Cathédrale Saint-Sauveur d'Ispahan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cathédrale Saint-Sauveur.
Cathédrale Saint-Sauveur
Image illustrative de l'article Cathédrale Saint-Sauveur d'Ispahan
Présentation
Nom local Սուրբ Ամենափրկիչ վանք (Sourp Amenaprgitch Vank)
Culte Église apostolique arménienne
Type Cathédrale
Début de la construction 1655
Fin des travaux 1664
Géographie
Pays Drapeau de l'Iran Iran
Province Province d'Ispahan
Ville Ispahan
Coordonnées 32° 38′ 06″ N 51° 39′ 21″ E / 32.634911, 51.65583332° 38′ 06″ Nord 51° 39′ 21″ Est / 32.634911, 51.655833  

Géolocalisation sur la carte : Iran

(Voir situation sur carte : Iran)
Cathédrale Saint-Sauveur

La Cathédrale Vank, plus connue sous le nom de Cathédrale Saint-Sauveur d'Ispahan (en arménien : Սուրբ Ամենափրկիչ վանք Sourp Amenaprgitch Vank), est la cathédrale la plus visitée d'Iran. Vank signifie monastère en arménien. Elle se situe dans le quartier arménien d'Ispahan, appelé La Nouvelle-Djoulfa. Elle est dédiée au saint Sauveur (Jésus-Christ) et a été construite entre 1655 et 1664, après que les Arméniens de Djoulfa eurent été déportés à la Nouvelle-Djoulfa par le chah.

Cette cathédrale abrite également aujourd'hui un musée consacré à l'histoire des Arméniens de la Nouvelle-Djoulfa, une imprimerie ancienne, ainsi qu'une grande bibliothèque de manuscrits arméniens (au nombre de sept cents).

Vue de la rue, la cathédrale a le même aspect qu'une mosquée si ce n'est la croix au sommet du dôme. L'intérieur est recouvert de fresques racontant entre autres le martyre légendaire de saint Grégoire l'Illuminateur, fondateur de l'Église arménienne. À côté de la cathédrale se trouve un musée de l'art arménien, avec un mémorial du génocide arménien.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]