Cathédrale Saint-Martin de Bratislava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale Saint-Martin.
Cathédrale Saint-Martin
Image illustrative de l'article Cathédrale Saint-Martin de Bratislava
Présentation
Nom local Katedrála sv. Martina
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Début de la construction XIVe siècle (1311)
Fin des travaux XVe siècle (1452)
Style dominant Gothique
Site web dom.fara.sk/?q=dom
Géographie
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Région Bratislava
Commune Bratislava
Coordonnées 48° 08′ 32″ N 17° 06′ 17″ E / 48.142139, 17.10477848° 08′ 32″ Nord 17° 06′ 17″ Est / 48.142139, 17.104778  

Géolocalisation sur la carte : Slovaquie

(Voir situation sur carte : Slovaquie)
Cathédrale Saint-Martin

La cathédrale Saint-Martin est une cathédrale catholique dans la capitale de la Slovaquie, Bratislava. Il est situé à la frontière ouest du centre historique de la ville au-dessous le château de Bratislava. C'est la plus grande ainsi que l'une des plus anciennes églises à Bratislava, connue en particulier pour les souverains y ayant déjà été couronnés dans le Royaume de Hongrie (entre 1563 et 1830).

La cathédrale a été construite aux XIVe et XVe siècles.

Structure, forme et caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Elle est composée de trois nefs.
  • Dimensions: 69,37 m x 22,85 m x 16,02 m (L x P x H)
  • La tour haute de 85 m faisait partie à l'origine des fortifications de la ville médiévale.
  • La forme de la cathédrale symbolise un crucifix; la nef représente le corps du Christ, alors que le presbytère représente la tête inclinée.

Le sommet de la tour réplique la Couronne de saint Étienne. L'autel est dominé par la statue équestre de Saint-Martin qui apparaît dans un habit typique de hussard hongrois qui déchire son manteau pour le donner à un mendiant ayant froid.

Histoire[modifier | modifier le code]

Artiste inconnu : Couronnement de Marie-Thérèse d'Autriche la reine de Hongrie, 1741

Bien avant que la construction de la cathédrale ait commencé, le site avait été le carrefour entre l'ancien centre de la ville, un marché et probablement aussi une chapelle. Toutefois, les cultes ont eu lieu au château de Bratislava, où le chapitre et le prévôt avaient leur siège.

Comme la sécurité du château était menacée, le roi Imre de Hongrie a demandé au pape Innocent II l'autorisation de déménager le bureau du prévôt ce qui fut fait en 1204. L'église a été déplacée en 1221, et a été construite dans le style Roman et sanctifié au Saint-Sauveur. Comme la ville se développait de plus en plus, surtout après qu'elle a reçu des privilèges en 1291, elle est devenue insuffisante pour les célébrations de la ville, et sur sa place (avec un vieux cimetière), la construction d'une nouvelle cathédrale gothique a commencé en 1311. La construction ne s'est terminée qu'en 1452 pour des raisons financières, et la construction a même été arrêtée en raison des guerres hussites. En 1452, l'église a été recouverte d'un toit et consacrée, toutefois, les travaux de construction ont continué tout au long de XVe et XVIe siècles:

  • Un nouveau presbytère a été construit entre 1461 et 1497.
  • Les chapelles gothiques de la Reine tchèque Sophie de Bavière et de Sainte-Anne ont été ajoutées au XVe siècle.
  • La chapelle baroque de Saint-Jean le Miséricordieux a été achevée dans la première moitié du XVIIIe siècle par Georg Rafael Donner.
  • La célèbre sculpture équestre baroque de Saint-Martin par Georg Rafael Donner a été ajoutée en 1744.
  • En 1760, le sommet de la tour gothique a été frappé par la foudre et, plus tard remplacé par un Baroque, qui a ensuite été détruit par un incendie en 1835 puis reconstruit en 1847 (avec quelques modifications), et surmonté de la couronne de saint-Étienne.
  • L'église a pris son aspect actuel au cours de la période de 1869 à 1877, après avoir subi des dommages par le feu, la guerre, les tremblements de terre et autres catastrophes.

Les sacres[modifier | modifier le code]

La cathédrale est devenue l'église du couronnement des souverains du Royaume de Hongrie en 1563 succédant à celle de Székesfehérvár, conquise par l'Empire ottoman. Le 8 septembre 1563, la couronne de saint-Étienne a été placée sur la tête de Maximilien II, fils de l'empereur Ferdinand Ier du Saint-Empire. Au total, le couronnement de 11 rois et reines ainsi que 8 de leurs épouses y ont eu lieu entre 1563 et 1830, dont celui de Marie-Thérèse d'Autriche.

La couronne de Saint-Étienne[modifier | modifier le code]

La tour est surmontée par la représentation en plaqué or de la couronne de saint-Étienne. Elle a été placée en 1847 après la restauration de la tour endommagée, pour commémorer la gloire de la cathédrale et son importance comme église du couronnement. Elle pèse 300 kg et mesure plus de 1 m de diamètre. Un total de 8 kg d'or a été nécessaire pour construire la couronne et l'oreiller.

Catacombes et sépultures[modifier | modifier le code]

Come la cathédrale a été construite sur un ancien cimetière, il existe de grandes catacombes jusqu'à 6 m en dessous de la chapelle St.Anne, qui contiennent les sépultures de nombreuses personnalités, telles que des dignitaires ecclésiastiques, les membres de la dynastie Pálffy, les présidents du comté historique de Pozsony ainsi que Jozef Ignác Bajza (l'auteur du premier roman slovaque). Son enterrement a eu lieu en 1895.

L'église aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, l'église est une lente détérioration, elle est menacée par les vibrations causées par le trafic des poids lourds sur la rampe d'accès au pont voisin, le Nový Most. Toutefois, les efforts de restauration ont commencé en 1997. La cathédrale a été classée patrimoine national depuis le 11 novembre 2002. Chaque année se tient une fête appelée « Korunovačné slavnosti » (Fêtes du Couronnement), tenue depuis 2003, qui reproduit les cérémonies d'un couronnement.

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]