Cathédrale Saint-Jacques de Jérusalem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale Saint-Jacques
Image illustrative de l'article Cathédrale Saint-Jacques de Jérusalem
Intérieur de la cathédrale arménienne de Jérusalem
Présentation
Nom local קתדרלת יעקב הקדוש
Culte Église apostolique arménienne
Type Cathédrale
Rattachement Patriarcat arménien de Jérusalem
Début de la construction Ie siècle
Style dominant Architecture paléo-chrétienne
Géographie
Pays Drapeau d’Israël Israël
Commune Jérusalem
Coordonnées 31° 46′ 28″ N 35° 13′ 44″ E / 31.7744, 35.228831° 46′ 28″ Nord 35° 13′ 44″ Est / 31.7744, 35.2288  

Géolocalisation sur la carte : Israël

(Voir situation sur carte : Israël)
Cathédrale Saint-Jacques

La cathédrale Saint-Jacques de Jérusalem (arménien : Սրբոց Յակոբեանց Վանք Հայոց) se trouve dans l'enceinte du Monastère Saint-Jacques au sein du quartier arménien de la vieille ville de Jérusalem. Elle est dédiée à Jacques le Juste, « frère »[1] du Messie et à saint Jacques le Majeur, apôtre. La croyance veut qu'elle ait été construite sur leurs reliques. La troisième chapelle à gauche est le lieu même où la tête de l'apôtre Jacques est enterrée après qu'il a été exécuté par le roi Hérode, au premier siècle. Près des autels, un trône vide est disposé au-dessus de la tombe du cousin de Jésus-Christ, Jacques le Juste, premier évêque de Jérusalem.

Cet édifice est le siège du patriarcat arménien de Jérusalem.

Historique[modifier | modifier le code]

La première cathédrale est détruite au moment de l'invasion des Perses en 614. L'édifice actuel à trois nefs surmonté d'une coupole date du XIIe siècle. Deux autres tombes importantes sont dans le monastère : celle du 94e patriarche, Guregh (XXe siècle), et celle d'un autre patriarche, Abraham qui a vécu au temps de Saladin.

Lors de la guerre israélo-arabe de 1948, la cathédrale a servi de refuge anti-aérien aux Arméniens de Jérusalem ; ses murs sont épais d'un mètre.

Source[modifier | modifier le code]

  • Le site du patriarcat arménien de Jérusalem [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est-à-dire cousin selon la terminologie orientale