Cathédrale Sainte-Hélène (Montana)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale Sainte-Hélène
Image illustrative de l'article Cathédrale Sainte-Hélène (Montana)
Vue de la cathédrale Sainte-Hélène
Présentation
Nom local Cathedral of Saint Helena
Culte Catholicisme
Type Cathédrale
Rattachement Diocèse d'Helena
Début de la construction 1908
Fin des travaux 1924
Style dominant Architecture néogothique
Protection National Register of Historic Places
Site web www.sthelenas.org
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Région Montana Montana
Commune Helena
Coordonnées 46° 35′ 25″ N 112° 01′ 57″ O / 46.590147, -112.03254246° 35′ 25″ Nord 112° 01′ 57″ Ouest / 46.590147, -112.032542  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Cathédrale Sainte-Hélène

Géolocalisation sur la carte : Montana

(Voir situation sur carte : Montana)
Cathédrale Sainte-Hélène

La cathédrale Sainte-Hélène est l'église-mère du diocèse d'Helena aux États-Unis dans le Montana. Cette cathédrale néogothique est inscrite depuis 1980 au registre national des lieux historiques du ministère de l'Intérieur des États-Unis. Elle se trouve dans le centre-ville d'Helena.

Historique[modifier | modifier le code]

Vue de la cathédrale

C'est en 1905 qu'un terrain est acheté pour la construction de l'édifice dont les plans sont confiés à un architecte germano-américain de Washington, A. O. von Herbulis, qui avait étudié l'architecture dans son pays natal, et spécialement celle des cathédrales. Il propose d'abord deux projets: l'un en style néoroman, l'autre en style néogothique. La commission de construction choisit à l'unanimité le second projet.

La cathédrale est construite par la Columbia Construction Company de New York qui démarre les travaux en 1908. La première messe est célébrée le 8 novembre 1914 et l'église est dédiée à sainte Hélène. Cependant des travaux intérieurs se prolongent encore dix ans. La consécration solennelle de la cathédrale n'est célébrée qu'en juin 1924.

La cathédrale est réputée pour ses cinquante-neuf vitraux issus de la maison Franz Xaver Zettler de Munich. Trente-sept d'entre eux représentent l'histoire de l'Église, de la chute d'Adam et Eve, jusqu'à l'époque de l'Église primitive. De l'avis de la compagnie Zettler, ces œuvres ont surpassé toutes les créations de celle-ci en cinquante ans d'existence. Les derniers vitraux sont installés en 1926.

Restaurations[modifier | modifier le code]

Une série de tremblements de terre frappe la région en 1935. La tour sud est presque entièrement détruite et reconstruite aussitôt de manière renforcée pour éviter toute calamité à l'avenir. Les travaux durent jusqu'en 1938.

L'intérieur de l'édifice reste inchangé jusqu'au milieu des années 1950, lorsque Mgr Joseph Gilmore fait installer un baldaquin de bronze au-dessus du maître-autel. On ajoute également des grilles derrière l'autel et des dorures à l'intérieur de l'église. La restauration s'achève en avril 1959, à temps pour fêter le jubilé d'or de la cathédrale et le 75e anniversaire du diocèse.

La cathédrale est de nouveau restaurée en 1982-1983 selon les dispositions de la nouvelle liturgie post-conciliaire. Les colonnes sont réparées en 1999-2000. D'autres travaux de modernisation ont lieu à partir de 2002.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]