Cathédrale St. Peter (Charlottetown)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Article traduit de l'anglais : St. Peter's Cathedral.

Cathédrale St. Peter (Charlottetown)
Présentation
Culte Anglo-catholicisme
Type Cathédrale
Rattachement Diocèse anglican de Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard
Début de la construction 1867
Fin des travaux 1869
Architecte William Critchlow Harris
Site web www.stpeter.org/cathedra.htm
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Île-du-Prince-Édouard Île-du-Prince-Édouard
Commune Charlottetown
Coordonnées 46° 14′ 04″ N 63° 07′ 58″ O / 46.234428, -63.132904 ()46° 14′ 04″ Nord 63° 07′ 58″ Ouest / 46.234428, -63.132904 ()  

La Cathédrale St. Peter, Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard, Canada, fut fondé en 1869 en conséquence de l'influence du Mouvement d'Oxford. Depuis ce temps, la paroisse est restée Anglo-catholique en ambiance et pratique.

Information Générale[modifier | modifier le code]

Cathédrale St. Peter, Charlottetown

St. Peter fut désigné une cathédrale en 1879 par l'évêque Hibbert Binney, l'évêque de la Nouvelle-Écosse. Pendant des années, elle fut la deuxième cathédrale du Diocèse Anglican de la Nouvelle-Écosse (maintenant appelé Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard). La cathédrale principale du diocèse est la Cathédrale All Saints à Halifax. Le diocèse contient deux provinces civiles du Canada. Le doyen du diocèse est le pasteur de la cathédrale All Saints à Halifax ; le pasteur de St. Peter est le chanoine de sa propre cathédrale, étant seulement le deuxième chanoine de St. Peter.

La Cathédrale St. Peter est situé au Rochford Square, au coin du chemin All Souls et de la rue Rochford, Charlottetown.

Attaché sur le côté ouest de la cathédrale est la chapelle All Souls, la chapelle est désignée comme un site historique national en 1990. Voir Chapelle All Souls.

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisses de la cathédrale St. Peter fut établie en 1869. Les travaux pour la construction de l'édifice débutèrent en 1867 et les premiers services ont lieu le 13 juin 1869. En décembre 1869, l'artiste local Robert Harris (1849–1919) était mandaté pour créer des scènes pour la première célébration de Noël à la cathédrale[1].

Tel que mentionné auparavant, la création de St. Peter était directement lié avec le Mouvement d'Oxford — une renaissance théologique et liturgique de la tradition catholique dans l'anglicanisme, qui était en cours dans des parties de l'Église de l'Angleterre à ce moment. Le Mouvement d'Oxford avait commencé en Angleterre dans les années 1830s. Dans les années 1850s, quand certains des anglicans de Charlottetown de la paroisse de Charlotte (St Paul) voyagèrent à l'étranger pour des affaires, ils furent inspirés de l'influence du Mouvement sur les croyants de l'Église d'Angleterre. Ils retournèrent à l'Île-du-Prince-Édouard déterminés que les enseignements et les observances fut pratiquées à Charlottetown.

Les paroisses anglicanes sur l'Île-du-Prince-Édouard était sous la juridiction de l'évêque du diocèse de la Nouvelle-Écosse. Dans le révérend Hibbert Binney, les voyageurs trouvèrent un chef pastoral sympathique au mouvement d'Oxford. Peu de temps après, il décidât qu'un édifice planifié comme une simple chapelle de l'église St Paul deviendrait une cathédrale avec son propre contrôle.

Comme dit auparavant, les premiers offices religieux eurent lieu en juin 1869. Dix ans plus tard, durant le festival de St Pierre et St Paul (29 juin), la cathédrale était sacrée. L'édifice de la cathédrale occupe le coin de la ruelle All Souls et la rue Rochford. Elle fait face à un parc connu comme Rochford Square et est sur l'autre côté de la rue par les bureaux du gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard.

Durant son histoire, la cathédrale St. Peter a continué dans les principes sur lesquels elle fut fondée, ainsi reflété en prêchant, en enseignant et en priant.

La plupart des titulaires et des pasteurs de la cathédrale ont exercé pour une longue période. Le présent recteur est seulement le huitième depuis que la paroisse fut fondée. Le premier pasteur, le révérend George Hodgson (1869–1885) fut succédé par le révérend chanoine James Simpson (1886–1920). Il fut suivi du chanoine Elwin Malone (1921–1952), qui est toujours rappelé avec affection aujourd'hui par plusieurs paroissiens plus âgés. Après le chanoine Malone, le révérend chanoine Gerald Moffatt fut recteur de 1952 à 1958. Il fut suivi de l'archidiacre J. R. Davies (1958–1967), l'archidiacre G. S. Tanton (1967–1973) et le révérend chanoine H. M. D. Westin (1974–1990). Le recteur présent, le révérend chanoine Peter Harris, vint à la paroisse comme vicaire en 1989 et fut nommé recteur à la fin de l'automne de 1990.

La cathédrale St. Peter est bien connue par les touristes et les visiteurs à cause de la belle et unique chapelle All Souls, [Voir la Chapelle All Souls] qui est attachée à la cathédrale sur le côté de la rue Rochford. Au début, elle fut conçue comme un mémorial au premier pasteur, le père Hodgson. Le second titulaire, le chanoine James Simpson, avec deux paroissiens doués, les frères William Critchlow Harris, un architecte et Robert Harris, un artiste, ont imaginé comment la chapelle ressemblerait. William a choisi le grès de l'île pour l'extérieur et Robert a orné l'intérieur avec 18 peintures illustrant les pères de l'Église, des scènes du Nouveau Testament et dessus l'autel, la peinture circulaire et majestueuse de l'Ascension du Christ. Des habiles artisans de l'île sont parvenus à apporter de la vie dans les détails qu'ils en-visionnaient. La construction de la chapelle débutât en 1888 et fut ouverte pour les paroissiens en novembre 1889. En 1990, la chapelle All Souls fut désignée comme un "Lieu historique national du Canada". Une plaque extérieure reconnaissant cette désignation fut dédiée à une cérémonie spéciale en juillet 1994.

Une nouvelle salle paroissiale attachée à la cathédrale fut érigé en 2004, qui remplaçât une ancienne salle qui était là depuis plus de 100 ans.

Un horaire complet des cultes du dimanche et de la semaine est entretenu (matines, vêpres et la sainte Eucharistie) et il y a de nombreuses organisations et activités paroissiales.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard W. Pound, 'Fitzhenry and Whiteside Book of Canadian Facts and Dates', Fitzhenry and Whiteside,‎ 2005