Cathédrale Saint-Pierre d'Exeter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cathédrale d'Exeter)
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale Saint-Pierre
Les photos de la cathédrale sur Commons
Présentation
Nom local Exeter Cathedral
Culte Anglicanisme
Type Cathédrale
Début de la construction 1112
Fin des travaux 1400
Style dominant Gothique
Site web www.exeter-cathedral.org.uk
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation constitutive Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Devon
Commune Exeter
Coordonnées 50° 43′ 21″ N 3° 31′ 48″ O / 50.72244, -3.52991 ()50° 43′ 21″ Nord 3° 31′ 48″ Ouest / 50.72244, -3.52991 ()  

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Cathédrale Saint-Pierre

La Cathédrale Saint-Pierre d'Exeter est la cathédrale du diocèse d'Exeter (créé en 1050) dans la ville d'Exeter dans le comté du Devon, situé au sud-ouest de l'Angleterre. Construite à partir du XIIe siècle en architecture normande puis gothique à partir du milieu du XIIIe siècle et achevée pour l'essentiel vers 1400; elle est dédiée à l'Apôtre Saint Pierre. Elle possède plusieurs caractéristiques notables dont un premier ensemble de miséricordes, des plafonds décorés, une horloge astronomique, une aglerie de ménestrels, une bibliothèque de livres médiévaux, des reliques, des sépultures et la plus longue voûte ininterrompue d'Angleterre.

Histoire[modifier | modifier le code]

La fondation de la cathédrale d'Exeter, dédiée à saint Pierre, date de 1050, lorsque le siège de l'évêché du Devon et de Cornouailles a été transféré depuis Crediton en raison d'une crainte d'invasion par la mer. Une cathédrale saxonne qui existait déjà au sein de la ville (et dédiée à la Vierge Marie et Saint-Pierre), mais les offices étaient souvent tenus à l'extérieur, à proximité du site de l'actuel bâtiment de la cathédrale.

En 1107, William Warelwast, un neveu de Guillaume le Conquérant, y est nommé. C'est cette nomination qui est à l'origine de la construction d'une nouvelle cathédrale dans le style normand.

Sa fondation officielle remonte à 1133, mais il a fallu de nombreuses années pour la terminer. Après la nomination de Walter Bronescombe comme évêque en 1258, le bâtiment était déjà reconnu comme dépassé; la cathédrale a donc été reconstruite dans le style gothique décoratif, suivant l'exemple de la cathédrale de Salisbury. Toutefois, une grande partie de l'édifice Normand a été maintenu, y compris les deux tours massives carrés et une partie des murs. Elle a été bâtie entièrement en pierre locale. La nouvelle cathédrale a été terminée vers 1400, en dehors de l'ajout de la salle capitulaire.

Comme la plupart des cathédrales anglaises, Exeter a subi la dissolution des monastères, mais pas autant que si elle avait une fondation monastique. D'autres dégâts ont été perpétrés pendant la Première Révolution anglaise, quand les cloîtres ont été détruits. Après la restauration de Charles II d'Angleterre, un nouvel orgue a été construit dans la cathédrale par John Loosemore. La sœur de Charles II, Henriette d'Angleterre y a été baptisée en 1644. À l'époque victorienne, des rénovations ont été réalisées par George Gilbert Scott.

Le 4 mai 1942, un raid aérien, tôt le matin, a frappé Exeter. La cathédrale a subi une frappe directe par une grosse bombe explosive sur la chapelle Saint-James, complètement détruite. La salle des titres, trois travées de la nef et deux arcs-boutants ont également été détruits dans l'explosion. Heureusement, de nombreux d'objets, comme le verre de la grande fenêtre à l'est, les miséricordes, le livre d'Exeter, le trône épiscopal, avait été enlevés au début de la guerre en prévision d'une telle attaque. Après les réparations et le déblaiement de la zone autour de l'extrémité occidentale de l'édifice, des portions de structures antérieures ont été mises au jour, y compris les vestiges de la ville romaine et de la cathédrale d'origine normande.

Les particularités de l'intérieur sont la grande horloge, la galerie des ménestrels, et les plafonds, dont l'un représente l'assassinat de Thomas Becket. Parce qu'il n'existe pas de tour en son centre, la cathédrale d'Exeter possède le plus long au plafond voûté ininterrompu d'Angleterre.

Eléments notables[modifier | modifier le code]

Les miséricordes[modifier | modifier le code]

Les cinquante miséricordes forment le premier ensemble complet au Royaume-Uni. Elles datent de deux périodes : 1220-1230 et 1250-1260. Entre autres choses, elles représentent la plus ancienne illustration connue d'un éléphant au Royaume-Uni.

L'horloge astronomique[modifier | modifier le code]

L'horloge fait partie d'un groupe d'horloges astronomiques du XIVe au XVIe siècle qui se trouvent dans l'ouest de l'Angleterre. D'autres sont à Wells, Ottery Saint Mary et Wimborne Minster. Le cadran est la plus ancienne partie de l'horloge, datant probablement des années 1480. La fleur de lys indique le temps (et la position du soleil dans le ciel) sur un cadran analogique de 24 heures. La numérotation se compose de deux ensembles de I à XII en chiffres romains. Le Balle d'Argent et cadran intérieur montrent la phase de la lune (en utilisant un bouclier noir en rotation). Le cadran supérieur, ajouté dans les années 1760, montre les minutes. Elle est ornée d'une devise latine " Pereunt et Imputantur, du poète latin Martial. Usuelle sur des horloges ou cadrans, elle peut être traduite comme : Elles périssent et sont reconnues à notre compte; allusion au temps qui passe et à ce que nous faisons utilement ou non de ces heures. La porte qui se trouve sous l'horloge présente une particularité notable : elle est percée d'un trou à sa base. Celui-ci, percé au début du XVIIe siècle à la demande de l'évêque, avait pour vocation de laisser passer le chat de celui-ci afin qu'il protège l'horloge des vermines attirées par la graisse animale utilisée pour en lubrifier le mécanisme.

Reliques saintes[modifier | modifier le code]

Il est enregistré dans le missel du XIe siècle que le roi Æthelstan avait rassemblé une grande collection de reliques à la cathédrale d'Exeter, en envoyant des émissaires à grands frais sur le continent pour les acquérir. Parmi ces articles, on trouve un peu de la végétation dans laquelle le Seigneur parla à Moïse, et un peu de la bougie que l'ange du Seigneur a allumé dans le tombeau du Christ.

Tribune des ménestrels[modifier | modifier le code]

La tribune des ménestrels qui est située dans la nef date d'environ 1360 et unique dans les cathédrales anglaises. Sa façade est ornée de 12 anges sculptés et peints en jouant des instruments de musique médiévale dont le cistre, cornemuse, hautbois, crwth, harpe, trompette, orgue, guitare, tambourin et les cymbales, avec deux autres personnes qui sont incertaines.

Orgue[modifier | modifier le code]

L'orgue originel a été construit en 1665 par John Loosemore. Il a été entièrement rénové une première fois en 1891 par Henry Willis puis en 1931 par Harrison & Harrison.

Bibliothèque[modifier | modifier le code]

La bibliothèque a commencé à être rassemblée à partir du XIe siècle par l'évêque Leofric. Cette collection originale de manuscrits médiévaux contenait 66 ouvrages dont seul un demeure aujourd'hui à Exeter : le Livre d'Exeter, un recueil de poésie anglo-saxonne datant du Xe siècle. Les autres sont dispersées dans d'autres bibliothèques d'Angleterre. La bibliothèque a été transférée dans un autre bâtiment hors de la cathédrale en 1820 pour accueillir les nouveaux ouvrages.

Sépultures[modifier | modifier le code]

Légendes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]