ulm, dont la dernière scène de la Crucifixion se déroule devant la cathédrale d'Ulm. Elle est suivie aussi bien par les catholiques que par les protestants.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cloches[modifier | modifier le code]

Utilisation de la tour dans des logos[modifier | modifier le code]

Depuis le tout début de Magirus, qui fait désormais partie du groupe Fiat, c’est la cathédrale d’Ulm qui se trouve représentée dans son logo :

  • Sa partie supérieure représente au milieu la flèche de la cathédrale encadrée de chaque côté par les deux petites flèches situées à l'arrière du monument ;
  • Sa base ou partie inférieure est un simple M, la première lettre de Magirus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Note: En anglais, son nom est Ulm Minster, en néerlandais Munster van Ulm.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]